Torment: Tides of Numenéra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Torment
Tides of Numenéra
Image illustrative de l'article Torment: Tides of Numenéra

Éditeur Techland Publishing
Développeur inXile Entertainment
Concepteur Kevin Saunders, Brian Fargo, Colin McComb, Monte Cook, Ray Vallese, George Ziets, Brian Mitsoda, Mur Lafferty, Tony Evans

Début du projet Mars 2013
Date de sortie [1]
Genre RPG
Mode de jeu Solo
Plate-forme Compatible PC, Macintosh, Linux
Média Téléchargement, DVD
Langue Anglais, Français, Allemand, Italien, Polonais, Russe, Espagnol

Moteur Unity

Torment: Tides of Numenéra est un jeu vidéo de rôle développé par inXile Entertainment pour les plateformes Microsoft Windows, Linux et OS X. Il s'agit d'un successeur du jeu Planescape: Torment créé en 1999 et acclamé par la critique.

L'histoire du jeu prend place à Numenéra, un décor de campagne de fantasy inventé par Monte Cook. Le jeu utilise le moteur de jeu Unity, également utilisé dans Wasteland 2, un autre titre créé par inXile. À l'instar de celle de Planescape: Torment, l'histoire est le moteur de Torment: Tides of Numenera, donnant une plus grande emphase aux interactions entre personnages, plaçant les combats et l'accumulation d'objets en second plan[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire prend place dans le « Neuvième Monde », sur Terre, dans un lointain futur (le chiffre d'un milliard d'années a été évoqué[3]). Plusieurs grandes civilisations (huit, d'après les érudits) se sont élevées et ont disparu, laissant derrière elles ruines et reliques des temps passés. Les artefacts qui ont survécu sont appelés les « numenéras ». Issus de sciences et de technologies disparues, ils sont considérés par la plupart des humains comme magiques.

Le joueur incarnera le « Dernier Reliquat » (« Last Castoff » en VO), dernier réceptacle de la conscience d'un homme des temps anciens, qui a su extraire son âme de son corps et la placer dans d'autres, créés en ce but. Cependant, sans qu'il ne le sache, ses anciens corps abandonnés ne meurent pas mais développent une conscience dépourvue de souvenirs. Cet homme, appelé le Dieu Changeant (« Changing God »), est poursuivi par sa Némésis, l'Affliction (« The Sorrow »), qui cherche à le détruire ainsi que ses créations. Le Dernier Reliquat devra retrouver le Dieu Changeant avant que tous deux soient détruits par l'Ange.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu a été financé avec succès par le public via Kickstarter durant les six premières heures de sa collecte de fonds, le 6 mars 2013. Torment: Tides of Numenéra a pris à Pillars of Eternity la place de jeu vidéo le plus financé sur Kickstarter avec un total de 4 188 927 $ promis par 74 405 soutiens. La sortie du jeu était initialement prévue pour décembre 2014[2], mais a été déplacée à 2015 en raison de l'ampleur des dons et du contenu additionnel promis en fonction de ces dons, puis repoussée à plusieurs reprises avant d'être fixée définitivement au 28 février 2017 (date précisée dans une information datant du 14 décembre 2016).

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Torment: Tides of Numenera by inXile entertainment » (consulté le 26 décembre 2016).
  2. a et b « Torment: Tides of Numenera by inXile entertainment », Kickstarter (consulté le 25 mars 2013).
  3. (en) « Adam talks Numenera ».
  4. Izual, « Torment: Tides of Numenera - Grimpez au zarb », 1er mars 2017, Canard PC no 355, p. 12-15.

Lien externe[modifier | modifier le code]