Toni Brogno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Toni Brogno
Image illustrative de l’article Toni Brogno
Toni Brogno en 2005
Biographie
Nationalité Belge
Naissance (48 ans)
Charleroi (Belgique)
Taille 1,70 m (5 7)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1993-1994 RA Marchienne00- 00(-)
1994-1995 Charleroi SC005 0(0)
1995-1997 ROC Charleroi062 (25)
1997-2000 KVC Westerlo084 (49)
2000-2002 Sedan029 0(8)
2002-2004 KVC Westerlo061 (17)
2004-2006 Charleroi SC055 0(9)
2005-2006 KVC Westerlo00- 00(-)
2006-2008 OHL053 (24)
2008-2009 ROC Charleroi00- 00(-)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1998-2000 Belgique007 0(0)
1999 Belgique aspirants001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 24 janvier 2021

Antonio « Toni » Brogno, né à Charleroi le , est un ancien footballeur international belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été sélectionné à six reprises en équipe nationale, entre 1998 et 2000. Alors meilleur buteur du championnat belge, il est retenu dans une liste de 24 joueurs par le sélectionneur Robert Waseige en vue de l'Euro 2000, organisé en Belgique et Hollande. Il est finalement écarté de la liste finale des 22 joueurs appelés à disputer la compétition, en compagnie de Danny Boffin[2]. Le carolorégien considère cette éviction comme la plus grande déception de sa carrière[3]. Il signe à l'intersaison au CS Sedan, fraîchement promu en Ligue 1. A l'issue de sa carrière, il se reconvertit en tant que vendeur d'articles de sports, au sein du magasin Decathlon de Châtelineau[4],[5].

Son frère, Dante Brogno était également footballeur professionnel.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Toni Brogno », sur RBFA.be
  2. Jean-Louis Donnay, « Gaspercic renonce, Brogno et Boffin s'en vont Déçus, si près du but, si près du cœur Les 22 Dia », Le Soir,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  3. Lavenir.net, « Toni Brogno: «Avoir manqué l’Euro 2000 reste ma plus grande déception» », L'Avenir,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  4. Jacques DUCHATEAU, « Toni Brogno : une reconversion heureuse au Décathlon de Chatelineau », L'Avenir,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  5. « Toni Brogno : « À Sedan, il y avait plus de supporters dans le stade que d'habitants dans la ville » », sur SOFOOT.com (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]