Toutens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Toutens
Toutens
La rue principale du bourg
Blason de Toutens
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Revel
Intercommunalité Communauté de communes Cœur Lauragais
Maire
Mandat
Denis Magre
2014-2020
Code postal 31460
Code commune 31558
Démographie
Gentilé Toutensois
Population
municipale
322 hab. (2015 en augmentation de 52,61 % par rapport à 2010)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 42″ nord, 1° 44′ 43″ est
Altitude Min. 206 m
Max. 283 m
Superficie 4,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Toutens

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Toutens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Toutens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Toutens

Toutens est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, dans la région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Toutensois et les Toutensoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située sur la Marcaissonne dans le Lauragais à 31 km à l'est de Toulouse.

La vallée de la Marcaissonne vue de l'église

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Toutens[1]
Caragoudes Ségreville
Toutens[1] Beauville
Saint-Germier Cessales

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce hameau était à l'origine une seigneurie, qui était à l'origine une dépendance de la baronnie de Beauville ; elle finira par en être détachée complètement en faveur de la famille De Ver, qui possède la justice basse et la justice basse du consulat de Toutens. Elle a été dénombrée en 1463, 1540, 1544 et 1554 avec le droit de nommer les consuls et recevoir leur fermes[2].

Un dénombrement du 10 avril 1554 de noble Jean De Ver, nous apprend qu'il a un château avec pressoir, fosses, un pigeonnier à quatre piliers. Il était situé à l’est du village à l’emplacement même ou se trouvent aujourd’hui l’église et la maison d’école. Ce château féodal dont on trouve encore quelque traces. Le 28 juin 1580, pendant les guerres de religion, le vicomte de Turenne, du parti protestant et qui tenait Revel pour les Huguenots, s'avance vers Auriac et Caraman, prend le château du Faget, et tue tous ceux qui s'y trouvent, puis il prend Beauville, Toutens, Maurens, Mouzens, Cambiac et quelques autres châteaux du pays. Le château de Toutens et ces autres ont été brûlés et rasés. Le château actuel, château Saint Pierre, bâti avec les débris du château féodal. Ce château est l'ancien château du marquis de Toutens. Le 25 août 1817, par le roi Louis XVIII d'un majorat avec le titre de marquis, sur le fief de Toutens, au profit des héritiers De Ver, la famille De Puybusque[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Toutens

Son blasonnement est : D'argent au pigeon d'azur .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 en cours Denis Magre PS Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Commune faisant partie de la septième circonscription de la Haute-Garonne.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 322 habitants[Note 1], en augmentation de 52,61 % par rapport à 2010 (Haute-Garonne : +7,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
214220251236256280292288281
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
290248234225220219201182175
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
177188189173177150143122130
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
110129107149151143167230322
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Les droits seigneuriaux dans la sénéchaussée et comté de Lauragais (1553-1789): étude juridique et historique. Jean Ramière de Fortanier. Laffitte Reprints, 1932.
  3. Généalogie de la famille de Puybusque, par Guillaume-Albert de Puybusque. Éditeur : E. Privat (Toulouse), 1912.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :