Total Khéops

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Total Khéops (film).

Total Khéops
Auteur Jean-Claude Izzo
Pays France
Genre Roman policier
Roman noir
Éditeur Gallimard
Collection Série noire
Lieu de parution Paris
Date de parution 1995
Type de média Livre papier
Nombre de pages 285
ISBN 2-07-049502-7
Série Trilogie marseillaise
Chronologie

Total Khéops est un roman policier, le premier épisode de la trilogie marseillaise de Jean-Claude Izzo, publié en 1995 aux éditions Gallimard, dans la collection Série noire. Il a obtenu le trophée 813 du meilleur roman francophone en 1995.

Thèmes[modifier | modifier le code]

  • Immigration : à travers ce roman, l'auteur évoque Marseille, cité qui a connu plusieurs vagues d'immigration. Le héros est issu de la vague italienne et son travail de policier consiste à s'occuper de quartiers d'immigrants arabes.
  • Poésie : le héros apprécie la poésie, et tout particulièrement Louis Brauquier dont des extraits sont repris dans le texte :

Longtemps je t'ai cherchée
nuit de la nuit perdue.

D'autres poètes sont également cités, comme Christian Dotremont.

  • Rap : sans être particulièrement amateur de rap, le personnage central du roman reconnait à certains groupes une précision dans leurs descriptions de la réalité à laquelle les jeunes sont confrontés. Un extrait de Non soumis à l'État du groupe IAM est ainsi repris par l'auteur lors d'une scène dans le métro marseillais :

On survit d'un rythme de rap,
voilà pourquoi ça frappe.
Ils veulent le pouvoir et le pognon, à Paris.
J'ai 22 ans, beaucoup de choses à faire.
Mais jamais de la vie je n'ai trahi mes frères

D'autres groupes sont également cités (NTM), d'autres simplement nommés (Massilia Sound System, Fabulous Trobadors).

Résumé[modifier | modifier le code]

La trilogie[modifier | modifier le code]

  • Chourmo (1996), second tome de la série, voit le héros reprendre du service après avoir démissionné, et s'occuper de la disparition de l'enfant de sa cousine ;
  • Solea (1998), marque la fin de la trilogie marseillaise et des aventures de Fabio Montale. Son amie Babette lui a fait parvenir un projet de reportage fouillé sur la mafia marseillaise et les cadavres s'accumulent alors autour de Fabio Montale.

Origine du titre[modifier | modifier le code]

  • Total Khéops tire son nom d'une expression forgée par Akhenaton au début de l'histoire du groupe IAM. En effet, sur IAM concept, sorti en 1989, un mix de DJ Kheops porte ce titre. L'expression signifie « gigantesque désordre » ou plus vulgairement « grand bordel »[1].
  • L'auteur donne sa version de l'origine du terme mia, popularisée par le groupe IAM avec la chanson Je danse le mia. Le terme viendrait de la Mia voiture lancée par Lancia dont l'ouverture dans la fenêtre permet de sortir son coude, sans avoir à abaisser la vitre. Il aurait alors été utilisé pour désigner les conducteurs d'une telle voiture, puis pour désigner un « beauf ».

Adaptations[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Armographe/ Jean-Michel Kasbarian, Dico marseillais, Editions Jeanne Laffitte, (ISBN 2-86276-326-8), p. 218