Tondeuse robot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une tondeuse robot.

Un robot tondeuse est une tondeuse à gazon robotisée, c'est-à-dire capable de réaliser le travail d'une tondeuse de manière autonome, sans intervention d'un être humain.

Les tondeuses robots sont habituellement équipées d'une batterie qu'elles rechargent automatiquement en retournant à leur station de base[1]. La tonte a lieu plusieurs fois par semaine, voire tous les jours, selon le principe du mulching[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1969, la Mowbot est brevetée et commercialisée aux États-Unis[2],[3],[4]. Elle se déplace de façon aléatoire toujours en marche avant, tourne lorsqu'elle atteint le câble périmétrique, et s'arrête en cas de collision[3]. Vendue 800 $ (soit 5 600 $ de 2020[5]), elle est alimentée par une batterie au plomb, pèse 57 kg, et a une autonomie de 3 heures et 280 m2[3].

En 1992, André Collens crée une tondeuse robot solaire, dont il revend le brevet à Husqvarna, propriété à l'époque d'Electrolux, et qui est commercialisée en 1995 sous le nom de « tortue »[6],[7],[8],[9]. Elle détecte les zones déjà tondues en mesurant la puissance consommée par le système de coupe.

En 2012, la Bosch Indego est la première tondeuse robot à cartographier le gazon pour le tondre de façon systématique, en bandes parallèles[10].

En 2017 et 2019, deux fabricants annoncent des modèles à vision artificielle par caméra[11],[12].

En 2020, Husqvarna annonce une nouvelle tondeuse robotisée (EPOS) qui peut naviguer complètement sans aucun câble périmétrique, permettant une précision de localisation de l'ordre de 2 à 3 centimètres en utilisant le positionnement par satellites par l'intermédiaire d'une station de référence[13],[14].

Technologie[modifier | modifier le code]

La majorité des tondeuses nécessitent le placement d'un câble périmétrique autour du gazon[1],[15]. Alimenté sous très basse tension électrique et émettant un rayonnement électromagnétique, il permet à la tondeuse de rester dans les limites du gazon[1].

Comme la Mowbot et les robots aspirateurs à leurs débuts, les tondeuses robots tondent pour la plupart selon un schéma de déplacement aléatoire, jusqu'à ce que la totalité du gazon soit couverte[16],[17],[3],[18]. Certains fabricants comme Husqvarna et Robomow présentent ce mode de tonte comme avantageux[19],[20]. Un GPS est parfois présent pour éviter que certaines zones ne soient pas suffisamment tondues[21]. La tonte en bandes parallèles avec fil périmétrique, permise par une cartographie du gazon, n'est utilisée que par les modèles de Bosch[18],[22]. À partir de 2021 apparaissent des modèles fonctionnant sans câble périmétrique grâce à un positionnement précis par satellites[14],[23].

Système de coupe d'une Husqvarna Automower 305.

Leurs couteaux sont de deux types : soit des lames d'une pièce qui tournent très vite comme une tondeuse à gazon classique, soit des lames très aiguisées (un peu comme des lames de cutter) fixées à un disque qui tourne plus lentement, souvent plus silencieuses[24],[25]. Les lames peuvent être pivotantes, c'est-à-dire fixées au disque via un axe libre, pour pouvoir se rétracter lorsqu'elles percutent un obstacle ou si l'herbe est haute[24],[18].

Certaines tondeuses robots sont « connectées », c'est-à-dire qu'il est possible de les commander à distance, soit à courte distance par Bluetooth, soit à une distance moyenne via Wi-Fi, soit enfin à longue distance par Internet (via une passerelle ou une connexion mobile sur la tondeuse)[1],[26],[22],[27],[28].

La tondeuse peut être équipée d'un capteur de pluie ou vérifier les prévisions météo pour éviter de tondre lorsqu'il pleut[29],[30].

Avantages[modifier | modifier le code]

Pas d'intervention humaine[31].

Gazon toujours bien tondu (sauf les bords)[31].

Fonctionnement silencieux et aussi possible la nuit ou le dimanche[31].

Tonte possible lorsque l'herbe est humide[32].

Mulching : pas d'herbe à composter ou à évacuer et besoin en engrais diminué ou éliminé[31].

Commande à courte, moyenne ou longue distance possible sur certains modèles[32],[33].

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Installation nécessaire du fil périmétrique et de la base de rechargement ainsi que son alimentation électrique[32].

Par mesure de sécurité, leurs couteaux sont habituellement éloignés des bords du carter, ce qui ne permet pas à la tondeuse de tondre toute l'herbe près des obstacles[34],[24],[35]. Un coupe-bordures est alors nécessaire.

Nécessité de ne pas laisser traîner de petits objets sur le gazon[32].

