Tony Delsham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tony Delsham
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Tony Delsham, né le 4 février 1946 à Fort-de-France, de son vrai nom André Pétricien, est un écrivain et journaliste français de Martinique.

Il est le rédacteur en chef de l'hebdomadaire Antilla et participe régulièrement à l'émission Dialogue avec la presse de KMT Télévision.

Enfance[modifier | modifier le code]

Né à Fort-de-France d'un père militaire, Tony Delsham est issu d'une famille originaire de Grand'Rivière mais effectue toute sa scolarité à Schœlcher.

À l'âge de 16 ans, il est l'un des plus jeunes organisateurs de spectacles publics à la Martinique. Il produit chaque jeudi Les Infidel'S, groupe rock et twist composé de lycéens âgés de treize à quinze ans et qui attirait des milliers de spectateurs de tout âge.

Après son bac en 1965, il pense à une carrière militaire mais abandonne cette idée après son passage au 40e Régiment d'artillerie basé à Châlons-sur-Marne (aujourd'hui Châlons-en-Champagne). À la même époque, il collabore à différentes feuilles de choux de la région et s'intéresse aux mécanismes de la presse et de l'édition.

Début du militantisme[modifier | modifier le code]

En 1970, il rentre en Martinique et fait le constat de l'« aliénation de la pensée créole » qu'il attribue entre autres à la Radio télévision française et au quotidien France Antilles.

Dès lors, Delsham n'a qu'un objectif : créer une structure permettant l'édition de romans et de livres, présentant un visage plus vrai de la Martinique pour, selon sa formule, « tenter de reconstituer un miroir brisé ».

En 1972, il crée les Éditions MGG (pour Martinique Guadeloupe Guyane), et lance un hebdomadaire d'information générale : Martinique Hebdo qui fusionne en 1975 avec Le Naïf. Il devient alors rédacteur en chef du Naïf jusqu'à sa démission en 1982.

En 1990 il devient rédacteur en chef de l'hebdomadaire d'information générale Antilla.

En 1999 les Éditions MGG deviennent Martinique Éditions.

Il a écrit depuis de nombreux livres qu'il met un point d'honneur à éditer en Martinique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans
  • Le Salopard, Paris, Presses de la Circex, 1971.
  • Xavier : Le drame d'un émigré antillais, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1981.
  • Ma Justice, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1982.
  • Les Larmes des autres, roman antillais, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1983.
  • Lapo Farine, roman antillais, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1984.
  • Panique aux Antilles, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1985.
  • Tracée sans horizon, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1985.
  • L'Impuissant, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1986.
  • L'Ababa, Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1987.
  • Le Siècle :
    • Tome 1 : Fanm Dèwó, roman antillais, Schœlcher, MGG, 1993.
    • Tome 2 : Antan Robè, roman antillais, Schœlcher, MGG, 1994.
    • Tome 3 : Lycée Schœlcher, Schœlcher, MGG, 1995.
    • Tome 4 : Choc, Schœlcher, MGG, 1996.
    • Tome 5 : Dérives, roman antillais, Schœlcher, MGG, 1999.
  • Kout fè, Schœlcher, MGG, 1994.
  • Papa, est-ce que je peux venir mourir à la maison ?, Schœlcher, MGG, 1997.
  • Gwo Pwèl, vies coupées, Schœlcher, MGG, 1998.
  • Gueule de journaliste, Schœlcher, MGG, 1999.
  • Négropolitains et euro-blacks, Schœlcher, MGG, 2000.
  • Tribunal femmes bafouées, Schœlcher, Martinique Éditions, 2001.
  • Chauve qui peut à Schœlcher (comédie policière), Schœlcher, Martinique Éditions, 2003.
  • Filiation :
    • Tome 1 : M'man Lèlène, Schœlcher, Martinique Éditions, 2004.
    • Tome 2 : Une Petite Main, chargez !, Schœlcher, Martinique Éditions, 2004.
    • Tome 3 : Le Fromager, Schœlcher, Martinique Éditions, 2005.
  • Paris, il faut que tu saches., Schœlcher, Martinique Éditions, 2007.
Essai
  • Cénesthésie et l'urgence d'être, 2005.
Théâtre
  • Katia, adaptation de l'Ababa par Tony Delsham, mise en scène de Gérard Bourdon en janvier 1994. Présenté en Martinique et Guadeloupe.
  • Tribunal femmes bafouées, adaptation de Tony Delsham. Mise en scène de Jean José Alpha. Présenté en Martinique, Guadeloupe, France, et Canada.
  • Hugo, expérience de coécriture avec un auteur haïtien (Syto Cavé), un auteur canadien (Dominique Champagne) et un auteur martiniquais (Tony Delsham). Mise en scène de Gérard Bourdon. Producteur : Centre d'actions culturelles (Martinique), 1998.
  • La route du rêve, mise en scène de Gérard Bourdon.
  • Papa, est-ce que je peux venir mourir à la maison ? : adaptation de Tony Delsham, mise en scène de Jean José Alpha. Tournées 1999 : Martinique, Guadeloupe, France, Canada, Sainte-Lucie.
  • Captation vidéocassette : production de L'Union pour la promotion de l'art antillais et du conseil général de la Martinique, 2000.
Télévision
  • Papa, est-ce que je peux venir mourir à la maison ? : adaptation et réalisation de Christian Lara. Coproduction RFO et Caraïbe Film Compagnie. Téléfilm présenté à Paris le 25 juin 2001 et diffusé à la Guadeloupe et à la Martinique en octobre 2001.
Bandes dessinées
  • M.G.G, mensuel de bandes dessinées : directeur de la publication et rédacteur en chef de 1972 à 1975.
  • Colick Blag Bo kaye, mensuel satirique : directeur de la publication de 1972 à 1975.
  • Le retour de Monsieur Coutcha (album), scénario de Tony Delsham, dessins de Patrick Chamoiseau (sous le pseudonyme « Abel »), Fort-de-France, Éditions M.G.G., 1984.

Liens externes[modifier | modifier le code]