Tourisme en Irlande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le trèfle, symbole de l'Irlande.

Le tourisme en Irlande représente une activité économique importante pour les deux entités de l'île d'Irlande, l'État d'Irlande[N 1] indépendant et l'Irlande du Nord, une nation constitutive du Royaume-Uni.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tourisme représente 8 % du PIB de la république d'Irlande[A 1].

Nombre de voyages touristiques par zone de départ en 2014[N 2]
Aire géographique République d'Irlande Irlande du Nord
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (hors Irlande du Nord) 2 789 000 1 175 000
Drapeau de l'Europe Europe (hors Royaume-Uni)

dont : Drapeau de la France France
dont : Drapeau de l'Allemagne Allemagne
dont : Reste de l'Europe

2 473
418 000
533 000
1 521 000
265 000
48 000
59 000
158 000
Drapeau du Canada Canada / Drapeau des États-Unis États-Unis 1 121 000 227 000
Drapeau de l'Australie Australie / Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 181 000 55 000
Reste du monde 261 000 67 000

Historique[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Promotion touristique[modifier | modifier le code]

Chacun des deux pays possède une agence touristique propre : Fáilte Ireland pour la république d'Irlande[1] et Northern Ireland Tourist Board pour l'Irlande du Nord[2].

Cependant, l'Accord du Vendredi Saint, signé en à la fin du conflit nord-irlandais dans le cadre de développer la coopération Nord-Sud en Irlande, a créé un organisme commune à l'île d'Irlande : Tourism Ireland[B 1].

Formalités administratives[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport en Irlande.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Vue satellite de l'île d'Irlande.

L'Irlande est une île de l'archipel des îles Britanniques au nord-ouest de l'Europe[A 2]. Elle est traditionnellement divisée en quatre provinces : l'Ulster au nord, le Connaught à l'ouest, le Munster au sud et le Leinster à l'est, elles-mêmes divisées en 32 comtés. 6 des 9 comtés de l'Ulster forment l'Irlande du Nord, une nation constitutive du Royaume-Uni occupant le nord-est de l'île, tandis que les 26 autres comtés constituent l'État indépendant d'Irlande[N 1],[A 2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie de l'Irlande.

L'Irlande est une île d'une superficie de 84 421 km2, dont la longueur maximale mesure 486 km et la largeur maximale 275 km[3]. Elle est séparée de la Grande-Bretagne, dont elle est était reliée à une époque très lointaine[Quand ?], par un bras de mer dénommé mer d'Irlande[3]. Le centre de l'île (Midlands d'Irlande) est relativement plat, constituant une vaste plaine[3]. Les reliefs se trouvent principalement sur les côtes, et constituent le prolongement des reliefs de l'Écosse voisine au nord-est[A 3]. Le point culminant de l'île est le Carrauntuohil (1 041 m) situé dans le comté de Kerry au sud-ouest de l'Irlande[A 3].

L'Irlande possède un climat océanique, caractérisé par des précipitations abondantes (plus de 1 000 mm de pluie dans l'ouest)[A 3],[4]. L'hiver est cependant doux, car le Gulf Stream adoucit les températures et ainsi neige et glace sont peu fréquentes en Irlande[4]. Le réseau hydrographique de l'Irlande est composé de nombreux lacs, surtout dans la région du Connemara (sur la côte ouest)[3]. Le plus long fleuve est le Shannon, dont le bassin occupe 20 % de l'île, prenant sa source dans le nord-ouest (comté de Leitrim), et se jetant dans l'Atlantique après avoir parcouru 342 km[4].

Les forêts, autrefois abondantes, sont peu présentes sur l'île, même si elle se développe particulièrement bien dans certaines régions comme les Wicklow[A 3]. À la place, l'Irlande a vu se développer des tourbières qui recouvrent un cinquième de son territoire[A 3]. Les conditions géologiques de l'Irlande ont en effet permis la décomposition des végétaux en tourbe[A 3], qui en plus de façonner les paysages de caractéristiques de l'île, constituent un réservoir abondant de combustible bon marché[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'Irlande.
Saint Patrick, évangélisateur de l'Irlande (vue d'artiste, XIXe siècle)

La Préhistoire de l'Irlande est très peu connue. On sait que des peuples mésolithiques, dont on ne connaît quasiment rien, sont les premiers colons de l'Irlande[4]. Les Celtes d'Irlande ou Gaëls semblent arriver vers le milieu du Ier millénaire av. J.-C., quoique aujourd'hui on repousse cette date au IIIe millénaire av. J.-C.[4]. Les Celtes créent plusieurs petits royaumes, qui peu à peu donnent naissance à cinq royaumes : Ulster, Connacht, Munster, Leinster et Meath[A 4]. Au Ve siècle, Saint Patrick, évêque originaire de la Bretagne insulaire, captif pendant six ans en Irlande puis évadé, revient sur l'île pour l'évangéliser[A 4],[5].

