Trading social

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le trading social, c'est la pratique par laquelle les investisseurs financiers basent leurs décisions de trading principalement (ou uniquement) sur les informations financières générées par les utilisateurs dans les médias web 2.0. Le trading social marque un tournant dans la façon dont les traders analysent le marché. Ils ne comptent plus uniquement sur les traditionnelles méthodes d'analyses techniques et fondamentales pour prendre leurs décisions de prise de position. C'est ce qu'on appelle également l'analyse financière sociale. Le trading social est aussi associé avec une variété de réseaux de trading en ligne, mélange de réseaux sociaux traditionnels avec les plateformes de trading récentes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien avant l'avénement de l'Internet, le trading était caractérisé par la présence physique des clients et des courtiers dans les places boursières (telles que le Palais Brongniart à Paris, ou le New York Stock Exchange à New York City). Quand l'Internet et les nouveaux moyens de communication sont arrivés, le trading est devenu électronique. De nos jours, l'emergence du web 2.0 et des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook a été rapidement suivie par les investisseurs et traders professionnels, pour leurs capacités à partager leur connaissances en temps réel. Les traders financiers ont vite compris qu'ils tenaient là une nouvelle source d'information, souvent bien plus rapide que les media traditionnels, qui pourrait être à la fois économique, financière et technique. Par la suite, quelques réseaux d'investisseurs en ligne ont commencé à émerger, tels que eToro (qui fut le premier avec son OpenBook[1]), Zecco.com et Currensee.

De nos jours, la plupart des plateformes de trading en ligne proposent ce genre de services, et les traders ont commencé à suivre ces informations qui sont finalement plus sociales que financières. Cela se fait de façon explicite (en suivant les informations des autres traders plus expérimentés de façon automatique ou manuelle) ou implicitement, quand vos décisions de trading sont influencées par les activités de trading des autres traders.

En mai 2014, ZuluTrade s'associe à SpotOption, un fournisseur de plateformes d'options binaires en marque blanche pour développer le trading social dans cette industrie[2].

En Janvier 2015, TopTraders lance le premier réseau social pour traders.[3]

La poursuite de l'argent grâce à des activités spéculatives est contraire à la morale religieuse [4]; [5],[6]

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Flux d'information — Le trading social implique une libre flux d'information entre les investisseurs financiers. Les plateformes de trading[7] incluant un service de trading social fournissent généralement, en temps réel, l'activité des traders désirant participer.
  • Trading coopératif — Le trading social offre la possibilité de travailler ensemble, dans des équipes de traders qui peuvent opérer sur le marché de façon colaborative, soit en mettant leurs fonds en commun, en répartissant le travail de rechercher ou en partageant des informations. C'est le cas de eToro et de StockTwits.

Notes et références[modifier | modifier le code]