Torpille marbrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Torpedo marmorata

La torpille marbrée (Torpedo marmorata), ou raie marbrée [1], est un poisson vivant dans les eaux peu profondes entre 2 et 20 m de fond (exceptionnellement jusqu'à 100 m). Son biotope est constitué de fonds sableux ou vaseux ou encore des champs de posidonies. Elle n'aime pas les températures inférieures à 20°C. Cette raie est nocturne, elle reste le plus souvent cachée dans le sable la journée.

On la rencontre en Atlantique, des côtes anglaises jusqu'à l'Afrique du Sud, et en Méditerranée.

Description[modifier | modifier le code]

La torpille marbrée mesure de 60 à 100 cm de long pour un poids maximum de 3 kg.

Dans la région antérieure du corps, un organe électrique pair borde sa colonne vertébrale. Il peut produire et libérer une décharge électrique dont la tension peut atteindre de 40 à 220 V et l'intensité de 7 à 10 A à une fréquence pouvant aller jusqu'à 600 Hz. Même si ces décharges peuvent être très douloureuses, elles ne représentent pas de véritables dangers en elles-mêmes pour l'homme [Contradiction], bien qu'elles puissent être la cause d'accidents de plongée [Contradiction][réf. souhaitée]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Espèce ovovivipare, la femelle met au monde 5 à 35 petits chaque année. Le nombre de petits dépendra de la taille de la femelle. Plus celle-ci est de taille conséquente, plus il y aura de petits. La période de reproduction a lieu entre octobre et décembre. L’incubation dure une dizaine de semaines. Une fois sortis, les petits mesureront 10 à 15 cm.

Dimorphisme sexuel[modifier | modifier le code]

A l'heure actuelle, celui ci n'est pas connu. Cependant, il semblerait que les femelles soient plus grosses que les mâles.

Nourriture[modifier | modifier le code]

La raie torpille est carnivore, elle se nourrit principalement de petits poissons benthiques (vivant au fond) mais également de crustacés ou céphalopodes (petites seiches). Pour cela, elle les paralyse avec un choc électrique avant de les manger.

Parasitisme[modifier | modifier le code]

Cette espèce est parasitée par un Annélides (vers segmentés) connu sous le nom de Branchellion torpedinis (petite sangsue marine).

Cycle de vie[modifier | modifier le code]

Les femelles vivent plus longtemps que les mâles (une vingtaine d'années contre 12 ou 13 pour les mâles). La Raie torpille est mature sexuellement à l'âge de 3 ans. Les électrolytes commencent à se développer dès que les embryons pèsent 1 gramme. Ainsi, dès leur naissance, les petits sont capables de capturer des petits poissons.

Pêche[modifier | modifier le code]

Ce poisson assez peu fréquent mord parfois les appâts destinés aux poissons plats (soles et raies notamment). Il est recommandé de ne pas le prendre pour des raisons de sécurité. [réf. souhaitée] Si ce poisson est pris dans un filet, il faut utiliser un outil isolant comme un bâton de bois pour le libérer en évitant tout contact. Sa consommation peut être pratiquée sans danger à compter de la mort de l'animal.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Sa chair est appréciée, bien que fade comme celle de toutes les autres raies, avec une sauce au beurre blanc par exemple. Son foie bouilli deux minutes avec des herbes et dégusté sur un toast avec un morceau de beurre est apprécié de certains.

Album Photo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Peuple des océans », épisode « le Peuple des récifs », diffusé sur Arte en février 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :