Tour Daliborka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour Daliborka
Daliborka
Image dans Infobox.
Vue d'une partie du château de Prague avec la tour Daliborka au premier plan à droite, en 1867.
Présentation
Type
Partie de
Patrimonialité
Partie d'un monument culturel national (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de République tchèque
voir sur la carte de République tchèque
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Prague
voir sur la carte de Prague
Red pog.svg

La tour Daliborka, aussi appelée tour Dalibor, est une tour fortifiée à Prague, en République tchèque. Constituant l'angle nord-est de l'enceinte du château de Prague, elle accueille aujourd'hui une exposition d'instruments de torture. Son histoire a inspiré au compositeur Bedřich Smetana son opéra Dalibor.

À croire Gustav Meyrink, l'auteur en 1915 du Golem, c'était un lieu de torture : « Une ombre massive se dresse très haut, la tête dans un bonnet rigide noir : la Daliborka, la Tour de la faim, où jadis les hommes se mouraient tandis que plus bas, dans la Fosse aux cerfs, les rois traquaient le gibier »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyrink 1915, p. 217.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :