Toxodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toxodon
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin de Toxodon.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Ordre  Notoungulata
Sous-ordre  Toxodonta
Famille  Toxodontidae

Genre

 Toxodon
Owen, 1837
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin du squelette de Toxodon.

Toxodon est un genre éteint de grands mammifères herbivores qui, depuis le Miocène supérieur jusqu'au milieu de l'Holocène, il y a seulement environ 5 000 ans[1]. Il a vécu dans ce qui devait devenir l'Argentine, l'Uruguay, le Paraguay, la Bolivie et le Brésil, c'est-à-dire une grande partie de l'Amérique du Sud.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom vient du grec ancien et signifie « dent en forme de flèche ».

Un faux hippopotame[modifier | modifier le code]

Ce gros animal ressemblait beaucoup par son allure à un hippopotame, et sa taille lui était de peu inférieure. La parenté entre ces deux animaux est cependant très lointaine : Toxodon appartient à un groupe d'ongulés primitifs dont l'expansion a suivi de près la disparition des dinosaures et qui se sont développés dans un isolement complet en Amérique du Sud, laquelle au cours du Cénozoïque était séparée des autres continents. Le groupe auquel appartient Toxodon, les notongulés, a pu ainsi donner naissance à un grand nombre d'espèces de toutes formes et de toutes dimensions : semblables à des rats, à des chevaux, à des rhinocéros, à des moutons, à des lapins et (c'est le cas ici) à des hippopotames.

Avec 2,70 m de long, une hauteur au garrot de 1,50 m, une masse allant de 1 500 à 2 000 kg et une queue de 50 cm, Toxodon avait un corps très robuste et plutôt court, soutenu par des pattes robustes et trapues, munies de larges sabots permettant de supporter le poids imposant de cet animal. Les vertèbres étaient dotées de hautes apophyses qui soutenaient sans doute une puissante musculature, laquelle soutenait à son tour la tête puissante de l'animal. Cette tête était munie de larges mâchoires avec de grandes incisives qui lui permettaient d'arracher les plantes dont il se nourrissait. Ses lèvres charnues lui permettaient de saisir ces plantes, ses dents indiquant qu'il se nourrissait d'herbes coriaces aussi bien que de feuilles. On croyait autrefois qu'il était amphibie, mais les proportions du fémur et du tibia ainsi que la position de la tête, au-dessous du sommet de la colonne vertébrale, sont caractéristiques des animaux terrestres comme les éléphants et les rhinocéros. On a d'ailleurs retrouvé ses fossiles aussi bien dans des régions arides et semi-arides que dans des régions humides, ce qui dénote des mœurs essentiellement terrestres.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Parmi les espèces de Toxodon les plus connues on cite T. burmeisteri et T. platensis (l'adjectif qui caractérise ce dernier se rapporte à La Plata, en Argentine).

Extinction[modifier | modifier le code]

Cet animal est le dernier représentant des notongulés, éteints sans descendance à la fin du Pléistocène. La disparition de ces herbivores est due à la réunion de l'Amérique du Sud et de l'Amérique du Nord qui s'est accompagnée de l'immigration d'herbivores plus compétitifs et, surtout, de prédateurs particulièrement efficaces comme les tigres à dents à sabre. Toxodon lui-même fait partie des rares notongulés à avoir survécu au Grand échange inter-américain, et sa disparition semble due à ce qu'il était chassé par l'homme (ses fossiles ont été retrouvés associés à des bouts de flèches) ; on invoque aussi des changements climatiques.

En 2000, la datation par résonance paramagnétique électronique de l'émail et de la dentine de dents de Toxodon découvertes dans un karst du sud-est du Brésil, a fourni un âge de seulement 5 000 ans avant le présent[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Crâne de Toxodon au musée zoologique de Copenhague.

Le cladogramme réalisé en 2014 par A. A. M. Forasiepi et al. montre la position phylogénétique du genre Toxodon[2] :



Pampahippus arenalesi





Rhynchippus spp.




Scarrittia canquelensis



Leonitinia gaudri




Toxodontidae

Proadinotherium leptognathum





Adinotherium spp.




Nesodon taweretus



Nesodon imbricatus






Palyeidodon obtusum




Hyperoxotodon speciosus





Nonotherium henningi



Xotodon spp.






Andinotoxodon bolivariensis





Dinotoxodon paranensis



Toxodon platensis





Gyrinodon quassus




Ocnerotherium intermedium



Hoffstetterius imperator








Posnanskytherium desaguaderoi




Pisanodon nazari




Pericotoxodon platignathus





Calchaquitherium mixtum



Mixotoxodon larensis





Paratrigodon euguii



Trigodon gaudri















Toxodon dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

On aperçoit un troupeau de toxodons dans l'épisode 4 de la série documentaire Prehistoric Park.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) O Baffa, A Brunetti, I Karmann et C.M. Dias Neto, « ESR dating of a toxodon tooth from a Brazilian karstic cave », Applied Radiation and Isotopes, vol. 52, no 5,‎ , p. 1345–1349 (PMID 10836452, DOI 10.1016/S0969-8043(00)00093-2)
  2. (en) A. A. M. Forasiepi, E. Cerdeño, M. Bond, G. I. Schmidt, M. Naipauer, F. R. Straehl, A. N. G. Martinelli, A. C. Garrido, M. D. Schmitz et J. L. Crowley, « New toxodontid (Notoungulata) from the Early Miocene of Mendoza, Argentina », Paläontologische Zeitschrift,‎ (DOI 10.1007/s12542-014-0233-5)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Toxodon Owen, 1837 (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]