Tour de Lombardie 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de Lombardie 2016 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course110e Tour de Lombardie
CompétitionUCI World Tour 2016 1.UWT
Date1 octobre 2016
Distance240 km
PaysITA Italie
Lieu de départCôme
Lieu d'arrivéeBergame
Équipes25
Partants200
Arrivants61
Vitesse moyenne37,248 km/h
Résultats
VainqueurCOL Esteban Chaves (Orica-BikeExchange)
DeuxièmeITA Diego Rosa (Astana)
TroisièmeCOL Rigoberto Urán (Cannondale-Drapac)
◀ 20152017 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 110e édition du Tour de Lombardie a lieu le . Elle est la dernière épreuve du calendrier UCI World Tour 2016.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Tour de Lombardie fait partie des cinq monuments avec Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et Liège-Bastogne-Liège.

Parcours[modifier | modifier le code]

Bellagio sur les rives du Lac de Côme

Pour célébrer la 110e édition de l'épreuve, RCS Sport propose un nouveau parcours, plus difficile que les années précédentes, avec 4 400 m de dénivelé positif, contre 3500 en 2015 et 3400 en 2014. Après un départ de Côme et une dizaine de kilomètres vers Cantù, le tracé tourne en direction du nord-est, jusqu'au Lac de Côme, sur une route en faux-plat montant puis via une brève descente. À partir d'Onno, les coureurs longent le lac vers Bellagio, point de départ de la montée de la Madonna del Ghisallo. Une fois le sommet franchit, la course descend jusqu'à Asso. S'ensuit 9 km de faux plat descendant, une portion de plat, le Colle Brianza, sa descente et une trentaine de kilomètres légèrement vallonnés. Les organisateurs ont ensuite programmé l'enchaînement de cinq montées : le Valico di Valcava et ses 14 virages en épingle, la montée vers Berbenno, le Sant'Antonio Abandonato, le Miragolo San Salvatore (deux ascensions inédites) et la montée vers Selvino. La route plonge ensuite vers Nembro, situé à 14,7 km de l'arrivée. Le final est plat, excepté une courte côte dans les cinq derniers kilomètres, dans la partie haute de Bergame[1]. Les deux montées inédites ont été découvertes par des coureurs locaux, indique le directeur technique Stefano Allocchio. Leur ajout « rend le parcours encore plus sélectif » selon le directeur de course Mauro Vegni, qui attend « les meilleurs coureurs » et « une grande course »[2].

Côtes[modifier | modifier le code]

Huit ascensions jalonnent les 241 kilomètres de course[1].

Ascensions Longueur (km) Pente moyenne Pente maximale Kilomètres de l'arrivée
Madonna del Ghisallo 8,58 6,2 % 14 % 174,9
Colle Brianza 143,8
Valico di Valcava 11,65 8 % 17 % 96,4
Berbenno 6,5 5,07 % 70,2
Sant'Antonio Abandonato 6,5 8,9 % 15 % 57,4
Miragolo San Salvatore 8,7 7 % 11 % 39,4
Selvino 6,9 5,4 % 9 % 27
Bergame (Bergamo Alta) 1,15 7,9 % 12 % 3,3

Équipes[modifier | modifier le code]

Le Tour de Lombardie faisant partie du calendrier UCI World Tour, les dix-huit équipes World Tour participent automatiquement à la course. L'organisateur a également invité sept formations de deuxième division[1].

WorldTeams (18)
  1. FRA AG2R La Mondiale
  2. KAZ Astana
  3. USA BMC Racing
  4. USA Cannondale-Drapac
  5. RSA Dimension Data
  6. BEL Etixx-Quick Step
  7. FRA FDJ
  8. GER Giant-Alpecin
  9. SUI IAM
  10. RUS Katusha
  11. ITA Lampre-Merida
  12. NED Lotto NL-Jumbo
  13. BEL Lotto-Soudal
  14. ESP Movistar
  15. AUS Orica-BikeExchange
  16. GBR Sky
  17. RUS Tinkoff
  18. USA Trek-Segafredo
Équipes continentales professionnelles (7)
  1. ITA Androni Giocattoli-Sidermec
  2. ITA Bardiani CSF
  3. POL CCC Sprandi Polkowice
  4. FRA Cofidis
  5. RUS Gazprom-RusVelo
  6. ITA Nippo-Vini Fantini
  7. ITA Wilier Triestina-Southeast
Wikidata-logo S.svg

Favoris et principaux engagés[modifier | modifier le code]

Le Tour de Lombardie est la dernière grande classique de la saison et la dernière classique « Monument ». Avec son dénivelé et sa distance, elle est également considérée comme la course d'un jour la plus difficile de la saison[3]. Son positionnement en fin de saison, permet à plusieurs coureurs d'envisager la victoire, la forme et la motivation étant très variables d'un coureur à l'autre.

