Aller au contenu

Torbeo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Torbeo
Église Santa Maria (XIIe siècle).
Nom officiel
(gl) Torbeo (Santa María)Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Communauté autonome
Province
Commune
Superficie
1 620 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
753 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
82 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
0,05 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Paroisse civile de Galice (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identité
Langue officielle
Identifiants
Code postal
27317Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
27052070000Voir et modifier les données sur Wikidata
Carte
Centre de la ville

Torbeo est une paroisse de la commune de Ribas de Sil, en Galice (Espagne). La paroisse a une population de 82 habitants selon les données de l'INE pour l'année 2021. Elle est située sur un versant au sud de la rivière Sil, dans la Ribeira Sacra.

Géographie

[modifier | modifier le code]

Villages et quartiers

[modifier | modifier le code]

La paroisse compte douze agglomérations, qui sont :

  • As Cortes : 6 habitants,
  • A Covela : 3 habitants,
  • Figueiro : 7 habitants,
  • As Fontes : 1 habitant,
  • Moreiras de Abaixo : 7 habitants,
  • Moreiras de Arriba : 1 habitant,
  • Moreiras do Medio : 3 habitants,
  • As Pozas : 2 habitants,
  • San Lourenzo : 2 habitants,
  • Torbeo : 44 habitants répartis en huit quartiers :
    • O Barrio,
    • Campos,
    • O Carballiño,
    • Lama de Paio,
    • O Outeiro,
    • Pacios,
    • Paredes,
    • San Martiño.
  • A Ventosa : 1 habitant,
  • Os Vilares : 5 habitants.

Géographie physique

[modifier | modifier le code]

Toutes les localités de la paroisse sont entourées de splendides forêts de châtaigniers centenaires. La paroisse a une superficie totale de 16,2 km2, dont 4,81 km2 appartiennent à des collines voisines.

Dans A Covela, la Sil forme un méandre spectaculaire appelé méandre de A Cubela.

Sebastián de Miñano, membre de l'Académie royale d'histoire et de la Société de géographie de Paris, a publié en 1828 un Dictionnaire de géographie et de statistique de l'Espagne, dans lequel il dit de Torbeo « De l'autre côté de cette rivière (Sil) se trouve l'abbaye et le monastère vaste et riche de Santa María de Torveo, sur une côte très élevée et avec plusieurs gorges peuplées de châtaigniers ».

Torbeo était une mairie, elle comptait 1030 habitants en 1827, et Floridablanca en 1785 définit Torbeo comme « Ensemble de propriétés rurales, de seigneurie ecclésiastique et laïque, avec juridiction ordinaire du curé et du comte de Lemos ». Il existe des preuves de l'existence d'un important monastère du XIIe au XVIe siècle. Il existe de nombreux textes faisant référence à Vasco Pérez de Quiroga (né en 1135), enterré dans l'abbaye de Torbeo, et dont la pierre tombale indiquait : « Ici repose Bon Quiroga, homme riche de Castille. Il était très humble et charitable et ne laissait personne mourir de faim. Repose en paix ».

En 1555, Hernán Núñez écrit dans ses Dictons ou proverbes romantiques : « Quand tu vas à Torbeo, prends le pain dans ta poitrine ».

L'abbaye de Torbeo comptait 100 vassaux à l'époque de Philippe II.

Vers la fin de l'Ancien Régime, Torbeo constitua sa propre juridiction et, au début du XIXe siècle, elle fut transformée en commune.

Filomena Arias Armesto (1865-1938), connue sous le nom de "La sorcière" ou "La Sage de Torbeo", était une guérisseuse qui acquit une telle renommée qu'affluaient à la paroisse des gens de toute la Galice, Lleó, Ponferrada et Les Asturies, pour bénéficier de ses remèdes miraculeux et de ses visions. Elle est citée dans de nombreux textes que : l'étude ethnographique de Vicente Risco dans l'Histoire de la Galice de Ramón Otero Pedrayo, Madera de Boj de Camilo José Cela, les légendes galiciennes transmises par la tradition orale, le Guide Magique de Galice, etc.

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

[modifier | modifier le code]