Touche tabulation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir tabulation.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Touche tab sur un clavier QWERTY (en haut à gauche).

La touche tabulation (abrégé tab.) est une touche de clavier informatique située juste au-dessus de la touche Verrouiller Maj. Le mot « Tab » n'est pas toujours inscrit sur cette touche (Tab), parfois seules deux flèches à contre-sens sont représentées (↹ ) ou encore une seule flèche pointant vers la droite et accolée à une barre verticale. On trouve parfois deux notations juxtaposées (Tab ↹).

A l'origine cette touche permet de positionner un chiffre, un nombre, un mot ou un texte à l'emplacement du prochain taquet de tabulation, défini préalablement[1]. D'une manière plus générale, cette touche permet de déplacer le curseur de saisie d'un champ à un autre.

Symbole[modifier | modifier le code]

Flèche vers la gauche accolée à une barre verticale sur une flèche vers la droite accolée à une barre verticale
Symbole de clavier pour « Tabulation ».

Le symbole graphique Unicode U+21B9 de clavier peut être utilisé lorsque le lettrage latin habituel « Tab » n'a pas été choisi pour marquer la touche. Ce symbole est noté comme: leftwards arrow to bar over rightwards arrow to bar (↹).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mot « tabulation » dérive du verbe « tabuler », ce qui signifie: organiser les données sous forme de tableau ou de table. Quand une personne voulait taper une table (de nombres ou de texte) sur les premiers modèles de machine à écrire, elle devait utiliser de façon répétitive la barre d'espace et la touche retour arrière. Pour simplifier la composition de tables ou de tableaux, une barre horizontale ainsi qu'un système de butée du levier mobile, appelée « taquet de tabulation » a été ajouté pour toutes les positions de la page. Initialement, chaque taquet de tabulation était fixé à la main, mais des boutons de positionnement des taquets de tabulation ainsi qu'une touche de tabulation sont venu enrichir ce mécanisme appelé « tabuleur ». Lorsque la touche de tabulation est enfoncé, le chariot avance au prochain taquet de tabulation. Ceux-ci ont été préalablement fixés pour correspondre aux emplacements particuliers des colonnes de la table en cours d'élaboration[2].

Le dispositif de tabulation est aussi devenu une méthode cohérente, rapide et soignée d'uniformiser l'indentation commune à la première ligne de chaque paragraphe d'un même document. Un premier taquet de tabulation à cinq ou six caractères a souvent été utilisé, espacement plus grand que les anciennes indentations placées manuellement[réf. souhaitée].

Utilisation contemporaine[modifier | modifier le code]

L'utilisation de la touche tabulation permet, dans un éditeur de texte ou un logiciel de traitement de texte, de faire avancer le curseur jusqu'à une position déterminée par un taquet de tabulation ou, à défaut, de créer une certaine quantité d'espaces vides. En appuyant simultanément sur la touche ⇧ Maj on obtient l'effet inverse, d'où les deux flèches de sens opposés généralement représentées sur la touche. Dans l'environnement graphique d'un système d'exploitation, son utilisation permet de déplacer le curseur d'un composant d'interface graphique à un autre (icône, bouton, champs d'édition, etc.). Dans un navigateur web, outre les composants d'interface graphique, la touche tabulation sert à passer d'un hyperlien à l'autre. Associée à la touche Alt, elle permet de basculer d'une fenêtre à l'autre dans certains environnements ; dans Windows Vista et Windows 7, associée à la touche Logo, ce basculement se fait en trois dimensions. Il en est de même dans Ubuntu.

Dans un interpréteur de commandes, elle permet de compléter automatiquement les premières lettres d'une commande ou d'un chemin d'accès.

Dans les jeux vidéo, cette touche sert souvent à afficher les objectifs à accomplir et/ou la carte du niveau. En mode multijoueur, elle permet souvent d'afficher des statistiques sur la partie en cours (composition des équipes, nombre de frags par joueur, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Corinne Hervo, Découvrez votre ordinateur, Editions ENI, , 164 p. (ISBN 978-2-7460-1259-2, lire en ligne), p. 23
  2. « LibreOffice Writer : les tabulations : Un peu d'histoire pour commencer ! » [PDF], sur epn.agglo-montbeliard.fr, Espaces publics numériques (EPN) du Pays de Montbéliard Agglomération (consulté en août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :