Trémel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trémel
Trémel
L'église Notre-Dame-de-la-Merci.
Blason de Trémel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Canton Plestin-les-Grèves
Intercommunalité Lannion-Trégor Agglomération
Maire
Mandat
Thérèse Bourhis
2014-2020
Code postal 22310
Code commune 22366
Démographie
Gentilé Trémelois, Trémeloise
Population
municipale
421 hab. (2016 en diminution de 0,47 % par rapport à 2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 14″ nord, 3° 36′ 37″ ouest
Altitude Min. 25 m
Max. 155 m
Superficie 11,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Trémel

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Trémel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trémel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trémel

Trémel [tʁemɛl] (Tremael en breton) est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Trémel est située dans le nord-ouest du département des Côtes-d'Armor, à peu près à mi-distance entre Morlaix et Lannion. Elle est limitrophe avec le Finistère[1].

Trémel est un village rue, c'est-à-dire qu'il s'est construit au bord d'une route.

Situation de Trémel

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Trémel
Plestin-les-Grèves
Plouégat-Guérand Trémel Plufur
Plouigneau Plouégat-Moysan Plounérin

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 2, correspondant à une sismicité faible[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs cours d'eau traversent le territoire de la commune ou en constituent les frontières[1] :

  • Le Douron marque la frontière occidentale de Trémel avec les communes de Plouigneau et Plouégat-Guérand et en même temps avec le Finistère.
  • Le Dour Uzel est un affluent du Douron sur sa rive droite. Il marque la frontière méridionale de Trémel avec la commune de Plouégat-Moysan et en même temps avec le Finistère lui aussi.
  • Le Yar marque la frontière orientale de Trémel avec la commune de Plufur.

Diverses petites rivières traversent le territoire de Trémel pour affluer dans ces trois cours d'eau.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Routes

La route départementale D 42 traverse le territoire de la commune depuis le nord, en provenance de Plestin-les-Grèves, vers le sud-est, en direction de Plouégat-Moysan. De la partie sud-est de cette même route naît la route départementale D 32 qui se dirige vers l'est en direction de Plounérin. Enfin, du village même de Trémel naît la route départementale D 56, qui se dirige vers l'est en direction de Plufur[1].

Train

La gare la plus proche est celle de Plounérin, au sud-est de la commune. Celle-ci est située sur l'axe Saint-Brieuc-Morlaix-Brest[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Tremel est composé du vieux-breton treb (« village »), le second élément du nom correspond au vieux breton « mael » (« prince, chef ») signifie littéralement le « village du chef », le nom de Trémel rappelle une fondation du haut Moyen age. Attesté comme anthroponyme laïc dans les actes de l'abbaye de Redon au IXe siècle »[3].

Tremael en breton[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 21 juin 2016, un incendie ravage l'église Notre-Dame-de-la-Merci[5],[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1841 Toussaint Legars   ?
1841 1852 François Kergoat   Cultivateur
1852   François Legars   ?
1929 1947 Stanislas Coadalen   Cultivateur
1947 1981 Louis Rivoalen PCF Cultivateur
1981 mars 2008 Jean Touarin PCF Instituteur
mars 2008 en cours Thérèse Bourhis DVD Infirmière retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1841. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2016, la commune comptait 421 habitants[Note 1], en diminution de 0,47 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881
1 0209961 0461 0531 0921 1441 1431 1571 098
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
1 0941 0951 0441 0871 0531 024909891818
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
745730589535508465446403393
2006 2007 2012 2016 - - - - -
397398431421-----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Trémel dépend de l'académie de Rennes et dispose sur son territoire d'une école maternelle (19 élèves en 2016)[11].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de médecin ou de pharmacie à Trémel. Les plus proches sont à Plestin-les-Grèves ou à Plouigneau. Le centre hospitalier le plus proche est à Lanmeur.

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L’église Notre-Dame de la Merci de Trémel détruite par un incendie le 21 juin 2016.
Le château de Kermerzit.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries de Trémel

Les armoiries de Trémel se blasonnent ainsi :
« Écartelé : au premier et au quatrième d'azur au croissant d'or, au deuxième et au troisième d'or à l'arbre d'azur »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Carte IGN sous Geoportail
  2. « Plan séisme » (consulté le 1er octobre 2016)
  3. Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992.
  4. Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  5. Trémel. L'église ravagée par un incendie. sur letelegramme.fr.
  6. Une église en feu à Trémel, dans les Côtes d'Armor. sur francebleu.fr.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, section École maternelle publique de Trémel
  12. Notice no PA00089731, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Notice no PA00089732, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. René Couffon, « Un atelier architectural novateur à Morlaix à la fin du XVe siècle », in Bulletin de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, année 1938 (première partie), p. 69-73.