Tréville (Aude)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tréville.
Tréville
Image illustrative de l'article Tréville (Aude)
Blason de Tréville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Bassin Chaurien
Intercommunalité Communauté de communes de Castelnaudary Lauragais Audois
Maire
Mandat
Danièle Thomas
2014-2020
Code postal 11400
Code commune 11399
Démographie
Gentilé Trévillais
Population
municipale
100 hab. (2015 en diminution de 9,09 % par rapport à 2010)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 23′ 09″ nord, 1° 57′ 12″ est
Altitude Min. 178 m
Max. 311 m
Superficie 5,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Tréville

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Tréville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tréville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tréville

Tréville est une commune française située dans le département de l'Aude, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Trévillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Castelnaudary située dans le Lauragais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tréville[1]
La Pomarède Labécède-Lauragais
(par un quadripoint)
Puginier Tréville Issel
Peyrens

Histoire[modifier | modifier le code]

L’histoire de Tréville plonge ses racines dans le haut Moyen Âge du Lauragais, alors qu'il était une bastide fortifiée dès le XIIe siècle. De cette époque subsiste l’église, ancienne chapelle du château, et une partie de la courtine sur laquelle s’appuient les communs du château actuel.

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La seigneurie de Tréville fut possédée par :

  • La famille de Rigaud de Vaudreuil aux XIVe et XVe siècles;
  • Géraud d’Amiel, capitoul de Toulouse et seigneur d’Airoux, a épousé Jeanne de Rigaud de Vaudreuil à la fin du XVe siècle, qui apporta en dot la seigneurie de Tréville à son époux ;
  • Marc-Guillaume de Bedos, seigneur de Pechdoffieu, épousa au XVIe siècle Claire d’Amiel qui apporta en dot Tréville ;
  • Grégoire de Calouin, fils du seigneur de Montalivet (le château de Montalivet se trouve près de Villasavary) et de La Calouiniere, épousa le 1er août 1659 Jeanne de Bedos, fille du seigneur de Tréville. (La famille Calouin de Tréville fut titrée vicomte par ordonnance royale du 6 décembre 1814).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Tréville (Aude).svg

La commune porte

  • De gueules à trois roses d'argent

Ce blason évoque celui des seigneurs du lieu (à trois quintefeuilles d'argent), et est enregistré sur l'armorial général de D'Hozier.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jacky Calmes    
mars 2008 en cours Danièle Thomas[2] SE Médecin
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 100 habitants[Note 1], en diminution de 9,09 % par rapport à 2010 (Aude : +2,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
206 202 205 247 266 220 247 258 251
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
253 259 240 223 216 211 200 180 173
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
159 177 192 158 150 140 127 129 113
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
105 76 76 80 91 117 112 112 111
2013 2015 - - - - - - -
102 100 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Tréville (XIIe - XVIIe). La bâtisse actuelle a perdu ses tours lors de sa reconstruction au XVIIe siècle. Restes partiels de l'enceinte médiévale.
  • Pigeonnier du XVIIe.
  • Église Saint-Pierre et Saint-Paul (XIIe siècle).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]