Toussaint Bastard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Toussaint Bastard
Biographie
Naissance
Décès
Abréviation en botanique
BastardVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de

Toussaint Bastard est un médecin et botaniste français, né à Chalonnes-sur-Loire le et mort à Chalonnes-sur-Loire le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Possédant, selon son père, « les plus heureuses dispositions », le jeune Toussaint Bastard est admis à l'École centrale d'Angers où il suivit notamment les cours de d'Étienne Renou et de Merlet de la Boulaye. Il en sort pour intégrer l'hôpital Saint-Jean avec le titre de chirurgien interne.

Désigné par son maître démissionnaire, Merlet de la Boulaye, il prend la direction du Jardin des plantes d'Angers en 1807. Il ne tarde pas à ouvrir un cours public de botanique, à tout juste 23 ans. Il rédige ensuite, à l'intention de ses étudiants, un Essai sur la flore du département de Maine-et-Loire (1809) puis son supplément en 1812, deux ouvrages très appréciés, considérés par Alexandre Boreau comme la première flore locale en France.

Mais en 1816, Bastard se mêle activement aux événements politiques, ce qui lui vaut d'être renvoyé de son poste. C'est la fin de sa carrière publique. Il se rend alors à Paris pour terminer ses études et obtient son diplôme de docteur en médecine en 1817.

De retour en Anjou, il reprend la clientèle de son père ; pendant les vingt années qui suivent, il porte ses soins sur les plus démunis. Il n'abandonne pas pour autant la botanique : il se lie avec James Lloyd et Alexandre Boreau et chaque été, parcourt la France en de longues excursions. C'est au cours de l'une d'elles qu'il chute, en voulant cueillir une fougère au sommet d'un rocher ; il décède des suites de ses blessures.

Une quarantaine de plantes lui ont été dédiées, notamment le genre Bastardia (Malvacées).

Son herbier tricolore (les collectes ont été fixées sur des feuilles bleu blanc rouge), acheté par la ville d'Angers en 1861, est conservé au département botanique du Muséum d'histoire naturelle d'Angers ; il est intercalé dans l'herbier général.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Amigo, « Bastard (Toussaint) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises, vol. 3 Sciences de la Vie et de la Terre, Perpignan, Publications de l'olivier, , 915 p. (ISBN 9782908866506)
  • Couffon, Olivier Le Docteur Bastard de Chalonnes (1784-1846), Germain et Grassin, Angers, 1906

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bastard est l’abréviation botanique standard de Toussaint Bastard.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI