Tour de Lombardie 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de Lombardie 2018 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course112e Tour de Lombardie
CompétitionUCI World Tour 2018 1.UWT
Date13 octobre 2018
Distance241 km
PaysITA Italie
Lieu de départBergame
Lieu d'arrivéeCôme
Équipes24
Partants168
Arrivants98
Vitesse moyenne40,921 km/h
Résultats
VainqueurFRA Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)
DeuxièmeITA Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida)
TroisièmeBEL Dylan Teuns (BMC Racing)
◀ 20172019
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour de Lombardie 2018 (officiellement Il Lombardia) est la 112e édition de cette course cycliste masculine sur route. Il a lieu le entre les villes de Bergame et Côme, en Italie, et fait partie du calendrier UCI World Tour 2018 en catégorie 1.UWT. Thibaut Pinot remporte la classique devant le vainqueur de l'édition passée Vincenzo Nibali.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Tour de Lombardie connaît en 2018 sa 112e édition. Disputé en octobre, c'est une des dernières courses de la saison, le dernier des cinq « monuments »[1] et la 35e des 37 courses du calendrier de l'UCI World Tour 2018. Il est organisé par RCS Sport, filiale du groupe RCS MediaGroup qui organise également le Tour d'Italie, Milan-San Remo, Tirreno-Adriatico, Milan-Turin et le Tour du Piémont[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

Le Tour de Lombardie part de Bergame et arrive à Côme après 241 km[1]. Ce parcours est raccourci de 6 km par rapport à l'édition précédente. Le début de la course emprunte des routes plates, à travers la plaine bergamasque. La première difficulté est le Colle Gallo (it), montée de 7,5 km qui commence après 47 km. La course se dirige ensuite vers le lac de Côme, en passant par le Colle di Brianza (en). Les principales difficultés sont concentrées dans les 70 derniers kilomètres. La montée vers la Madonna del Ghisallo, longue de 8,5 km, présente une pente moyenne de 6%, avec un maximum à 14%. Elle est suivie par le mur de Sormano, difficulté courte (moins de deux kilomètres), mais avec une pente moyenne de 15,8% et des passages raides à 27%. Après la descente et quelques kilomètres sur les rives du lac de Côme, les coureurs abordent la montée vers Civiglio (it) à moins de vingt kilomètres de l'arrivée (4,2 km à 9,7%). À trois kilomètres de l'arrivée, le Monte Olimpino (it) remplace la côte de San Fermo della Battaglia à cause d'un risque de glissement de terrain[1],[3].

Équipes[modifier | modifier le code]

Le Tour de Lombardie faisant partie du calendrier de l'UCI World Tour, les dix-huit « World Teams » y participent. Six équipes continentales professionnelles sont également invitées par les organisateurs[4],[5].

WorldTeams (18)
  1. FRA AG2R La Mondiale
  2. KAZ Astana
  3. BRN Bahrain-Merida
  4. USA BMC Racing
  5. GER Bora-Hansgrohe
  6. RSA Dimension Data
  7. USA EF Education First-Drapac
  8. FRA Groupama-FDJ
  9. SUI Katusha-Alpecin
  10. NED LottoNL-Jumbo
  11. BEL Lotto-Soudal
  12. AUS Mitchelton-Scott
  13. ESP Movistar
  14. BEL Quick-Step Floors
  15. GBR Sky
  16. GER Sunweb
  17. USA Trek-Segafredo
  18. UAE UAE Emirates
Équipes continentales professionnelles (6)
  1. ITA Androni Giocattoli-Sidermec
  2. ITA Bardiani CSF
  3. FRA Fortuneo-Samsic
  4. ISR Israel Cycling Academy
  5. ITA Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini
  6. ITA Wilier Triestina-Selle Italia
Wikidata-logo S.svg

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Une échappée de huit coureurs se forment après une vingtaine de kilomètres de courses. Elle comprend Davide Ballerini (Androni Giocattoli-Sidermec), Umberto Orsini, Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF), Florian Sénéchal (Quick-Step Floors), Franck Bonnamour (Fortuneo-Samsic), Jhonatan Restrepo (Katusha-Alpecin), Michael Storer (Sunweb) et Marco Marcato (UAE Team Emirates). Ils comptent six minutes d'avance au Colle Gallo puis au Colle di Brianza. L'équipe Movistar, du nouveau champion du monde Alejandro Valverde, contrôle le peloton jusqu'à la côte de la Madonna del Ghisallo, où l'équipe Bahrain-Merida accélère. Le groupe de tête perd des coureurs. Seuls Orsini, Tonelli, Storer et Bonnamour restent en tête, avec moins de deux minutes d'avance à 60 km de l'arrivée.

La course « explose » dans le mur de Sormano. Les derniers coureurs échappés sont rejoints. À 50 km de l'arrivée, Primož Roglič (LottoNL-Jumbo) attaque. Il est rejoint par le tenant du titre, Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Les trois coureurs passent en tête au sommet. Ils sont rejoints par Egan Bernal (Sky) en bas de la descente. Ce groupe compte 40 secondes d'avance lorsqu'il aborde la montée de Civiglio. Roglič et Bernal y sont distancés par Nibali et Pinot. Après plusieurs tentatives, ce dernier parvient à s'échapper seul à la fin de la côte, à quatorze kilomètres de l'arrivée. Nibali ne parvient pas à le suivre. Il part s'imposer en solitaire, trois jours après sa victoire sur Milan-Turin. Nibali, rattrapé par un groupe de poursuivants, parvient à s'en échapper et passe la ligne d'arrivée 32 secondes après Pinot. À 43 secondes, un groupe de six coureurs arrive et est réglé au sprint par Teuns, troisième de la course[6],[7].

