Tour Keith Haring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour Keith Haring
Artiste
Date
Dimensions (H × L)
2 700 × 1 300 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées

La tour Keith Haring est le surnom donné à la fresque monumentale réalisée par le peintre Keith Haring en 1987, sur la tour de l'escalier de secours de la clinique chirurgicale dans la cour de l'hôpital Necker-Enfants malades à Paris en France[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

C'est sur proposition de Keith Haring lui-même que le projet se concrétise en avril 1987 : il souhaitait créer une œuvre à Paris et l'hôpital Necker a accepté sa proposition de fresque. L'artiste la réalise en avril 1987 sans être rétribué pour cela[1].

La fresque mesure 27 mètres sur 13 mètres[1]. Elle représente le personnage emblématique de l'artiste — L'homme levant les bras en l'air — la symbolique étant la transmission de la joie et de l'espoir aux malades séjournant à l'hôpital[2]. Les couleurs principales sont le rouge, le jaune, le bleu et le vert.

En 2016, une vente aux enchères permet de récolter les fonds nécessaires[3] à la restauration de la fresque qui intervient en 2017.

Évocation[modifier | modifier le code]

  • Un timbre à 2,65 euros de La Poste reprend le visuel de la fresque[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « La Tour Keith Haring de Necker », Soutenez l'hôpital Necker,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2017)
  2. « Fresque à l'hôpital Necker de Keith Haring sur Artransfer », Artransfer,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2017)
  3. « La fresque de Keith Haring à l'Hôpital Necker de Paris va pouvoir être rénovée », Culturebox,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2017)
  4. « Timbre : 2014 Keith Haring 1958-1990 Hôpital Necker - Enfants malades, PARIS », sur www.wikitimbres.fr (consulté le 15 septembre 2017)
  5. « Fresque de Keith Haring à l’hôpital Necker : bientôt la rénovation et déjà un timbre », sur www.ladressemuseedelaposte.fr (consulté le 15 septembre 2017)