Trône de grâce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Trinité verticale de Masaccio, à Santa Maria Novella.

Le Trône de grâce est une figure de l'iconographie chrétienne consistant en une représentation verticale[1] de la Sainte Trinité.

Description du thème[modifier | modifier le code]

Dieu le père soutient habituellement, dans une composition verticale, les bras de la Croix supportant le Christ ; le Saint-Esprit, troisième figure trinitaire, est visible par une colombe entre le col du père et la tête du fils, ou même au dessus de la tête du Père.

Certaines digressions utilisent le thème avec Jésus en gloire dans les cieux surmonté de la colombe et de Dieu le père (La Trinité (Raphaël - Pérugin)).

Œuvres utilisant le thème[modifier | modifier le code]

Quelques œuvres du thème avec la Croix.

Quelques œuvres du thème sans la Croix.

  • Œuvres contemporaines :
    • Trône de grâce, fresque de Martin Häusle (1947), église Saint-Léonard de Villach, Autriche.
Par Martin Häusle (1947).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Michèle Ménard, Une histoire des mentalités religieuses aux XVIIe et XVIIIe siècles : mille retables de l'ancien diocèse du Mans, Éditions Beauchesne, 1980, p. 181.
  • Andrea Weber, Duccio, définition du glossaire p. 118.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a contrario des Trinités horizontales, Jésus étant placé à la droite du Père, la colombe du Saint-Esprit au-dessus d'eux.

Sur les autres projets Wikimedia :