Tour La Marseillaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour La Marseillaise
Tour la Marseillaise Marseille.png
Histoire
Architecte
Construction
20142018
Ouverture
Statut
Construit
Usage
Architecture
Hauteur de lʼantenne
136m
Hauteur
136 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Surface
39 560 m2 utiles, 35 000 m2 de bureaux
Étages
31
Nombre dʼascenseurs
9 (4 du R+4 au R+16, 5 du R+17 au R+30)
Administration
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

La Tour La Marseillaise est le second plus grand immeuble de grande hauteur (IGH) à usage de bureau de la ville de Marseille. Située dans le quartier d'affaires Euroméditerranée et dans le quartier officiel d'Arenc au sein du 2e arrondissement, cette tour conçue par l'architecte Jean Nouvel. Elle fait partie du projet Les Quais d'Arenc.

Haute de 136 m, il s'agit de la seconde plus haute tour marseillaise et de la cinquième plus haute tour de province après les deux tours lyonnaises que sont la Tour Incity (200 m), la Tour Part-Dieu (165 m), la Tour CMA CGM à Marseille (145m), et la Tour Bretagne à Nantes.

Les trois quarts des plateaux du bâtiment sont occupés et financés par des groupes publics ou étroitement liés aux marchés publics (Métropole, ville, chambre de commerce, Sodexo, etc.) partenaires du projet initial. Les seules entreprises privées sont Orange et Haribo, ce qui, d'après le magazine Capital, contredit le discours des aménageurs sur l’attractivité du quartier d’affaires Euroméditerranée[1],[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Le chantier de la tour La Marseillaise a commencé le . Après plus d'un an de pause, le chantier a repris à l'été 2016 pour une inauguration en .

Le bâtiment se situe au cœur du quartier d'affaires de Marseille, Euroméditerranée.

La tour est desservie par la station Tramway de MarseilleLigne 2 du tramway de Marseille et Tramway de MarseilleLigne 3 du tramway de Marseille  Arenc-Le Silo du tramway de Marseille.

Une gare SNCF située au pied de la tour, nommée « Euroméditerranée-Arenc », a ouvert ses portes le [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

L’architecte Jean Nouvel a beaucoup joué avec les formes et les couleurs lors de l'élaboration de cette tour. En effet, la façade se compose d’une trame à laquelle ont été ajoutés des brise-soleil dans le but de donner de la profondeur et dont les couleurs créent des vibrations et une perception différente en fonction des angles de vue. Les teintes sont différentes selon l'angle de vue, et l'on peut y percevoir un dégradé bleu blanc rouge, clin d’œil au drapeau français et au nom de la tour qui rappelle l'hymne national français. Des espaces paysagés ponctuent la tour et offrent un traitement particulier aux toitures.

Quelques chiffres techniques :

- 27 couleurs et 3 éclats déclinés sur les 3 500 brise-soleil polychromes.

- 3 500 pièces de brise-soleil uniques en BFUHP (Béton Fibré Ultra-Haute Performance) assemblés sous forme de puzzle 3D qui habillent les 17 000 m² de façades vitrées.

- 1 700 tonnes d’armatures métallique, 2 400 tonnes de charpente métallique

L'immeuble a obtenu la deuxième place à l'Emporis Skyscraper Award de l'année 2018, un prix distinguant les plus remarquables gratte-ciel de l'année décerné par l'entreprise allemande Emporis. Le jury a été impressionné par le jeu des couleurs de la façade qui le distingue des gratte-ciel actuels dont la façade est souvent de couleur uniforme, et par sa conception écologique avec par exemple son système d'air conditionné non conventionnel qui refroidit l'immeuble en utilisant de l'eau froide de la mer, ce qui limite la consommation d’électricité[4],[5].

Aménagements de « Haute Qualité Environnementale »[modifier | modifier le code]

La Marseillaise s’affirme à la pointe du développement durable en visant pour la première fois en France, l’excellence environnementale : RT 2012, HQE EXCELLENT et LEED GOLD.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]