Torgny Wickman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Torgny Wickman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Photographe, réalisateur, metteur en scène, scénaristeVoir et modifier les données sur Wikidata

Torgny Wickman, né le à Lund et mort le à Katrineholm[1], est un réalisateur, photographe, scénariste et parolier suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de pasteur baptiste Torgny Wickman est engagé aux laboratoires Film-Labor de Stockholm en 1934. Dès l'année suivante, et jusqu'en 1966, il produit de nombreux documentaires naturaliste dont il signe souvent le scénario et la réalisation ainsi que les films des actualités suédoises[1].

Il présente ses premiers longs métrages de fiction en 1954, Flicka utan namn avec Alf Kjellin et En natt på Glimmingehus avec Bibi Andersson. À la fin des années 1960, le producteur Inge Ivarson, désireux d'exploiter au cinéma la réputation de liberté sexuelle dont jouit son pays, confie à Wickman le soin de réaliser Ur kärlekens språk (1969). Présenté comme un documentaire d'éducation sexuelle, le film est une réussite commerciale et sa formule sera reprise par quatre fois[1]. Torgny Wickman se spécialise donc dans un cinéma érotique rendu très lucratif par ses succès à l'export.

Coproduit par Francis Mischkind, Les Impures (1973) et Parties carrées (1974) mettent en scène aux côtés des suédois Stellan Skarsgård et Christina Lindberg des actrices familières des écrans français comme Danièle Vlaminck, Jacqueline Laurent et Gilda Arancio.

Son dernier long métrage, Ta mej i dalen (1977), financé par la société Filminvest déjà productrice de Mac Ahlberg, obtient le prix du meilleur film étranger décerné par l'Adult Film Association of America[2].

Torgny Wickman est aussi connu sous le pseudonyme de Jon York. Il a été marié de 1947 à 1956 avec la journaliste Marianne Höök, auteure de la première biographie consacrée à Ingmar Bergman.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]