En l'absence de Vincenzo Nibali, le tenant du titre qui revient de blessure après l'épreuve des Jeux olympiques, Fabio Aru porte le dossard numéro un au sein de l'équipe Astana. Il bénéficie du soutien de deux outsiders pour la victoire, Diego Rosa et Miguel Ángel López. López, vainqueur de Milan-Turin quelques jours plus tôt, a devancé Michael Woods et Rigoberto Uran, deux coureurs de l'équipe Cannondale-Drapac, qui sont en grande forme et sont parmi les prétendants à la victoire. Ils peuvent compter sur leurs coéquipiers Moreno Moser et Davide Formolo, qui sont également dans les coureurs cités pour un bon résultat.

Dan Martin, ancien lauréat de la course est l'un des trois leaders de l'équipe Etixx-Quick Step, aux côtés de Julian Alaphilippe et Gianluca Brambilla. Leurs chances de succès dépendent de leur capacité à gérer le profil très vallonné de l'épreuve.

Romain Bardet qui emmène l'équipe AG2R-La Mondiale, a montré une bonne forme sur cette fin de saison, notamment en étant à l'attaque à l'arrivée de Milan-Turin et en terminant deuxième derrière Esteban Chaves (Orica-Bike Exchange) lors du récent Tour d'Émilie qui se conclut avec la montée de San Luca surplombant Bologne. Chaves a dû batailler pour terminer troisième du dernier Tour d'Espagne, mais sa victoire au Tour d'Émilie prouve qu'il bénéficie toujours d'une forme suffisante pour remporter le Tour de Lombardie. Bardet et Chaves peuvent compter sur le soutien d'une équipe solide.

Parmi les outsiders cités, on retrouve Alejandro Valverde (Movistar), Greg van Avermaet et Philippe Gilbert (BMC), Diego Ulissi (Lampre-Merida), Robert Gesink (LottoNL-Jumbo) et le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège Wout Poels (Team Sky).

Le Tour de Lombardie est également la dernière course majeure pour plusieurs coureurs du peloton : Ryder Hesjedal, Frank Schleck, le vainqueur surprise de l'édition 2011 Oliver Zaugg et l'ancien double vainqueur Joaquim Rodriguez. Ce dernier met un terme définitif à sa carrière en dépit du fait que plusieurs équipes souhaitent le voir poursuivre sa carrière pour récupérer ses points WorldTour[4].

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erEsteban Chaves COL ColombieOrica-BikeExchange6 h 26 min 36 s
2eDiego Rosa ITA ItalieAstana+ 0 s
3eRigoberto Urán COL ColombieCannondale-Drapac+ 0 s
4eRomain Bardet FRA FranceAG2R La Mondiale+ 6 s
5eDavide Villella ITA ItalieCannondale-Drapac+ 1 min 19 s
6eAlejandro Valverde ESP EspagneMovistar+ 1 min 24 s
7eRobert Gesink NED Pays-BasLottoNL-Jumbo+ 1 min 24 s
8eWarren Barguil FRA FranceGiant-Alpecin+ 1 min 24 s
9eAlessandro De Marchi ITA ItalieBMC Racing+ 1 min 24 s
10ePierre Latour FRA FranceAG2R La Mondiale+ 1 min 24 s
11eFabio Aru ITA ItalieAstana+ 1 min 26 s
12eGianluca Brambilla ITA ItalieEtixx-Quick Step+ 2 min 04 s
13eRodolfo Torres COL ColombieAndroni Giocattoli-Sidermec+ 2 min 05 s
14eGiovanni Visconti ITA ItalieMovistar+ 2 min 42 s
15eRui Costa POR PortugalLampre-Merida+ 5 min 02 s
16eMatvey Mamykin RUS RussieKatusha+ 5 min 02 s
17eRudy Molard FRA FranceCofidis+ 5 min 02 s
18eDarwin Atapuma COL ColombieBMC Racing+ 5 min 33 s
19eBauke Mollema NED Pays-BasTrek-Segafredo+ 6 min 24 s
20eJakob Fuglsang DEN DanemarkAstana+ 6 min 36 s
Source : ProCyclingStats Cycling Quotient


Liste des participants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]