Risque d'accident en cas de fonctionnement pendant que des enfants jouent dans le jardin[36].

Le fonctionnement la nuit entraîne un risque de blesser ou tuer des hérissons et est interdit dans certains endroits[37],[38].

Impact négatif sur les insectes pollinisateurs[32].

Modification de la forme du gazon difficile après la pose du câble périmétrique[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Tondeuse robot – Choisir une tondeuse robot pour l’entretien de sa… », sur www.quechoisir.org (consulté le )
  2. (en) Self-propelled random motion lawnmower, (lire en ligne)
  3. a b c et d (en) Bonnier Corporation, Popular Science, Bonnier Corporation, (lire en ligne), p. 136-138, 210
  4. (en) Hearst Magazines, Popular Mechanics, Hearst Magazines, (lire en ligne), p. 83
  5. (en) « $800 in 1969 → 2020 | Inflation Calculator », sur www.in2013dollars.com (consulté le )
  6. « BE1004248A6 SYSTEME DE TONTE CONTINUE ET AUTONOME », sur worldwide.espacenet.com, (consulté le )
  7. « Les inventeurs bruxellois crient «Eurêka!» Le courant magique de M. Deiana La pince à moules qui laisse les doigts nets Mode d'emploi du 47 e Salon », sur Le Soir, (consulté le )
  8. DH Les Sports+, « Un objet tondant identifié », sur www.dhnet.be, (consulté le )
  9. « 25 robotic anniversary », sur Husqvarna (consulté le )
  10. (en) « Bosch Introduces New Autonomous Robotic Lawnmower », sur IEEE Spectrum: Technology, Engineering, and Science News, (consulté le )
  11. Dries Van Damme, « Ce robot tond l'herbe, arrache les mauvaises herbes et ramasse les petites branches », sur Site-DataNews-FR, (consulté le )
  12. (en-US) « Volta Mora Robot Mower - The Future Of Robot Lawnmowers », sur My Robot Mower, (consulté le )
  13. « How new technology is improving robotic mowers », sur www.hortweek.com (consulté le )
  14. a et b Aurélien Brunet, « Husqvarna proposera des robots tondeuses sans câble périmétrique en 2023 », sur Domo-blog.fr, (consulté le )
  15. « Zucchetti Ambrogio L50, la tondeuse robot sans câble périmétrique », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  16. « iRobot Roomba 560 », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  17. « iRobot lance son premier aspirateur-robot connecté, le Roomba 980 », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  18. a b et c « Bosch Indego, une tondeuse robot simple et efficace », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  19. « FAQ pour robots tondeuses - Husqvarna Automower® », sur Husqvarna (consulté le )
  20. « Pourquoi la Robomow tond-elle la pelouse de manière aléatoire ? », sur Robomow (consulté le )
  21. « Husqvarna Automower 330X : jusqu'à 3200 m² en toute discrétion », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  22. a et b « Gardena Smart Sileno City 500 : une petite tondeuse-robot connectée qui se fait oublier », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  23. « Segway se lance dans le robot tondeuse à gazon », sur Begeek.fr, (consulté le )
  24. a b et c « Honda Miimo 520 : une tondeuse-robot efficace pour grands terrains », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  25. « Honda Miimo 3000 : une tondeuse-robot puissante et rapide », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  26. « Husqvarna Automower 315 : jusqu'à 1 500 m² tondus en silence », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  27. « Tendances numériques – RTL info Blogs » Le robot-tondeuse 4×4 et ultra-connecté d’Husqvarna grimpe tout » (consulté le )
  28. « Bosch Indego 1200 Connect, encore plus simple en version connectée », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  29. « Tondeuses robots: les stars du gazon », sur www.test-achats.be (consulté le )
  30. « Tondeuses robots », sur www.quechoisir.org (consulté le )
  31. a b c et d Marc Mennessier, « Gazon: les robots de tonte ont le vent en poupe », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  32. a b c d e et f « Faut-il craquer pour un robot tondeuse ? », sur auJardin.info (consulté le )
  33. « Test de tondeuses intelligentes », Test-Achats,‎ , p. 46-49
  34. « RC312, le nouveau robot-tondeuse connecté de Robomow », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  35. « Viking iMow MI 632 PC : connectée et rapide », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  36. « Tondeuses robots: les stars du gazon », sur www.test-achats.be (consulté le )
  37. Jessy, « Le robot tondeuse, une menace constante pour les hérissons ! », sur Le Tribunal Du Net, (consulté le )
  38. R. T. L. Newmedia, « Les hérissons, menacés par les robots tondeuses: la Wallonie recommande de ne pas les utiliser la nuit, faut-il aller plus loin? », sur RTL Info (consulté le )