Tour de Tesla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de Tesla (1904)

La tour de Tesla, également connue sous le nom de tour de Wardenclyffe (1901–1917), était une tour de transmission sans fil conçue par Nikola Tesla et prévue pour la téléphonie et la diffusion sans fil transatlantique commerciales ainsi que pour démontrer la possibilité de transmission d'énergie sans fil[1],[2]. La tour n'a jamais été totalement opérationnelle[3]. Elle a été démolie en 1917.

Le nom Wardenclyffe provient de James S. Warden, un avocat et banquier ayant acquis des terres pour l'entreprise à Shoreham (New York) (en), à environ soixante miles de Manhattan. Il y a fondé une communauté connue sous le nom de Wardenclyffe-On-Sound. Warden croyait qu'avec l'implantation du « système mondial » de Tesla, une « cité radio » émergerait à cet endroit. Il a ainsi offert à Tesla 200 acres situés près d'un chemin de fer afin qu'il puisse y construire sa tour et ses laboratoires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

Chantier de la tour (1902).

Aux environs de 1898, Tesla commence les plans pour la tour Wardenclyffe. La construction débute en 1901 sur des terres situées près du détroit de Long Island. L'architecte Stanford White conçoit l'édifice principal, alors que la tour est conçue par l'un de ses associés, W. D. Crow. Au départ, le projet est financé par J. P. Morgan, qui y investit 150 000 USD[4]. D'autres fonds sont fournis par des industriels influents ainsi que par d'autres investisseurs en capital risque.

En juin 1902, Tesla déménage son laboratoire de Houston Street (Manhattan) à Wardenclyffe. Cependant, en 1903, alors que la structure de la tour est presque complétée, les installations ne sont toujours pas opérationnelles. Le projet subit des dépassements de coûts et les investisseurs sont réticents à fournir des fonds supplémentaires. En juillet 1904, ils décident de n'accorder aucun financement supplémentaire. En mai 1905, les brevets de Tesla sur les moteurs à courant alternatif ainsi que sur d'autres méthodes de transmission d'énergie expirent, ce qui diminue grandement ses redevances et, conséquemment, les fonds investis pour la tour.

En 1905, Tesla ne trouvant pas d'autres investisseurs, la plupart des activités du site doivent être fermées. En 1906, les employés sont renvoyés. Une partie du bâtiment demeure utilisée jusqu'en 1907. En 1908, le bâtiment est fermé pour une première fois. Tesla obtient une nouvelle hypothèque par George Boldt (en), propriétaire du Waldorf-Astoria.

Les installations sont en partie abandonnées aux environs de 1911 et commencent à se détériorer. Entre 1912 et 1915, Tesla éprouve des ennuis financiers et lorsque les investisseurs veulent savoir comment ils vont récupérer leur investissement, il n'a aucune réponse satisfaisante à leur donner. Les journaux en parlent comme de « La folie à un million de dollar de Tesla »[trad 1]. C'est à la même époque que le bâtiment principal est fissuré et vandalisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Wardenclyffe Tower » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « Tesla's million-dollar folly. »
  1. (en) Leland I. Anderson, Nikola Tesla On His Work with Alternating Currents and Their Application to wireless Telegraphy, Telephony, and Transmission of Power, 21st Century Books,‎ 2002, p. 106, 153, 170
  2. (en) Nikola Tesla, « The Future of the Wireless Art », Wireless Telegraphy & Telephony,‎ 1908, p. 67-71 (lire en ligne)
  3. (en) Margaret Cheney, Tesla  Master of Lightning, New York, Barnes & Noble Books,‎ 1999, 107 p. (ISBN 0-7607-1005-8)
  4. (en) William J. Broad, « A Battle to Preserve a Visionary’s Bold Failure », The New York Times,‎ 4 mai 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]