Tomate séchée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tomate séchée
Image illustrative de l’article Tomate séchée
Quelques tomates séchées et câpres, confites à l'huile d'olive.

Lieu d’origine Espagne et Italie (présumé)
Date XVIIIe siècle (présumé)
Mets similaires Tomate, poivron grillé, aliments déshydratés
Classification Cuisine italienne, cuisine espagnole, cuisine méditerranéenne

Les tomates séchées sont un aliment déshydraté traditionnel, à base de tomates déshydratées par séchage au soleil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les tomates (originaires d'Amérique du Sud) sont introduites au XVIe siècle en Espagne, puis en Italie, puis en Europe et dans le bassin méditerranéen (puis dans le monde) suite à la découverte et exploration de l'Amérique du XVe siècle. Longtemps considérées comme plantes ornementales ou médicinales, elles ne sont consommées dans l'alimentation courante qu'à partir du XVIIIe siècle[1] (histoire des tomates).

La production de tomates séchées est traditionnelle et historique entre autres dans les régions du sud de l'Italie, où elles sont séchées par coutume sur les toits de tuiles en été, pour être conservées et consommées hors saison. Elles sont à ce jour produites à l'échelle industrielle pour le commerce et la grande distribution[2].

Séchage[modifier | modifier le code]

Ce procédé traditionnel de conservation des aliments (faible en sodium, lipides et calories) préserve sa qualité nutritionnelle, en particulier la teneur en lycopène, antioxydants, et vitamine C.

De nombreuses variétés de tomates bien mures, de divers tailles, sont généralement coupées en deux, puis traditionnellement séchées lentement et naturellement au soleil, généralement pendant environ une semaine (4 à 10 jours) pour perdre par évaporation environ 90 % de leur eau, de leur volume, et de leur poids (soit environ 8 à 14 kg de tomates fraîches pour produire 1 kg de tomates séchées). Elles sont ensuite rincées et stérilisées dans une solution d'eau et de vinaigre, et peuvent être alors conservées confites dans de l'huile d'olive (éventuellement aromatisées avec ail, plantes aromatiques, menthe, origan, câpre, ou piment…)[3],[4].

Cuisine[modifier | modifier le code]

Les tomates peuvent être également séchées au four à basse température (environ 100 °C) pendant 2 ou 3 heures[5],[6]. Variantes des poivrons grillés, ou d'aliments déshydratés, elles sont très populaires dans de nombreuses régions de la cuisine méditerranéenne.

Elles sont traditionnellement consommées avec de l'huile d'olive, du romarin, du basilic et de l'ail, avec du pain (bruschetta) ou en tapas, ou utilisées entières ou hachées (alternatives des tomates fraîches) pour de nombreuses recettes de cuisine, dont antipasti, assiette et salade composée, pâtes, pizza, poisson, viande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'histoire de la tomate », sur www.tomates-de-france.com (consulté en mai 2020).
  2. « Tomates séchées à l'italienne », sur www.tompress.com (consulté le 18 mai 2020).
  3. « Recette Tomates séchées à l'huile », sur www.leparfait.fr (consulté en mai 2020).
  4. « Tomates séchées maison », sur www.adeline-cuisine.fr (consulté en mai 2020).
  5. « Comment faire des tomates séchées ? », sur www.marmiton.org (consulté en mai 2020).
  6. « Tomates séchées », sur www.finedininglovers.fr (consulté en mai 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]