Tour del Far

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour del Far
Tour del far-Tauvel 66.JPG
Présentation
Type
Matériau
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Pays
Commune
Tautavel
Coordonnées

La tour del Far ou torre del Far est une tour de guet médiévale située à Tautavel, sur une hauteur surplombant la plaine du Roussillon. Au Moyen Âge, elle permettait de surveiller le Roussillon, la vallée du Verdouble et de communiquer avec d'autres tours à signaux de la région.

Vue depuis Força Réal

Situation[modifier | modifier le code]

La Tour del Far se dresse à 498 m d'altitude[1] sur une hauteur séparant la vallée du Verdouble de la plaine du Roussillon, dans le département français des Pyrénées-Orientales, sur le territoire de la commune de Tautavel[2].

Elle est accessible, depuis le village de Tautavel, par un sentier de randonnée balisé. Le trajet nécessite environ une heure et demie de marche et passe à proximité du château de Tautavel, situé plus bas, à seulement une demi-heure du village[2].

Cette position, dominant également le village de Cases-de-Pène (d'où il est aussi possible de commencer la randonnée), permet d'observer une grande partie du Roussillon, le massif des Corbières ainsi que les châteaux d'Aguilar et de Quéribus[2], situés dans le département voisin de l'Aude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Torre del Far est attesté dès le XIVe siècle. Auparavant, un texte de 1130 mentionne une Losa del Far[3].

En catalan, Torre signifie « tour ». Far est également un mot catalan, qui tient son origine du latin Pharus (« phare ») et désigne, dans la région du Roussillon, plusieurs tours à signaux[3], lesquelles étaient utilisées au Moyen Âge pour communiquer à l'aide de feux.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tour est citée dans des textes pour la première fois en 1341. À cette date le châtelain et sa famille y habitent. On possède un inventaire de l'armement daté du . En , on répare le cage en fer destinée à faire des signaux.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN accessible via geoprotail.fr
  2. a b et c Vivier et Lapique 2011, p. 331
  3. a et b Basseda 1990, p. 700
  4. « Tour del Far », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Architecture[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]