Tout commence mal...

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tout commence mal...
Auteur Lemony Snicket
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Bad Beginning
Version française
Traducteur Rose-Marie Vassalo
Éditeur Nathan
Date de parution 1999
Série Les Désastreuses Aventures
des orphelins Baudelaire
Chronologie

Tout commence mal... (titre original : The Bad Beginning), titré Nés sous une mauvaise étoile au Québec, est le premier tome de la série Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

Résumé[modifier | modifier le code]

Les Baudelaire sont trois enfants à peu près comme les autres au début de l'histoire :

  • Violette, 14 ans, est une remarquable inventrice, qui peut inventer TOUTES les machines possibles avec presque rien.
  • Klaus, 12 ans, lecteur insatiable, « un dictionnaire ambulant », qui a dévoré en 9 ans plus de livres que la plupart des adultes, et qui possède l'immense capacité de se souvenir de tout ce qu'il a lu.
  • Prunille, la petite dernière, qui mord tout ce qui lui passe sous la dent et qui a un langage bien à elle compris uniquement par son grand frère et sa grande sœur.

Tout commence sur la plage de Malamer où Violette, Klaus et Prunille Baudelaire passaient tous leurs après-midi. Soudain, la venue d'un mystérieux personnage inquiéta les orphelins. En fait, ce n'était nul autre que Monsieur Poe, ami des parents Baudelaire et banquier chargé de gérer leur fortune jusqu’à la majorité de Violette. Monsieur Poe venait leur annoncer une bien triste nouvelle : un mystérieux incendie avait ravagé leur gigantesque maison de la cave au grenier et tué leurs parents.

Placés sous la garde du Comte Olaf, un parent éloigné qui devait s'occuper des enfants jusqu'à la majorité de Violette, les enfants broyaient du noir. Le comte Olaf les enferma dans une chambre poisseuse, avec un seul matelas tout détruit en guise de lit et une boite de carton en guise d'armoire. Chaque matin, il donnait une longue liste de pénibles corvées aux Baudelaire avant d'aller s'enfermer dans une mystérieuse tourelle dont l’accès était strictement interdit aux enfants. Mais comme si ce n'était pas assez, la dernière corvée consistait à préparer un souper pour lui et sa troupe composée de :

  • Deux dames dont le visage était tellement poudré qu'on ne voyait plus leur peau.
  • Une créature géante tellement mal formée qu'on avait du mal à dire si c'était un homme ou une femme.
  • Un chauve au long nez.
  • Un grand diable avec des crochets à la place des mains.

Le comte Olaf, qui n'était nul-autre qu'un sale margoulin étant prêt à tout pour mettre la main sur la fortune Baudelaire, monta une pièce de théâtre dans laquelle Violette devait l'épouser. Naturellement, elle refusa. Mais le comte Olaf qui avait plus d'un tour dans son sac lui dit de lever les yeux ; Prunille était coincée dans une cage minuscule accrochée par la fenêtre de la tourelle. Olaf leur expliqua que si une seule personne venait à perturber la pièce, il ferait tomber Prunille du haut de la tourelle. Les orphelins n'avaient pas d'autre choix que d'écouter Olaf. La pièce commença et Violette signa le document officialisant le mariage. Alors que tout semblait perdu, Olaf dévoila son plan aux spectateurs qui se jetèrent tous dessus pour l’arrêter. Mais malheureusement, il ferma les lumières perdant ainsi le public dans l'obscurité pour s'enfuir en toute discrétion.

Adaptations[modifier | modifier le code]

En 2004, le roman est adapté au cinéma dans le long-métrage Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire de Brad Silberling, aux côtés du deuxième et troisième tomes.

En 2017, la série télévisée Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire adapte également le romans dans les deux premiers épisodes de la première saison.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]