Tony Hoar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoar (homonymie).
Tony Hoar
Tony Hoar (1955).jpg
Tony Hoar (1955)
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1955Hercules Cycles
1956Cilo - Saint-Raphaël

Tony Hoar est un ancien coureur cycliste professionnel anglais, né le à Emsworth.

Professionnel de 1955 à 1956, il remporte 6 victoires.

Il est la lanterne rouge du Tour de France en 1955 et devient ainsi avec Brian Robinson le premier Britannique à terminer l'épreuve.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Plombier à Portsmouth[1],[2], Tony Hoar commence le cyclisme à la fin des années 1940 en créant un club amateur dans sa ville natale Emsworth en Angleterre. Il s'illustre alors dans le Tour d'Irlande en mai 1954 en remportant trois étapes et la troisième place du classement général[3]. Son club dure peu de temps mais suffisamment pour que Tony Hoar soit repéré par les sélectionneurs de l'équipe nationale britannique pour les Empire Games en août 1954 à Vancouver[4].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

1955[modifier | modifier le code]

Tony Hoar passe professionnel dans la première équipe professionnelle britannique Cycles Hercules en 1955. En juin 1955, il est sélectionné dans la première équipe de Grande-Bretagne à s'aligner sur le Tour de France[5],[4]. Cette sélection est formée autour de sept coureurs de la Cycles Hercules[4]. Cette formation avait été montée par le manufacturier, en 1953, dans le but d'amener des coureurs britanniques à participer au Tour[6].

En 1955, il devient avec Brian Robinson, le premier Britannique à finir le Tour de France[7]. Il termine l'épreuve à la 69e et dernière place du classement général final, décrochant ainsi le titre honorifique de Lanterne rouge[4],[8]. La notoriété ainsi acquise au Parc-des-Princes à Paris lui permet de participer aux critériums d'après-Tour au même titre que les autres figures de l'épreuve dont notamment le vainqueur Louison Bobet[9].

1956[modifier | modifier le code]

En 1956, Tony Hoar poursuit sa carrière professionnelle dans l'équipe Suisse Cilo - Saint-Raphaël [10]. Il est sélectionné pour le Tour d'Espagne dans l'équipe Mixte Suisse-Grande-Bretagne[11]. Il tient un rôle de parfait "domestique" pour l'équipe dont le leader est Hugo Koblet[12].

Après-carrière[modifier | modifier le code]

Peu de temps après sa carrière, Tony Hoar émigre au Canada fin 1956[13],[4]. Il devient ingénieur dans l'industrie et concepteur de cycles pour la marque CBS, Canadian Bicycle Specialists[13]. En juillet 1982, il fait partie des membres créateurs de la fédération internationale de BMX et en devient le vice-président[14],[15],[16]. Il conçoit le fauteuil-roulant du triple champion paralympique des années 1980 Rick Hansen[13],[17]. En 2013, à Vancouver il possède une société de remorques pour vélos[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bobet wins again: Englishman's pluck in Tour de France », The Manchester Guardian,‎
  2. (en) William Fotheringham, Roule Britannia: a history of Britons in the Tour de France, Yellow Jersey, , 256 p., p. 15
  3. a et b « 1954 An Tostal Tour of Ireland », sur tour-racing.co.uk
  4. a b c d e et f (en) « Readers share tales of Tour de France cyclist », sur portsmouth.co.uk
  5. « 1955 42nd Tour de France - Part 2 »
  6. (en) « UK Cycling’s Eventful Journey to Tour Summit », sur pelotonmagazine.com
  7. « Britain at the Tour »
  8. Bill McGann et Carol McGann, The Story of the Tour De France, Volume 1, Dog Ear Publishing, , 316 p. (ISBN 1598581805), p. 208
  9. « Cycling: Blazing Saddles »
  10. « Fiche de Tony Hoar sur Siteducyclisme »
  11. a et b « Web oficial de la Vuelta a Espagna »
  12. « 1956 Tour of Spain »
  13. a b et c « official report of Debates of the Legislative Assembly du 17 avril 2012 »
  14. « History of BMX 1981 »
  15. « History of BMX »
  16. « UCI responds to 10 000-strong kilo petition »
  17. Paula Johanson, Lance Armstrong: A Biography, ABC-CLIO, , 160 p. (ISBN 0313386900), p. 49

Liens externes[modifier | modifier le code]