Tour Madou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour Madou
Tour Madou.jpg
Histoire
Architecte
Robert Goffaux
ARCHI 2000
ASSAR
Construction
Statut
Construit
Usage
Bureaux
Architecture
Style
Moderne
Hauteur de lʼantenne
135 m
Hauteur du toit
120.1 m
Hauteur
120 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Surface
40 000 m2
Étages
32
Sous-sols
3
Nombre dʼascenseurs
15
Administration
Propriétaire
Localisation
Pays
Subdivision administrative
Bruxelles
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

La tour Madou, actuellement connue sous le nom de Madou Plaza, est un gratte-ciel de style moderne situé place Madou à Saint-Josse-ten-Noode, une commune de l'agglomération bruxelloise, sur la « petite ceinture ».

Historique[modifier | modifier le code]

La tour Madou est un immeuble de 32 étages construit de 1963 à 1965 d'après les plans de Robert Goffaux et totalement rénové entre 2002 et 2003.

Acheté en 2001 par la Commission européenne, la tour abrite actuellement la DG COMP, DG COMM, DIGIT et IAS.

Autour de la tour[modifier | modifier le code]

  • La construction de la tour a nécessité la destruction de nombreux cafés et restaurants réputés dont le plus célèbre était le Paon royal.
  • Le cœur de la tour comprenant les cages d'ascenseur a été élevé en tout juste un mois, à raison d'un étage par jour.
  • La rénovation de 2002 a entraîné la destruction de quelques immeubles de commerce chaussée de Louvain dont les plus connus étaient la papeterie Ballieu (fondée en 1908) et la poissonnerie Doms. Ces destructions ont permis le tracé d'une nouvelle voirie, la rue Léopold Lenders, qui relie la chaussée de Louvain à la rue Scailquin.
  • Lors de la rénovation de 2002, la hauteur du toit a été portée de 112 à 120 m et la surface de 30 000 m2 à presque 40 000 m2.
  • La tour est comparable (en réduction) au MetLife Building à New York.

Prix obtenu[modifier | modifier le code]

La rénovation de la tour a remporté le MIPIM Award en 2006 dans la catégorie Rénovation d'immeubles de bureau.

Les tours en Belgique[modifier | modifier le code]

La tour Madou est la cinquième plus haute tour belge, après la Tour du Midi (150 m)[1], la Tour des Finances (144 m), la Tour UP-site (142 m) et la Tour Rogier (137 m), toutes situées à Bruxelles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Tour du Midi est la seule qualifiée de gratte-ciel, la hauteur minimale pour cette appellation étant de 150 mètres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Novgorodsky, L., « La "Tour Madou". Immeuble pour bureaux de 32 étages, place Madou, à Bruxelles », dans: La Technique des Travaux, septembre 1965, n. 9-10 vol. 41

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]