Tour Triangle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le projet parisien d'immeuble de grande hauteur. Pour la tour d'habitation de Montpellier, voir tour Le Triangle. Pour les autres homonymes, voir Triangle (homonymie).
Tour Triangle
Histoire
Architecte
Herzog & de Meuron, Kentaro Ishida, Raymond Jr. Gaëtan
Construction
2017-2020
Usage
Bureaux
Architecture
Hauteur de l'antenne
180 m
Hauteur du toit
180 m
Nombre d'étages
50
Superficie
92 500 m2
Géographie
Pays
Ville
Adresse
1 place de la Porte de Versailles - 75015 Paris
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La tour Triangle est un projet d'immeuble de grande hauteur (IGH) qui serait situé au parc des expositions de la porte de Versailles (15e arrondissement de Paris) et qui serait construit dans la seconde moitié des années 2010.

Le chantier de cet édifice de 180 mètres de hauteur, relancé en 2011 par la Mairie de Paris[1], aurait dû débuter en 2013-2014[2].

En proie à une forte opposition des riverains et de Parisiens[3], le projet est rejeté par le Conseil de Paris le 17 novembre 2014, malgré le soutien de la nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo[4].

Il est finalement approuvé lors d'une délibération du conseil de Paris le 30 juin 2015[5].

Présentation[modifier | modifier le code]

Appelé « Triangle », il s'agit d'un édifice de forme pyramidale tres contesté [6] qui devrait voir le jour en 2016-2017[7], à la Porte de Versailles, dans le 15e arrondissement de Paris. Triangle a été conçu par les architectes suisses Herzog & de Meuron[8] pour le compte de la SCI Tour Triangle, et est financé dans le cadre d'un bail à construction de 80 ans[9] par cette filiale de Viparis holding, émanation de la CCIP[10] et de la société Unibail-Rodamco SE, et société sœur de la société d'exploitation du parc des expositions de la Ville de Paris, porte de Versailles[11].

Le bâtiment culminera à 180 mètres de hauteur pour 42 étages, ce qui en fait, selon la liste des constructions en 2008 dans le Grand Paris, le troisième plus haut édifice de la capitale après la tour Eiffel (324 m) et la tour Montparnasse (210 m)[12].

L’édifice repose sur une emprise de forme trapézoïdale, avec une largeur à la base de 35 mètres et une largeur au sommet de 16 mètres. Ses façades seront largement vitrées. Triangle sera occupé par des bureaux, des salles de congrès et réunions, des commerces sur rue et des espaces accessibles au public comprenant un grand atrium, des belvédères[13] et un restaurant panoramique[14].

Son positionnement est prévu pour ne générer des ombres portées principalement que sur les halls du parc des expositions. Le bâtiment se situera sur un axe sud-ouest–nord-est, entre le boulevard périphérique et les boulevards des Maréchaux, juste au sud du Palais des sports, le long de l'avenue Ernest Renan[15].

Une partie de son énergie doit être fournie par des capteurs solaires et par de la géothermie[12]. L'immeuble est conçu pour éviter les effets de courants d’air au sol[12]. Le projet est notamment soumis à une double certification HQE et BREEAM[16].

Si ce projet se réalise, cela serait la première construction d'un Immeuble de Grande Hauteur (IGH) à Paris (intra-muros) depuis celle de la tour Montparnasse (1972) et la première construction d'une tour depuis celle de la tour Cristal sur le front-de-Seine (1990)[14].

Ce projet prévoit également la création d'un jardin public d’environ 8 000 m² qui s'étendra le long du boulevard Victor et permettra, selon ses promoteurs, une transition harmonieuse entre l’espace public et les halls du parc d’expositions.

Construction[modifier | modifier le code]

La construction nécessite une modification du PLU de Paris approuvé en 2006 (via une procédure de révision simplifiée), pour le déplafonnement au-delà de 37 mètres et le changement de destination de la zone, par classement en zone UG sans COS, la zone urbaine de grand services urbains actuelle (UGSU) ne permettant pas la réalisation de bureaux, ainsi que le dépôt ultérieur d'un permis de construire.