De la fin du VIIIe siècle jusqu'au XIe siècle, l'Irlande devient la cible d'attaques menées par les Vikings originaires de Norvège[A 4]. Puis, l'île est soumise à la conquête anglo-normande qui passe peu à peu sous domination de la couronne d'Angleterre[N 3],[A 4]. En 1800, l'Acte d'Union ratifie l'union du royaume d'Irlande au royaume de Grande-Bretagne qui deviennent le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande.[réf. souhaitée]

Après l'échec du projet de Home Rule, les nationalistes se révoltent lors de l'insurrection de Pâques 1916 et, du haut du General Post Office de Dublin[réf. souhaitée], ils déclarent la République irlandaise[A 4].

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Culture de l'Irlande.

Principales attractions[modifier | modifier le code]

Villes principales[modifier | modifier le code]

La plus grande ville d'Irlande est Dublin (Baile Átha Cliath), capitale de la république d'Irlande, suivie par Belfast (Béal Feirste), capitale de l'Irlande du Nord. Les troisième et quatrième villes d'Irlande sont Cork (Corcaigh) et Derry-Londonderry[N 4] (Doire), respectivement situées dans le Munster et en Irlande du Nord. La ville la plus importante de l'ouest irlandais est Galway (Gaillimh) dans le Connacht.

Dublin[modifier | modifier le code]

Dublin (en irlandais : Baile Átha Cliath, littéralement « la ville du gué aux claies ») est la capitale de la république d'Irlande[A 5], et plus grande ville de l'île et de la république d'Irlande[A 6].

Belfast[modifier | modifier le code]

La ville de Belfast (en irlandais : Béal Feirste) est la capitale et plus grande ville de l'Irlande du Nord[A 7],[A 8]. Elle est notamment connue pour ses fresques murales représentatives du conflit nord-irlandais[B 2].

La ville est aussi célèbre pour ses chantiers navals où a été fabriqué le Titanic[B 2].

L'hôtel de ville, à Donegall Square, est réputé pour son architecture baroque[B 2].

La célèbre Queen's University côtoie le Jardin botanique de Belfast et l'Ulster Museum[B 2].

Cork[modifier | modifier le code]

Derry-Londonderry[modifier | modifier le code]

Galway[modifier | modifier le code]

Sites protégés[modifier | modifier le code]

Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

L'État d'Irlande compte 2 sites inscrits au patrimoine mondial : l'ensemble archéologique de la vallée de la Boyne (Brú na Bóinne) et Skellig Michael, tous deux inscrits en tant que bien culturel de l'humanité[6]. L'Irlande du Nord possède un site naturel inscrit au patrimoine mondial : la Chaussée des Géants[7].

Parcs nationaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Parcs nationaux d'Irlande.

La république d'Irlande compte 6 parcs nationaux gérés par le National Parks & Wildlife Service[C 1] :

Régions touristiques[modifier | modifier le code]

Une des régions les plus touristiques d'Irlande est le Connemara, sur la côte ouest[B 3]. Parmi les lieux les plus célèbres de la région du Connemara, on compte l'abbaye de Kylemore, le Parc national du Connemara, et la ville de Clifden, « capitale du Connemara »[B 3]. C'est un Gaeltacht, une zone où la langue irlandaise est majoritaire[B 3]. Le parc national du Connemara, dominé par Diamond Hill, est constitué de tourbières et de forêts[B 3].

Blasket Sound (péninsule de Dingle).

Le comté de Kerry, dans la province de Munster (au sud-ouest) est réputé pour les péninsules de Dingle et d'Iveragh[N 5], ainsi que pour la ville de Killarney et son parc national[B 4].

Circuits touristiques[modifier | modifier le code]

Le plus grand circuit touristique d'Irlande est la Wild Atlantic Way (Slí an Atlantaigh Fhiáin), un itinéraire parcourant toute la côte occidentale atlantique de l'Irlande, de Malin Head, point le plus au nord de l'île situé dans le comté de Donegal (Ulster)[N 6], à Kinsale dans le Munster[B 5].

L'anneau du Kerry, qui fait le tour de la péninsule d'Iveragh dans le comté de Kerry, est un des circuits les plus populaires du sud-ouest de l'Irlande, au départ de Killarney[B 6]. Le circuit passe entre autres par le parc national de Killarney[B 6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Officiellement, l'État indépendant d'Irlande, Éire en irlandais, porte simplement le nom d'Irlande. Pour éviter les confusions avec l'île d'Irlande, on utilise souvent différents noms comme État d'Irlande ou république d'Irlande.
  2. Les données ici présentées ne concernent que les voyages s'étalant sur plusieurs jours.
    Les voyages effectués par les Nord-Irlandais en Irlande ou par les Irlandais en Irlande du Nord ne sont pas pris en compte ; en d'autres termes sont concernés les touristes habitant hors de l'île d'Irlande.
    Les chiffres d'Irlande et d'Irlande du Nord ne peuvent pas être additionnés pour obtenir les chiffres pour l'intégralité de l'île car certains touristes se sont rendus durant le même voyage en Irlande et en Irlande du Nord.
    Source : (en) « Visitors to Ireland and Northern Ireland 2014: A Statistical Profile of Tourism », sur Central Statistics Office of Ireland (consulté le 27 décembre 2016).
  3. Qui devient le royaume de Grande-Bretagne par son union au royaume d'Écosse en 1707.
  4. Officiellement, le nom de la ville est Londonderry depuis le parrainage de la ville par les corporations de Londres. Ce nom est revendiqué par les unionistes, favorables à l'union de l'Irlande du Nord au Royaume-Uni, tandis que les nationalistes revendiquent le nom de Derry, issu de l'irlandais Doire. Ainsi, pour rester neutre, on utilise généralement Derry-Londonderry ou Londonderry-Derry.
  5. Souvent nommée anneau du Kerry d'après le nom de la route principale qui la traverse
  6. Le point le plus septentrional de l'Irlande est donc situé dans l'État d'Irlande ou « Irlande du Sud » et non en Irlande du Nord.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Irlande : activités économiques », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 26 décembre 2016).
  2. a et b « Irlande », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 25 décembre 2016).
  3. a b c d e et f « Irlande : géographie physique », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 26 décembre 2016).
  4. a b c d et e « Irlande : histoire », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 26 décembre 2016).
  5. « Dublin », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 27 décembre 2016).
  6. « Irlande : population », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 27 décembre 2016).
  7. « Belfast », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 27 décembre 2016).
  8. « Irlande du Nord : géographie », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 27 décembre 2016).
  1. « Tourisme Irlandais : qui sommes-nous? », sur Tourism Ireland (consulté le 25 décembre 2016).
  2. a b c et d « Ville de Belfast », sur Tourism Ireland (consulté le 26 décembre 2016).
  3. a b c et d « Le Connemara - Ouest de l'Irlande », sur Tourism Ireland (consulté le 26 décembre 2016).
  4. « Comté de Kerry », sur Tourism Ireland (consulté le 26 décembre 2016).
  5. « Le Wild Atlantic Way : la Côte Sauvage d'Irlande », sur Tourism Ireland (consulté le 25 décembre 2016).
  6. a et b « L'anneau du Kerry », sur Tourism Ireland (consulté le 26 décembre 2016).
  1. (en) « National Parks in Ireland », sur National Parks & Wildlife Service (consulté le 26 décembre 2016).
  2. (en) « Home », sur Wicklow Mountains National Park (consulté le 27 décembre 2016).
  3. (en) « Visit Us », sur Burren National Park (consulté le 27 décembre 2016).
  4. (en) « Home », sur Killarney National Park (consulté le 27 décembre 2016).
  5. (en) « Home », sur Glenveagh National Park (consulté le 27 décembre 2016).
  6. (en) « Home », sur Connemara National Park (consulté le 27 décembre 2016).
  7. (en) « Home », sur Ballycroy National Park (consulté le 27 décembre 2016).
  • Autres références
  1. (en) Irlande. « National Tourism Development Authority Act », 2003, No. 10 [lire en ligne (page consultée le 25 décembre 2016)]
  2. (en) « What we do », sur Tourism Northern Ireland (consulté le 25 décembre 2016).
  3. a b c et d Joannon 2009, p. 11
  4. a b c d e et f Pierre Joannon, Histoire de l’Irlande et des Irlandais, Perrin, (1re éd. 2006), 685 p. (ISBN 9782262030223), pp. 12-13.
  5. Joannon 2009, p. 25.
  6. UNESCO, « Irlande », sur Centre du patrimoine mondial (consulté le 25 décembre 2016).
  7. UNESCO, « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord », sur Centre du patrimoine mondial (consulté le 25 décembre 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]