Classements[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erThibaut Pinot FRA FranceGroupama-FDJ5 h 53 min 22 s
2eVincenzo Nibali ITA ItalieBahrain-Merida+ 32 s
3eDylan Teuns BEL BelgiqueBMC Racing+ 43 s
4eRigoberto Urán COL ColombieEF Education First-Drapac+ 43 s
5eTim Wellens BEL BelgiqueLotto-Soudal+ 43 s
6eIon Izagirre ESP EspagneBahrain-Merida+ 43 s
7eRafał Majka POL PologneBora-Hansgrohe+ 43 s
8eDomenico Pozzovivo ITA ItalieBahrain-Merida+ 43 s
9eDaniel Martin IRL IrlandeUAE Emirates+ 48 s
10eGeorge Bennett NZL Nouvelle-ZélandeLottoNL-Jumbo+ 1 min 22 s
11eAlejandro Valverde ESP EspagneMovistar+ 1 min 31 s
12eEgan Bernal COL ColombieSky+ 1 min 31 s
13eMichael Woods CAN CanadaEF Education First-Drapac+ 1 min 31 s
14eSébastien Reichenbach SUI SuisseGroupama-FDJ+ 1 min 31 s
15eMikel Nieve ESP EspagneMitchelton-Scott+ 1 min 31 s
Source : ProCyclingStats


Classements UCI[modifier | modifier le code]

La course distribue aux soixante premiers coureurs les points suivants pour le classement individuel de l'UCI World Tour (uniquement pour les coureurs membres d'équipes World Tour) et le Classement mondial UCI (pour tous les coureurs) :

Position[8] 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Points 500 400 325 275 225 175 150 125 100 85 70 60 50 40 35 30 20 10 5 3

Les premières places des classements UCI World Tour ne changent pas à l'issue de ce Tour de Lombardie. Simon Yates garde la première place du classement individuel devant Peter Sagan et Alejandro Valverde[9].

Classement individuel à l'issue de la course
Rang Coureur Équipe Points
en stagnation 1er
Drapeau : Royaume-Uni Simon Yates Mitchelton-Scott 3072
en stagnation 2e
Drapeau : Slovaquie Peter Sagan Bora-Hansgrohe 2992
en stagnation 3e
Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Movistar 2609
en stagnation 4e
Drapeau : Royaume-Uni Geraint Thomas Sky 2534.25
en stagnation 5e
Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet BMC Racing 2442.14
en stagnation 6e
Drapeau : Italie Elia Viviani Quick-Step Floors 2399
en stagnation 7e
Drapeau : Australie Michael Matthews Sunweb 2393.19
en stagnation 8e
Drapeau : France Julian Alaphilippe Quick-Step Floors 2161.12
en stagnation 9e
Drapeau : Royaume-Uni Christopher Froome Sky 1976.68
en stagnation 10e
Drapeau : Pays-Bas Tom Dumoulin Sunweb 1975.62
Classement par équipe à l'issue de la course
Rang Équipe Points
en stagnation 1er
Drapeau : Belgique Quick-Step Floors 13048.97
en stagnation 2e
Drapeau : Royaume-Uni Sky 9818
en stagnation 3e
Drapeau : Allemagne Bora-Hansgrohe 8838
en stagnation 4e
Drapeau : États-Unis BMC Racing 8749.97
en stagnation 5e
Drapeau : Australie Mitchelton-Scott 8488.03
en augmentation 6e
Drapeau : Kazakhstan Astana 7513
en diminution 7e
Drapeau : Bahreïn Bahrain-Merida 7394
en diminution 8e
Drapeau : Espagne Movistar 7218
en stagnation 9e
Drapeau : Allemagne Sunweb 7216.95
en stagnation 10e
Drapeau : Pays-Bas Lotto NL-Jumbo 6998

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (nl) « Voorbeschouwing: Giro di Lombardia 2018 », sur wielerflits.nl, (consulté le 19 octobre 2018)
  2. (it) « Milano-Torino 2018 – start list and TV coverage announced », sur milanotorino.it, (consulté le 10 octobre 2018)
  3. (en) « Threat of landslides sparks change to finale of Il Lombardia », sur cyclingnews.com, (consulté le 20 octobre 2018)
  4. (it) « Il trittico d’autunno di Rcs/Gazzetta Ecco tutte le squadre iscritte », sur gazzetta.it, (consulté le 20 octobre 2018)
  5. (it) « Trittico d’autunno, ecco le squadre invitate », sur ilombardia.it, (consulté le 20 octobre 2018)
  6. (en) « Pinot wins Il Lombardia », sur cyclingnews.com, (consulté le 20 octobre 2018)
  7. (en) « Thibaut Pinot wins Il Lombardia 2018 ahead of Vincenzo Nibali », sur cyclingweekly.com, (consulté le 20 octobre 2018)
  8. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II, épreuves sur route - Chapitre X, classement UCI - Article 2.10.008, Barème des points applicables, Article 2.10.039, Barème des points - version au 1er mars 2018 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 25 mars 2018)
  9. « Victoire en solitaire de Thibaut Pinot au Tour de Lombardie », sur 7sur7.be, (consulté le 20 octobre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]