TrackMania Nations ESWC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
TrackMania Nations ESWC
image

Éditeur Focus Home Interactive
Développeur Nadéo

Date de sortie
Version 1.7.9
Genre course
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme PC
Média Téléchargement
Contrôle clavier, manette, volant ou joystick
Configuration minimum - PC
Système d’exploitation Win 98, Win ME, Win 2000 et Win XP
Processeur Pentium 3 - 500 MHz
Mémoire vive 128 Mo de RAM
Carte graphique 16 Mo, compatible DirectX 9
Espace disque 900 Mo

TrackMania Nations ESWC (abrégé TMN, pour TrackMania Nations), est un jeu de course de la série des TrackMania qui en reprend le principe : des courses sur des tracks ou maps (les circuits) construits par les joueurs, sans collisions où le classement final n'est déterminé que par sa propre conduite. Le jeu a la particularité d'être totalement gratuit, et par conséquent téléchargeable via internet (et ce depuis le ), mais aussi disponible dans les versions boîtes de TrackMania Sunrise et TrackMania. Il a été développé spécialement pour l'ESWC afin qu'il soit joué en compétition. Ce sont les recettes publicitaires qui rémunèrent l'équipe de développement grâce aux panneaux de publicité situés sur les circuits où quelques marques comme NVIDIA voient leur logo y être apposé. Les voitures disponibles dans cet opus sont à mi-chemin entre la Formule 1 et le buggy, chaque pays possédant ses propres couleurs de véhicule.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Trois modes de jeu sont disponibles : course solo, course hot seat et multijoueur sur internet.

Le mode solo reste très classique : ici, pas de concurrents, mais une lutte pour battre les temps de référence correspondant aux médailles de bronze, d'argent et d'or, voire au « Temps Nadéo » le plus difficile à battre. Dans Trackmania, des ghosts (fantômes) représentant votre meilleur temps vous donne une image physique du chronomètre.

Le Hot seat (littéralement siège chaud en anglais) permet de jouer jusqu'à 8 joueurs l'un après l'autre sur le même PC. On distingue deux sous-modes :

  • Contre-la-montre : battre le temps de l'adversaire dans un temps limite fixé par les joueurs. Si l'adversaire est battu, c'est alors à lui à jouer et ainsi de suite jusqu'à écoulement du temps limite.
  • Par tours : battre l'adversaire en un certain nombre d'essais.

Le mode multijoueur consiste quant à lui à jouer avec n'importe qui, dans n'importe quel pays, à n'importe quel moment sur des serveurs en ligne. Ici aussi, plusieurs sous-modes de jeu sont disponibles :

  • Contre-la-montre : les joueurs essayent d'effectuer le meilleur temps sur un ou plusieurs tours.
  • Par tours : tous les concurrents démarrent en même temps, le but étant d'arriver à la meilleure place, afin de marquer le plus de points possible, jusqu'à ce que quelqu'un atteigne le nombre de points nécessaire pour clôturer la partie en cours (déterminé par le serveur).
  • Équipes : c'est le mode de jeu le plus utilisé pour les matchs entre deux équipes. Il reprend le principe du mode par tours, mais ici, c'est l'équipe qui marquera le plus de points cumulés qui remporte un point pour le classement.

TrackMania Nations ne reprend pas les modes puzzle, plate-forme, stunt et survival de ses prédécesseurs.

TrackMania Nations et l'Electronic Sports World Cup[modifier | modifier le code]

TrackMania Nations a été développé expressément pour l'ESWC (Electronic Sports World Cup) 2006 qui s'est disputée à Paris Bercy durant l'été 2006. Pour participer à cette fameuse coupe du monde, les joueurs devaient disputer une ou plusieurs compétitions validées ESWC et organisées dans leurs pays respectifs parmi les 53 nations participantes. Ces compétitions déterminaient le ou les joueurs représentant leur nation à la coupe du monde. Celle-ci a respectivement été remporté en 2006 et 2007, par un français et un hollandais dont les pseudos sont "Carl" et "Xenogear". Les meilleurs joueurs se sont partagés 40 000$ de prize money[1].

Le comité de l'ESWC a annoncé que le jeu sera de nouveau une discipline officielle pour l'année 2008[2].

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Au delà de l'ESWC, d'autres compétitions sont organisées sur Internet, le plus souvent sous forme de ligues ou de tournois. La plupart de ces compétitions opposent des équipes dans des courses endiablées et de haut niveau.

Accessoires[modifier | modifier le code]

Le jeu inclut un éditeur de circuit. Celui-ci est extrêmement puissant, puisque c'est celui utilisé par les développeurs du jeu pour concevoir tous les circuits officiels du jeu. Il inclut en outre un éditeur nommé Mediatracker qui permet d'insérer des éléments de type cinématographique dans le cours des parcours (affichage de textes à l'écran, tremblements et changements de caméra, traînées des voitures...) mais il sert aussi à créer des intros pour début de niveaux ou des cinématiques de fin de niveaux.

Le jeu inclut également un atelier de peinture pour personnaliser sa voiture. Il offre aussi un éditeur de replays, permettant à tout le monde de créer des vidéos de course simplement. De plus, les replays peuvent être exportés en fichiers vidéos de différents formats de compression et à la définition choisie.

Technique[modifier | modifier le code]

Les collisions étant absentes du jeu par choix de l'éditeur, le seul souci des joueurs est d'avoir la trajectoire la plus parfaite et avoir une gestion du drift des plus précise afin de réaliser le meilleur temps. Doté d'un moteur physique alliant réalisme et arcade, les joueurs l'exploitent au maximum pour gagner le moindre centième de seconde en serrant les virages et en préférant parfois tenter le Wall Hit (rebondir sur les murs) plutôt que de freiner pour conserver une plus grande vitesse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.atrteam.info/download/site2nous/TMN-Manuel-FR.pdf , page 2.
  2. Première liste de jeux retenus pour l'ESWC 2008 : site de l'ESWC, http://www.eswc.com/france/main.php?c=documents&s=display&ID_Document=191 (page consultée le 13 janvier 2008).

Liens externes[modifier | modifier le code]