Trégon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trégon
Trégon
La mairie annexe.
Blason de Trégon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Pleslin-Trigavou
Intercommunalité Communauté de communes de la Côte d'Émeraude
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-François Merdrignac
2017-2020
Code postal 22650
Code commune 22357
Démographie
Gentilé Trégonnais
Population 251 hab. (2014 en augmentation de 8.66 % par rapport à 2009)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 12″ nord, 2° 10′ 57″ ouest
Altitude 20 m
Min. 3 m
Max. 52 m
Superficie 6,12 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Beaussais-sur-Mer
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 15.svg
Trégon
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 15.svg
Trégon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Trégon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Trégon

Trégon [tʁegɔ̃] est une ancienne commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Elle est devenue commune déléguée de Beaussais-sur-Mer le [1]

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans le nord-est des Côtes-d'Armor en zone côtière à quatre kilomètres au sud-ouest de Ploubalay, la commune de Trégon est bordée au nord par la baie de Beaussais et ses polders.

Communes limitrophes de Trégon
Saint-Jacut-de-la-Mer
Trégon Ploubalay
Créhen

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le Vieux Bourg, la Ville Guérif, Beaussais.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ecclesia Sancti Petroci en 1163, Ecclesia de Tregon vers 1330 et au XVe siècle, Tregon en 1409[2].

Son nom vient du vieux breton trev (village) et con (haut), « village du haut »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

la présence de nombreux monuments mégalithiques indiquent que le territoire de la commune a été occupé dès le Néolithique.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 décembre 2016 Jean-François Merdrignac[4] DVD Agriculteur retraité

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 251 habitants, en augmentation de 8,66 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302210315349322337343375362
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
325367364344358369350365343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
329327304297294295295302300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
278240253249259260236234251
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune possède un patrimoine mégalithique assez important, dont deux édifices classés monuments historiques :

Autres monuments et sites :

  • Le portail roman de l'ancienne église, actuellement porte d'entrée de la sacristie de l'église Saint-Pétrock. Il a été inscrit par arrêté du [11].
  • Le Château de Beaussais
  • L'Église Saint-Pétrock : Claude-Louis de Lesquen, en retraite, bénit la première pierre le [12]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Trégon Blason
Tiercé en chevron renversé et ondé : au premier d'argent aux dix mouchetures d'hermine de sable ordonnées 4, 3, 2 et 1, au deuxième d'azur plain, au troisième de sinople à la gerbe de trente épis de blé d'or liée de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]