Tombac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Tombak et Tomback.
image illustrant la chimie
Cet article est une ébauche concernant la chimie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le tombac ou tombak est le nom de l'alliage de cuivre (95 à 70 %) et de zinc (5 à 20 %) (laiton). Il est blanc quand le zinc est en proportion haute mais jaune quand c'est le cuivre  ; on peut y rajouter de l'étain, du plomb ou de l'arsenic pour modifier sa coloration. Le tombac est léger et est facile à travailler à la main, il est plus brillant que le cuivre et est traditionnellement utilisé par les Javanais en remplacement de l'or pour la fabrication d'objets d'art et l'ornementation.

  • Il est utilisé dans
    • la fabrication de médailles et distinctions (décorations militaires allemandes lors de la Seconde Guerre mondiale, médaille lors des Jeux olympiques de 1980...).
    • la fabrication les Pickelhaube et les cuirasses de l'Allemagne impériale ainsi que dans les uniformes de terrain de l'armée prussienne.
    • l'artisanat et l'art (pour des articles de décorations), car les feuilles de tombac sont moins chères que les feuilles d'or.
    • l'armement, pour l'enveloppe de la munition ou sous la forme de projectiles balistiques qui, par traitement thermique de l'acier, produit un projectile bi-métallique combinant les qualités de l'acier et du cuivre.
    • au cours de la Seconde Guerre mondiale le Canada frappa des pièces de 5 cents en tombac pour remplacer celles en nickel.

Formes communément rencontrées[modifier | modifier le code]

  • CuZn15 moderne

(DIN : CuZn15; UNS : C23000; BS: CW 502L (CZ 102); ISO : CuZn15) Tombac avec une couleur or, très bon pour le formage à froid, la presse, le martèlement ou le gaufrage.

  • CuZn12 moderne

Même caractéristique que le CuZn15 mais avec une couleur légèrement différente.

  • CuZn10 moderne

(DIN : CuZn10 ; UNS : C22000 ; BS : CW 501L (CZ 101) ; ISO : CuZn10) Même caractéristique que le CuZn15 et le CuZn12 mais avec une couleur rouge.

  • Tombac blanc

CuZn10- avec 10 % d'arsenic

  • Enamel Tombac ou Emailler Tombak

Un alliage de 95 % de cuivre et de zinc de 5 % très utilisé pour l'émaillage (d'où le nom) au XIXe siècle :

  • Tombac de dorure
    • Cuivre 82 %, zinc 18 %, plomb 1,5 %, étain 3 %
    • Cuivre 82 %, zinc 18 %, plomb 3 %, étain 1 %
    • Cuivre 82 %, zinc 18 %, plomb et étain 0,2 %
  • Tombac français pour les poignées d'épées :

Cuivre 80 %, Zinc 17 %, 3 % étain

  • Tombac jaune de Paris, pour les ornements dorées:

Cuivre 85 %, Zinc 15 %, trace d'étain

  • Tombac d'Hannovre

Cuivre 85,3 %, Zinc 14,7 %

  • Tombac rouge de Paris

Cuivre 90 %, Zinc 7,9 %, Plomb 1,5 %

  • Tombac rouge de Vienne

Cuivre 97,8 %, Zinc 2,2 %

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme dérive du mot javanais tembaga (considéré à tort comme malais) et qui signifie cuivre. Il est entré dans le jargon néerlandais à la suite de la colonisation de l'Indonésie par ces derniers. Le terme a été probablement utilisé de manière générique pour décrire les objets en cuivre, comme les gongs utilisé dans les gamelan indonésien. Il est l'un des très rare mots indonésiens à être utilisé tel quel en anglais, en allemand ou en néerlandais. Le mot a donné tumbaga en espagnol, tambaque ou tambaca en portugais, et tombacco en italien.