Touraco géant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Corythaeola cristata

Corythaeola cristata
Description de cette image, également commentée ci-après
Touraco géant
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Musophagiformes
Famille Musophagidae

Sous-famille

Genre

Corythaeola
Heine, 1860

Nom binominal

Corythaeola cristata
(Vieillot, 1816)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 26/02/76

Le Touraco géant (Corythaeola cristata) est une espèce d'oiseau africain, proche des coucous. C'est la seule espèce de son genre.

Description[modifier | modifier le code]

Corythaeola cristata
(Bigodi, Ouganda)
Corythaeola cristata
(Bigodi, Ouganda)

La plus grande espèce de Touraco (65 à 75 cm de longueur) possède un plumage vert bleuté avec une huppe de 5 cm et un large bec jaune à pointe rouge.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit en Afrique de l'Ouest et du Centre... Comme tous les membres de cette famille, cette espèce vit en Afrique subsaharienne : Bénin, Cameroun, République centrafricaine, Congo, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo...

Habitat Modifier

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce fréquente les forêts tropicales.

Biologie[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit solitaire ou en petits groupes au sommet des arbres mais descend parfois à terre. Il vole assez peu.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cette espèce se nourrit de fruits et de graines.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le nid est peu aménagé : simple plate-forme de branchettes au sommet d'un arbre. La femelle pond un seul œuf blanc verdâtre, couvé pendant 20 jours par le couple. Le jeune couvert de duvet brun noir acquiert ses plumes vers 4 ou 5 semaines.

Statut[modifier | modifier le code]

Cette espèce est chassée pour sa chair et ses plumes (appréciées comme talismans) dans certaines régions (notamment en République démocratique du Congo), mais n'est pas considérée comme menacée.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :