Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon
Auteur Jean-Paul Dubois
Pays France
Genre roman
Éditeur L'Olivier
Lieu de parution Paris
Date de parution
Nombre de pages 246
ISBN 978-2-8236-1516-6

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est un roman de Jean-Paul Dubois paru le aux éditions de l'Olivier[1].

Le , le roman reçoit le prix Goncourt 2019[2] à l'issue de deux tours de scrutin, par six voix contre quatre à Soif d'Amélie Nothomb[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

Incarcéré dans une prison de la province de Montréal, Paul Hansen partage sa cellule avec Patrick Horton, un Hell's Angel attachant, haut en couleur, incarcéré en attente de jugement pour le meurtre d'un autre Hell's Angel. Paul se remémore son passé et plus particulièrement son père Johannes, un pasteur danois, sa compagne Winona, pilote d'avion-taxi, et sa chienne Nouk. Tous sont morts mais semblent encore l'accompagner. Homme à tout faire dans une résidence nommée l'Excelsior, il vivait une existence tranquille jusqu'à l'arrivée d'un nouveau gérant qui fait naître des tensions, et jusqu'à l'épisode qui va le conduire en prison.

Personnages[modifier | modifier le code]

Dans sa vie d'avant, pendant 26 ans, Paul Christian Frederic Hansen, né à Toulouse (France) en 1955, était superintendant de fait de l'Excelsior, concierge à tout faire d'un grand immeuble résidentiel de Montréal.

Johanes Hansen, son père, est né en 1930 dans le port de pêche de Skagen, à l'extrémité nord du Danemark. Intéressé par l'église ensablée de Skagen, il devient pasteur. Sa mère est Anna Madeleine Margerit (1930-), de Toulouse, versée dans le cinéma "art et essai". En 1975, Johanes quitte Toulouse pour l'église méthodiste de Thetford Mines (Appalaches, Canada). L'orgue B-3 Hammond est tenu pour les offices par Gérard Leblond.

La compagne de Paul est Winona Mapachee, Indienne Algonquine de mère irlandaise, pilote d'un avion-taxi Beaver.

Patrick Horton, co-détenu de Paul, est un Hells Angel incarcéré pour meurtre[4], depuis cinq ans. Cette figure de colosse assassin est respectée du pénitencier, et imprévisible, en cellule.

Noël Alexandre, Kieran Read et Edouard Sedgwick sont résidents et/ou administrateurs de l'Excelsior.

Accueil de la critique[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]