Tour des Moxhons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour des Moxhons
Tour des Moxhons Liège.jpg
Présentation
Destination initiale
Tour de garde
Destination actuelle
Édifice privé
Construction
Patrimonialité
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1977, Ensemble formé par le Mont-Saint-Martin comprenant: a) les parcelles comprises entre les rues Trihay, Mont-Saint-Martin, Saint-Hubert, Haute Sauvenière, Basse Sauvenière, des Bégards et les limites des parcelles rejoignant la rue Trihay; b) les façades et toitures des immeubles compris sur l'alignement nord de la rue Mont-Saint-Martin; c) les façades et les toitures des immeubles se trouvant rue Saint-Hubert., no 62063-CLT-0388-01)
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Point carte.svg

La tour des Moxhons appelée aussi tour aux Moxhons ou tour Moxhon est une construction située dans le quartier liégeois de Saint-Laurent entre le Mont-Saint-Martin et le thier de la Fontaine. Cette tour est la seule conservée parmi celles qui faisaient partie des remparts de la ville de Liège.

Fortifications du centre ville de Liège vers la fin du XVIIe siècle[1].
1. Porte Maghin,
2. Porte Saint-Léonard,
3. Bastion Saint-Léonard,
4. Porte de Vivegnis,
5. Rempart des Six-Cents-Degrés,
6. Païenporte,
7. Citadelle,
8. Porte Sainte-Walburge,
9. Bastion du Clergé,
10. Rempart des Anglais,
11. Hocheporte,
12. Bastion du Saint-Esprit,
13. Porte Sainte-Marguerite,
14. Porte Saint-Martin,
15. Tour des Moxhons,
16. Porte des Bégards,
17. Tour des Bégards.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin du Xe siècle, la ville de Liège, nouvelle capitale de la principauté de Liège, s'entoure de remparts édifiés sous le règne de son premier prince-évêque Notger. À cette époque, la cité se résume aux alentours de la place du Marché, à la rive gauche de la Meuse avoisinant cette place et à la colline de Publémont où se situe la tour des Moxhons. Vu son emplacement, il est très possible que cette tour ait fait partie intégrante des premiers remparts de la cité. Elle fait partie des seconds remparts érigés au XIIIe siècle. Elle se situe alors entre la porte des Bégards (toujours visible) et la porte Saint-Martin.

En 1468, la tour est détruite par les hommes de Charles le Téméraire lors de la mise à sac de la ville de Liège.

Elle est toutefois reconstruite en 1483 comme en atteste le texte suivant gravé sur une pierre carrée appelée la pierre du Diable et placée sur une paroi extérieure de la tour[2] :

Je suis nomée la tour Moixhon,
Qui fuy démolie et destruict
Par Charles duc des Borguignon
L'an quattorse cent LX et huict
Et fuy refaite, qui bien me duit
L'an owitante trois en vériteit,
Par le moyen et bon conduit
Des fermeteurs de la Citeit
Dont les noms oreis reciter
Tres tous par ordre sans varier.
Hynsberke de Sain Pole Wilhenomer
Qui est leur doyen soit premier
Huyge de Lanoy et puis Wathier
De Corswareme son beau confrer
Johan de Chayne sire Grégoire Piere
Sire Jacque Chevallet sans errer
Walthier Malherbe Johan Engbier
Johan de Housse Costain Malherbe
Henry Lambeur Hanchon Brosdeur
Melchior Houbier le bresseur.

La tour est encore restaurée en 1635 ainsi qu'au XIXe siècle.

Situation[modifier | modifier le code]

Cette tour se trouve à l'arrière d'une parcelle privée située au no 75 du Mont-Saint-Martin mais elle est surtout visible bien que partiellement depuis le Thier de la Fontaine[3], à droite en montant la seconde volée d'escaliers. Elle ne se visite pas.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Le nom Moxhons vient du wallon Mohons signifiant : Moineaux. En 1483, il est fait mention de tour Moixhon.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'édifice est une tour carrée d'environ 10 mètres de côté réalisée en brique complétée par des boutisses en pierre calcaire[4]. Haute de deux niveaux, la tour possède des meurtrières, repose sur le rempart voûté et est précédée de murets défensifs.

Entre la porte Saint-Martin et la porte des Bégards, la tour des Moxhons au XVIIe siècle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Muller, « Le parc de la Citadelle », sur Fabrice Muller, (consulté le ).
  2. « Les enceintes des Liège - Tour au Moxhon », sur http://www.chokier.com (consulté le )
  3. « Tour aux Moxhons », Inventaire du patrimoine immobilier culturel, sur lampspw.wallonie.be (consulté le ).
  4. « Inventaire du patrimoine culturel immobilier :Tour aux Moxhons », sur http://spw.wallonie.be (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Bury, « Les anciens remparts de la Cité », La Vie liégeoise, no 6,‎

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source et lien externe[modifier | modifier le code]