Touradon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Touradons dans la Réserve naturelle de Lakeville (Lakeville Swamp Nature Sanctuary, Michigan)
Touradons à osmonde royale (Osmunda regalis) sur les bords de l'Eyre dans le Sud-Ouest de la France

Le terme « touradon » est donné en botanique et en géomorphologie à des micro-formes en buttes ou en mottes plus ou moins arrondies (de 40 centimètres à plus d'un mètre de haut). On a comparé les touradons à des « donjons végétaux en miniature »[1], mais on a parfois tendance à les confondre avec les mottureaux.

On les observe dans certaines tourbières et dans des zones humides paratourbeuses. On explique leur existence par le développement de certaines plantes cespiteuses sur leurs anciennes racines (tourbe racinaire) et feuilles mortes, leur décomposition étant ralentie par l'acidité du milieu. C'est fréquemment le cas des touffes de molinie, de Carex paniculata et d'osmonde royale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie Larousse de la Nature. La planète de la vie, Larousse, , page 79.