Le projet a fait l'objet de débats entre citoyens et élus via Internet ou des ateliers participatifs à l'initiative de la Mairie de Paris[17].

Une enquête publique portant sur la révision simplifiée du PLU a été organisée et s'est déroulée du 17 novembre au [18] à la Mairie du 15e[19].

Le rapport du commissaire enquêteur a été rendu public en avril 2012[20],[21]. Le commissaire enquêteur a émis dans son rapport un avis favorable au projet de révision simplifiée du PLU, assorti de trois réserves[22],[23].

Les débats autour de la tour Triangle (parfois également appelée Tour Pyramide) ont commencé mi-2008, lorsque le projet de construire une nouvelle tour de 180 mètres de haut au cœur du parc des expositions de la Porte de Versailles a été rendu public par le Maire de Paris, Bertrand Delanoë et sa première adjointe Anne Hidalgo, chargée de l'urbanisme et de l'architecture.

Le 9 juillet 2013, par une faible majorité, le conseil de Paris a levé les dernières réserves et a entériné la modification du PLU devant permettre l’édification de la tour Triangle[24]. Le 15 juillet, les travaux de reconfiguration du pavillon 1 nécessaires à la libération du site pour la tour ont débuté. Le chantier devrait se poursuivre jusqu'à l’automne 2014, tout en permettant le maintien des manifestations programmées dans ce pavillon[25].

Votes en Conseil de Paris[modifier | modifier le code]

Plusieurs associations et partis politiques combattent ce projet. Ils sont regroupés au sein d'un collectif[26]. Le 17 novembre 2014, le Conseil de Paris vote, au scrutin secret, par cinq voix de majorité, contre la construction de cet immeuble. Toutefois, la maire de Paris saisit le tribunal administratif, estimant que le vote est entaché d'irrégularités, notamment du fait que pendant le vote, censé être à bulletin secret, des élus de l'opposition ont ostensiblement montré leur bulletin avant de le glisser dans l'urne[27]. Cette soumission pourrait dépendre d'abord de l'issue de la saisie du tribunal administratif, qui fait elle-même l'objet d'une question prioritaire de constitutionnalité soulevée par l'opposition municipale. Le promoteur, Unibail-Rodamco, modifie son projet en vue de pouvoir le soumettre de nouveau[28].

