Tonnerre de Brest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tonnerre de brest)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tonnerre de Brest (homonymie).

Tonnerre de Brest est une expression qui trouve, selon les sources, son origine dans le coup de canon qui annonçait chaque jour l'ouverture et la fermeture des portes de l'arsenal à 6 heures et à 19 heures aux pieds du château de Brest ou au canon du bagne de Brest dont le tir signalait les évasions, pour avertir la population, car une récompense était offerte à ceux qui le capturaient[1]. Ce coup de canon qui faisait un bruit identique au tonnerre était le résultat du tir d'une batterie située sur l'île d'Ouessant en face du goulet, elle avait pour fonction de donner l'alerte en cas de sortie de la flotte anglaise, l'escadre française appareillait et se plaçait de la manière suivante : une partie entre l'île et la côte dans un passage nommée « perthuis Maubusson », l'autre contournait l'île par le sud et se plaçait au centre de l'île en mer, cette tactique forçait l'escadre anglaise à se diviser pour attaquer, car elle subissait les attaques des navires et des batteries installées sur l'île.

Cette exclamation est l'expression favorite du capitaine Haddock, le célèbre personnage de Hergé dans les Aventures de Tintin : « mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest » (les dérivés sont multiples). Elle est également présente dans les Onze Mille Verges d'Apollinaire, dans la bouche du cocher de fiacre 3269 à la fin du chapitre 2.

L'expression est reprise comme nom par le club de football américain de Brest et elle est utilisée dans le refrain de la chanson Brest de Miossec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie Verdier, « Tonnerre de Brest ! », La Croix, 19 août 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]