Traceur (chimie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traçage.

Un traceur est un élément ou un composé chimique, identifiable aisément par des méthodes physico-chimiques.

Le traçage est l'utilisation d'un traceur pour suivre les déplacements de matières dans une réaction chimique ou dans l'environnement.

On parle également de marqueur quand le but recherché est plus la mise en évidence d'une molécule que la détermination d'un flux de matière.

Différents types[modifier | modifier le code]

On peut distinguer différents traceurs selon leur nature, leur origine, leur réactivité, qui se traduisent par autant d'utilisations différentes (chimie, géologie, médecine, mécanique, etc.) :

  • Origine :
    • Intrinsèque c’est-à-dire composant la matière à étudier elle-même (généralement des isotopes).
    • Extrinsèque c’est-à-dire ajouté au « milieu » à suivre.
  • Réactivité :
    • N'interagissant pas (ou très peu) avec la matière à étudier (pour éviter toute perturbation).
    • Réagissant avec la matière à étudier (afin de lier le marqueur à la molécule à suivre).

Exemples d'utilisations[modifier | modifier le code]

  • La rhodamine WT est un traceur artificiel extrinsèque fluorescent interagissant peu avec l'eau, les substances dissoutes et les matériaux aquifères, utilisé pour suivre le trajet de l'eau dans le sol en hydrogéologie.
  • L'oxygène 18 (18O) est un traceur isotopique, intrinsèque de l'eau, présent naturellement dans l'environnement et utilisé notamment en paléoclimatologie.
  • L'iode 131 est un traceur isotopique radioactif, lié préalablement ou non à d'autres molécules et utilisé en médecine pour suivre par exemple une réaction métabolique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]