Torosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Torosaurus est un genre éteint de dinosaures herbivores cératopsiens ayant vécu à la fin du Crétacé supérieur (Maastrichtien) en Amérique du Nord, il y a entre 68 à 66 millions d'années.

De nombreuses études à partir de 2009[1] ont débattu sur l'hypothèse que Torosaurus serait en fait la forme adulte de Triceratops et que, par principe d'antériorité, le synonyme junior Torosaurus devrait laisser la place au genre Triceratops[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Illustrations originales par Marsh en 1891 des descriptions des crânes de T. latus et de son synonyme T. gladius avec leur collerette largement perforée qui a donné son nom au genre Torosaurus.

Contrairement à ce que l'on pensait parfois, Torosaurus ne signifie pas « reptile taureau » mais « reptile perforé ». C'est en 1891 que le paléontologue Othniel Charles Marsh le nomme ainsi à cause des deux grandes ouvertures se trouvant dans sa collerette.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Trois espèces ont été décrites :

Découverte[modifier | modifier le code]

Crâne de Torosaurus latus.

En 1889, John Bell Hatcher découvre un crâne de Torosaurus, à Niobara County dans le Sud-Est du Wyoming et l'envoie à Othniel Charles Marsh qui en 1891 le nomme Torosaurus latus. Ce crâne appartient aujourd'hui au musée Peabody à New Haven, dans le Connecticut. Des fossiles de Torosaurus ont été découverts dans les états américains du Wyoming, Montana, Dakota du Sud, Dakota du Nord, Utah et dans la province canadienne de Saskatchewan. La dernière espèce a été tout d'abord décrite par Gilmore en 1946 sous le nom de Arrhinoceratops utahensis. En 2005, Sullivan et al. réétudient les fossiles et le classe comme étant Torosaurus utahensis, un peu plus ancien que T. latus[3].

Description[modifier | modifier le code]

Dessin de profil de la tête de Torosaurus.

Torosaurus mesurait 7,6 à 9 mètres de long, environ 3 mètres de haut. C'était un grand cératopsidé, possédant l'un des plus gros crânes connus chez un animal terrestre, qui pouvait atteindre 2,6 mètres de long (mais le Pentaceratops avait une tête plus grande atteignant 3 mètres), tant et si bien que, en excluant la queue, la tête de l'animal occupe la moitié de son corps[4].

Il était doté de trois cornes : une petite située sur le nez et de deux longues et pointues au-dessus des yeux. Les muscles des mâchoires de Torosaurus sont parmi les plus puissants chez les dinosaures, seuls les grands tyrannosauridés avait une mâchoire plus puissante. En coordonnant ses muscles avec son bec tranchant et ses 600 dents, Torosaurus pouvait cisailler et mâcher presque tous les végétaux, et aussi broyer les os. Son grand corps puissant et bien charpenté était très stable, cependant, à cause de son poids et de ses petites pattes, il ne pouvait se déplacer rapidement, handicap assez important face aux attaques des dinosaures carnivores. On[Qui ?] a longtemps pensé que sa grande collerette et ses cornes le protégeaient, mais plus récemment cette hypothèse a été contredite par le fait qu'elle est constituée d'os fins et ne pourrait jamais stopper la morsure d'un gros théropode[réf. nécessaire]. Elle devait servir à la parade nuptiale, on peut d'ailleurs observer un dimorphisme sexuel de la collerette[réf. nécessaire]. On suppose que cette dernière était nervurée d'un réseau de vaisseaux sanguins qui pouvait colorer afin d'attirer les femelles ou d'intimider un adversaire[réf. nécessaire].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Torosaurus, comme tous les cératopsidés, était herbivore. Il broutait la végétation basse, il se nourrissait de plantes prédominantes du Crétacé comme les fougères, les cycadophytes et les conifères[réf. nécessaire]. Il devait se servir de son bec pour arracher les feuilles ou les aiguilles des plantes et laissait ensuite la nourriture se décomposer par fermentation dans son intestin rempli de bactéries[réf. nécessaire].

Classification[modifier | modifier le code]

Systématique[modifier | modifier le code]

Torosaurus appartient à l'ordre des ornithischiens. Il fait partie du sous-ordre des marginocéphales et à la famille des cératopsidés, et à la sous-famille des chasmosaurinés (aussi appelés cératopsinés) à laquelle appartient le célèbre Triceratops[5].

Torosaurus ou Triceratops[modifier | modifier le code]

Certaines recherches en ontogenèse entre 2009 et 2011 sembleraient indiquer que Triceratops est la version juvénile de Torosaurus, ce dinosaure changeant radicalement de morphologie entre ses premières années et l’âge adulte. Ainsi la collerette s'allongerait considérablement avec l'âge de l'animal et, parallèlement, de larges ouvertures apparaîtraient dans la collerette des « Triceratops » qui deviendraient à l'âge adulte des « Torosaurus »[2],[6],[7],[8].

Plusieurs publications[9],[10],[11] ont par la suite rejeté cette hypothèse en argumentant sur :

  • la présence de véritables différences morphologiques entre les deux genres ;
  • la découverte de Torosaurus presque adultes (sub-adultes) ;
  • des proportions crâniennes variant de façon indépendante à l'âge des animaux ;
  • l'apparition supposée des perforations avec l'âge ne correspond pas à une séquence ontogénique habituelle chez les cératopsiens.

Phylogénie[modifier | modifier le code]

En 2010, Scott Sampson et al. ont établi le cladogramme suivant pour les cératopsidésToroceratops apparaît proche des genres Nedoceratops et Triceratops qui ont vécu également à la fin du Crétacé supérieur, au Maastrichtien en Amérique du Nord, il y a entre 68 à 66 millions d'années[12] :

Ceratopsidae 

Centrosaurinae


 Chasmosaurinae 

Chasmosaurus




Mojoceratops




Agujaceratops





Utahceratops



Pentaceratops





Coahuilaceratops





Kosmoceratops



Vagaceratops





Anchiceratops




Arrhinoceratops




Ojoceratops



Eotriceratops




Torosaurus




Nedoceratops



Triceratops














Torosaurus dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Reconstitution ancienne de Torosaurus.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Scannella, J. and Horner, J.R. (2010). Torosaurus Marsh, 1891, is Triceratops Marsh, 1889 (Ceratopsidae: Chasmosaurinae): synonymy through ontogeny . Journal of Vertebrate Paleontology, 30(4): 1157 - 1168
  2. a et b (en) Scannella, J. and Horner, J.R. (2010). "Torosaurus Marsh, 1891, is Triceratops Marsh, 1889 (Ceratopsidae: Chasmosaurinae): synonymy through ontogeny ." Journal of Vertebrate Paleontology, 30(4): 1157 - 1168. DOI:10.1080/02724634.2010.483632
  3. (en) Sullivan, R. M., A. C. Boere, and S. G. Lucas. 2005. Redescription of the ceratopsid dinosaur Torosaurus utahensis (Gilmore, 1946) and a revision of the genus. Journal of Paleontology 79:564-582
  4. (en) Lull, R.S., 1933, A revision of the Ceratopsia or horned dinosaurs, Memoirs of the Peabody Museum of Natural History 3(3): 1-175
  5. Barry Cox, R.J.G Savage, Brian Gardiner, Colin Harisson, Douglas Palmer, Dinosaures et autres animaux de la préhistoire [« The Simon & Schuster Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Creatures: A Visual Who's Who of Prehistoric Life »], Cologne, Könemann, (ISBN 3-8290-6573-6)
  6. (en) Graham Lawton, « Morph-osaurs: How shape-shifting dinosaurs deceived us », New Scientist, (consulté le 2 août 2010)
  7. (fr) Les dinosaures se métamorphosaient pendant leur vie - New Scientist sur http://bigbrowser.blog.lemonde.fr
  8. (en) T. Rex More Hyena Than Lion sur usnews.com le 24 février 2011
  9. (en) Farke, A. A. (2011)Anatomy and taxonomic status of the chasmosaurine ceratopsid Nedoceratops hatcheri from the Upper Cretaceous Lance Formation of Wyoming, U.S.A." PLoS ONE 6 (1): e16196. DOI:10.1371/journal.pone.0016196
  10. (en) N. R. Longrich et D. J. Field, « Torosaurus is not Triceratops: Ontogeny in chasmosaurine ceratopsids as a case study in dinosaur taxonomy », PLoS ONE, vol. 7, no 2,‎ , e32623 (PMID 22393425, PMCID 3290593, DOI 10.1371/journal.pone.0032623, Bibcode 2012PLoSO...7E2623L)
  11. (en) Maiorino L., Farke A.A., Kotsakis T., Piras P., 2013, "Is Torosaurus Triceratops? Geometric Morphometric Evidence of Late Maastrichtian Ceratopsid Dinosaurs", PLoS ONE 8(11): e81608. doi:10.1371/journal.pone.0081608
  12. (en) Scott D. Sampson, Mark A. Loewen, Andrew A. Farke, Eric M. Roberts, Catherine A. Forster, Joshua A. Smith, and Alan L. Titus, « New Horned Dinosaurs from Utah Provide Evidence for Intracontinental Dinosaur Endemism », PLoS ONE, vol. 5, no 9,‎ , e12292 (DOI 10.1371/journal.pone.0012292)

  • Tim Haines & Paul Chambers, Préhistoire, des dinosaures aux premiers hommes, Paris, Fleurus, (ISBN 978-2-215-05395-8)