Très fidèle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manuel II, dernier roi de Portugal et des Algarves, qui était désigné par l’expression « Très fidèle ».

Le prédicat « Sa Majesté Très Fidèle » (portugais : Sua Majestade Fidelíssima ; abrégé en S.M.F.) correspond à l’expression attribuée à partir du XVIIIe siècle par le pape, en tant que chef spirituel de l’Église, aux monarques portugais.

Le titre de Rex Fidelissimus a aussi bien été donné aux rois de Portugal qu’aux reines souveraines, où il se transformait pour à l’occasion en Regina Fidelissima. La monarchie portugaise étant la seule monarchie à porter au sein de la chrétienté cette appellation, l’expression « Très fidèle » désigne par métonymie spécialement le prince portugais.

Sous le pontificat de Benoît XIV, le roi Jean V de Portugal, de la maison de Bragance, reçut le titre de Fidelissimus en 1748, alors que d’autres rois en Europe portaient déjà dans leurs titulatures des titres accordés par la Papauté : le roi de France était le « roi Très Chrétien » (latin : Rex Christianissimus) ; le souverain espagnol était le « roi Très Catholique » (latin : Rex Catholicissimus) ; et, la monarchie anglaise avait pendant un temps été désignée par l’expression « défenseur de la Foi [catholique] » (latin : Defensor Fidei).

Titres similaires[modifier | modifier le code]

Les monarques d'autres nations européennes ont reçu des titres similaires de la part du pape :

  • Hongrie : Majesté Apostolique (octroyé vers 1000) ;
  • Espagne : Majesté Très Catholique (octroyé en 1493) ;
  • Angleterre, Grande-Bretagne puis Royaume-Uni : défenseur de la Foi (octroyé en 1521) ;
  • France : Majesté Très Chrétienne (octroyé vers 1380).

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]