Aller au contenu

Toucan de Baillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pteroglossus bailloni

Toucan de Baillon
Description de cette image, également commentée ci-après
Pteroglossus baillons
Classification COI
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Piciformes
Famille Ramphastidae
Genre Pteroglossus

Espèce

Pteroglossus bailloni
(Vieillot, 1819)

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Synonymes

  • Baillonius bailloni

Statut CITES

Sur l'annexe III de la CITES Annexe III , Rév. du 11/06/1992

Le Toucan de Baillon (Pteroglossus bailloni), également appelé Toucanet de Baillon ou Araçari de Baillon, est une espèce d'oiseaux de la famille des Ramphastidae. Elle était auparavant placée seule dans le genre Baillonius.

Cette espèce est nommée en l'honneur de Louis Antoine François Baillon[1].

Description

[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure environ 39 cm pour une masse de 156 à 174 g. Il présente une calotte, un dos, des ailes et une queue vert olive. Ses parties inférieures sont jaunes et le croupion rouge écarlate. Une zone de peau nue rouge entoure les yeux aux iris jaunes. Le bec est rouge à la base, bleuté sur le dessus et vert à l'extrémité. La femelle diffère peu du mâle, elle est seulement un peu plus terne avec des parties inférieures très légèrement lavées de vert olive et possède un bec un peu plus petit.

Répartition

[modifier | modifier le code]

Cette espèce peuple la forêt atlantique du sud-est brésilien et de l'est du Paraguay.

Cet oiseau vit dans les forêts subtropicales.

Alimentation

[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de fruits (Cecropia, Ficus, Euterpe, Eugenia uniflora, Melia azedarach etc.).

Reproduction

[modifier | modifier le code]

Comme tous les membres de la famille, le Toucanet de Baillon niche dans les cavités d'arbres.

Références taxonomiques

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Collection ornithologique musée George-Sand de La Châtre », Cahiers Naturalistes de l'Indre (consulté le )