Total Annihilation: The Core Contingency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Total Annihilation
The Core Contingency
Éditeur GT Interactive
Développeur Cavedog Entertainment
Concepteur Chris Taylor

Date de sortie 30 avril 1998
Franchise Total Annihilation
Genre Stratégie en temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Windows, Mac OS
Média CD-ROM
Contrôle clavier, souris

Total Annihilation: The Core Contingency (Total Annihilation: Contre-attaque en version française) est une extension du jeu vidéo de stratégie en temps réel Total Annihilation publiée en 1998.

Contre-attaque ajoute tout d'abord une nouvelle campagne composée de douze missions qui retrace l'affrontement entre Arm et Core, les deux factions du jeu original, pour le contrôle d'un puissant robot, le Krogoth. Celle-ci peut être joué avec l'un ou l'autre des deux camps[1]. L'extension inclue également six nouveaux types de champs de bataille : acide, urbain, cristal, aquatique, ardoise et jungle. Dans le monde acide, les étendues d'eau ont la particularité de corroder les coques des navires et contiennent des poches de gaz qui produisent de l'énergie. Le monde urbain est parsemer d'épaves qui peuvent être recyclées pour récupérer du métal. Le monde de cristal se caractérise par son terrain rugueux qui ralenti les unités au sol. Le monde d'ardoise est découpé par des vallées brumeuses qui ne peuvent être traversé que par les avions. Enfin, la jungle contient des marécages, qui ne peuvent être traversés par les unités terrestes, et sa luxuriante végétation permet de camoufler les unités et les batiments. Ces différents environnements se voient de plus enrichis de différentes catastrophes naturelles, comme les tempêtes ou les tremblement de terre, et de nouvelles formes de vie locales comme les scorpions ou les serpents de mer[1]. La principale nouveauté de l'extension est l'ajout d'environ 70 nouvelles unités, dont certaines ont précédement été distribuées sur Internet par les développeurs. Ces nouvelles unités marques une inflexion du jeu vers les forces navales, au détriment des forces terrestres. Elles incluent entre-autres des véhicules amphibies supplementaires et un nouveau type d'unité, les aéroglisseurs, qui peuvent combattre aussi bien sur terre que sur l'eau. Elle ajoute également un sous-marin de construction, capable de fabriquer des lance-torpilles statiques, des sonars et des bases d'hydravions. Du côté des unités terrestres, l'extension ajoute notamment des engins poseur de mines et des unités d'espionnages qui peuvent se camoufler[1],[2],[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Total Annihilation: Contre-attaque
Média Pays Notes
Computer Gaming World US 4.5/5[4]
GameSpot US 81 %[5]
Gen4 FR 4/6[6]
Joystick FR 84 %[7]
PC Zone UK 87 %[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Claude Besida, « Total Annihilation: Contre-attaque », Cyber Stratège, no 8,‎ août-septembre 1998, p. 60-61 (ISSN 1280-8199).
  2. Ivan le fou, « Total Annihilation: The Core Contingency  », Joystick, no 92,‎ , p. 58-59 (ISSN 1145-4806).
  3. Bob Arctor, « Total Annihilation: Contre-attaque », Joystick, no 93,‎ , p. 170-173 (ISSN 1145-4806).
  4. (en) Cameron J. Ritchie, « An Unexpected Encore », Computer Gaming World, no 169,‎ , p. 217 (ISSN 0744-6667).
  5. (en) (en) Ron Dulin, « Total Annihilation: The Core Contingency Review », sur GameSpot, .
  6. Xavier Hanart, « Total Annihilation: Contre-attaque - Les renforts sont arrivés ! », Gen4, no 111,‎ , p. 182-183 (ISSN 1624-1088).
  7. Bob Arctor, « Contre-attaque », Joystick, no 94,‎ , p. 120-122 (ISSN 1145-4806).
  8. (en) Richie Shoemaker, « Total Annihilation: The Core Contingency », PC Zone, no 66,‎ , p. 109 (ISSN 0967-8220).