Légèrement amendé en intégrant un hôtel quatre étoiles de 120 chambres, 2 200 m2 d'espaces de coworking et un équipement culturel de 540 m2, le projet est de nouveau présenté au Conseil de Paris le et adopté par 87 voix pour et 74 contre. Six élus UDI (Eric Azière, Leïla Diri, Eric Helard, Olga Johnson, Valérie Nahmias, Anne Tachene[29]) se sont prononcés en faveur de ce projet, de même que plusieurs élus LR (ex-UMP) Bernard Debré, Jérôme Dubus[30], Pierre Lellouche, Rachida Dati, Emmanuelle Dauvergne, et Jeanne d'Hauteserre malgré les consignes de Nathalie Kosciusko-Morizet[31]. Le PS, le Front de Gauche et le PRG ont apporté leur soutien en arguant d'un renforcement de l’attractivité économique de la ville, où une partie du parc de bureaux serait obsolète, et de la création d’emplois, alors que le groupe EELV a maintenu son opposition à un projet jugé trop « énergétivore[32] » . Selon la mairie, le chantier commencerait début 2017, pour une livraison au premier trimestre 2020[29]. Ce scrutin est considéré comme un échec pour Nathalie Kosciusko-Morizet dans sa stratégie d'opposition[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Décision votée au Conseil de Paris du 28 mars 2011, extraits affichés le 13 avril 2011, DU 77,.
  2. « Paris approuve le projet de la tour Triangle », Batiweb, 30 mars 2011.
  3. Le Monde, 31 octobre 2014.
  4. « Tour Triangle : le Conseil de Paris retoque le projet, Hidalgo conteste le vote », Les Échos,‎ (consulté le 17 novembre 2014).
  5. « Rejetée en novembre, la tour Triangle est finalement adoptée par le Conseil de Paris », sur Le Huffington Post (consulté le 30 juin 2015)
  6. « La tour Triangle dévoilée », Le Monde, 25 septembre 2008.
  7. « Porte de Versailles : la tour Triangle relancée », Le Parisien, 17 mars 2011.
  8. [PDF] Triangle Dossier de presse, Herzog & de Meuron, 2008, 25 septembre 2008.
  9. [PDF] « PROTOCOLE D’ACCORD entre la VILLE DE PARIS et la SCI Tour Triangle relatif à la conclusion d’une promesse unilatérale de bail à construction », 2011
  10. [PDF] La tour Triangle - Porte de Versailles, Fiche projet CCIP, 10/2011.
  11. [PDF] Approbation du lancement d’une procédure de mise en concurrence du contrat d’occupation du parc des expositions de la porte de Versailles à Paris (15e), DF 2011 49 – 2011 DU 217, 18 juillet 2011.
  12. a, b et c Sibylle Vincendon, « La première tour Delanoë se profile », Libération, 26 septembre 2008.
  13. Vue depuis les belvédères de la Tour Triangle, Tour-triangle-paris.com, 1er décembre 2012
  14. a et b Une pyramide de 200 m à la porte de Versailles, Le Parisien, 26 septembre 2008
  15. Tour Triangle depuis l’avenue Ernest Renan, Tour-triangle-paris.com, 1er octobre 2012
  16. (en) « Projets: Tour Triangle », Elioth, octobre 2009.
  17. « Tour triangle : la Mairie relance le débat », La Vie Immo, 17 décembre 2008.
  18. [PDF] Ouverture de l'enquête publique, Bulletin Municipal du 18 octobre 2011.
  19. Triangle, Panneaux d'information Mairie 2011
  20. « À Paris, la future tour Triangle ne tourne pas encore rond », Le Figaro, 10 avril 2012.
  21. Rapport d’enquête publique sur la révision simplifiée du PLU sur le secteur Porte de Versailles (Opération Triangle), Mairie de Paris, 2 avril 2012.
  22. [PDF] [1] RAPPORT D’ENQUÊTE & AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR, 367 pages du 23 mars 2012.
  23. « Enquête publique favorable pour le Tour Triangle à Paris: Le projet en détails », Architecture et projets urbains, 27 octobre 2012.
  24. Article du Moniteur concernant l'adoption du PLU le 09 juillet 2013.
  25. « Le parc des expos de la porte de Versailles débute un lifting à 500 millions d'euros » sur lesechos.fr.
  26. http://www.contrelatourtriangle.com/ consulté le 8 février 2015
  27. Nathalie Moutarde, « La tour Triangle dans un cercle infernal », Le Moniteur, no 5792,‎ , p. 23 (ISSN 0026-9700).
  28. Le promoteur de la tour triangle dit avoir bon espoir, article du 5 février 2015 sur le site lemonde.fr, consulté le 8 février 2015.
  29. a et b « Tour Triangle à Paris: victoire en vue pour Anne Hidalgo », francesoir.fr,‎ (consulté le 3 juillet 2015)
  30. a et b Sybille Vincendon, « La tour Triangle résiste aux assauts de NKM », liberation.fr,‎ (consulté le 3 juillet 2015)
  31. « Paris valide la construction de la tour Triangle », lepoint.fr,‎ (consulté le 3 juillet 2015)
  32. Béatrice Jérôme, « Tour Triangle : la revanche d’Anne Hidalgo », lemonde.fr,‎ (consulté le 3 juillet 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]