Tonie Behar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tonie Behar
Naissance Istanbul, Drapeau de la Turquie Turquie
Nationalité italienne
Pays de résidence France
Activité principale
Romancière, journaliste, scénariste
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Comédie romantique

Œuvres principales

"Si tu m'oublies" (2019) Coups bas et talons hauts (2008), Grands boulevards (2013), Le Rap est la musique préférée des Français (2015)

Tonie Behar est une romancière, journaliste et scénariste née à Istanbul.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Istanbul, Tonie Behar s'installe à Paris à l'âge de 5 ans. Elle démarre une première carrière dans le monde du luxe et intègre notamment le service presse de la maison de couture Ungaro. En 2002, elle crée l'agence de rédaction Plume, spécialisée dans les contenus liés au luxe et la beauté[1]. Parallèlement, elle devient journaliste-pigiste et collabore avec les titres de presse Citizen K, Cosmopolitan, Biba, Paris Capitale, Le Huffington Post ou Le Parisien[2],[3].

En 2007, elle publie sa première comédie romantique La Sieste (C’est ce qu’elle fait de mieux) aux éditions Jean-Claude Lattès. Dans cet ouvrage, Tonie Behar aborde la maternité surprise de l'insouciante Diana Toledo, une jeune chanteuse de jazz, de retour d'un mois d'août riche en rebondissements et en révélations. Spécialiste des comédies romantiques, elle est également l'auteure de Coups bas et talons hauts (2008), de Grands boulevards (2013)[4] ou encore "Si tu m'oublies" (2019). En 2011, elle s'intéresse à la notion de féminité et dresse les portraits de femmes contemporaines avec En scène, les audacieuses !, aux éditions Michel Lafon[5].

En 2014, Tonie Behar est co-auteure du document Le Rap est la musique préférée des Français avec Laurent Bouneau et Fif Tobossi aux Éditions Don Quichotte (puis en format poche aux éditions Points[6] en 2016). Le livre explore la manière dont cette culture urbaine par ses influences, rythmes, codes et références a su infiltrer l'ensemble des couches de la société[7],[8].

En 2015, Tonie Behar fonde la #TeamRomCom, un collectif de six auteures qui défend une comédie romantique à la française de qualité, avec Isabelle Alexis, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marie Vareille et Marianne Levy. Elles signent un Manifeste pour la comédie romantique[9] paru le 8 mars 2015 dans le Huffington Post et Terrafemina. En novembre 2017, la #TeamRomCom publie le recueil de nouvelles Y aura-t-il trop de neige à Noël? aux [[Éditions Charleston]], puis en octobre 2019 "Noël et préjugés", toujours chez Charleston.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Tonie Behar », sur www.babelio.com (consulté le 4 décembre 2017)
  2. Tonie Behar, « « Paris Paros » : une nouvelle inédite de Tonie Behar - Elle », Elle,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  3. « "6 choses que je retiendrai de la saga 'Angélique' d’Anne Golon" », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  4. Margaux Bourdin, « Flâner dans les Grands Boulevards de Tonie Behar », Le Daily Neuvième,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  5. Vincent Louvet, « Michel LAFON - En scène, les audacieuses, Tonie Behar », sur www.michel-lafon.fr (consulté le 4 décembre 2017)
  6. « Le rap, musique la plus écoutée en France sur les sites de streaming », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  7. David Doucet, « Pourquoi Booba déteste autant Skyrock », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  8. Xavier Frere, « Le rap est-il la musique préférée des Français ? », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  9. Tonie Behar, Isabelle Alexis, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Levy, Marie Vareille, « Je pense donc je ris », Huffington Post,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]