Tomahawk (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tomahawk.
Tomahawk
Description de cette image, également commentée ci-après

Tomahawk en concert à Boston en 2005.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock expérimental, metal alternatif, hard rock, rock alternatif, musique amérindienne
Années actives Depuis 1999[1],[2]
Labels Ipecac Recordings
Site officiel www.ipecac.com/artists/tomahawk
Composition du groupe
Membres Mike Patton
Duane Denison
John Stanier
Trevor Dunn
Anciens membres Kevin Rutmanis

Tomahawk est un supergroupe de heavy metal, rock expérimental et rock alternatif américain, originaire de Californie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1999-2003)[modifier | modifier le code]

Après la séparation de Faith No More en 1998[3], le chanteur Mike Patton fonde le label Ipecac Recordings, ainsi que le supergroupe de metal expérimental Fantômas avec Buzz Osborne des Melvins et Dave Lombardo de Slayer. Patton fait la rencontre de Duane Denison en 1999 au concert de Mr. Bungle à Nashville et les deux commencent à jouer ensemble[4]. Duane rencontre ensuite recruté l'ancien batteur de Helmet, John Stanier, tandis que Mike embauche Kevin Rutmanis des Melvins et des Cows[5].

Leur premier album, intitulé Tomahawk, est publié en 2001, produit par Joe Funderburk. Le groupe tourne ensuite intensément à l'international, dans plusieurs pays comme les États-Unis, l'Australie, l'Europe et le Japon. Ils tournent généralement avec des groupes comme Tool. Avec Tool à leur tournée nord-américaine d'été en 2002, le groupe était fréquemment hué et insulté par le public[6],[7]. Tomahawk joue aussi à divers festivals, comme le Big Day Out 2002 en Australie[8].

Leur deuxième album, Mit Gas, est publié en 2003. Tomahawk prend part au Geek Tour la même année, avec les Melvins et Fantômas[9]. À leurs débuts, le groupe s'habillait en officiers sur scène et pour des photos promotionnelles[10].

Anonymous (2007)[modifier | modifier le code]

Un troisième album, baptisé Anonymous est sorti le 19 juin 2007[11]. Il puise son inspiration dans la culture amérindienne et contient entre autres des reprises de chants traditionnels indiens[5]. Le bassiste Kevin Rutmanis quitte le groupe lors de l'enregistrement de l'album, les raisons de son départ ne sont pas connues[12]. Tomahawk devient inactif entre 2008 et 2011[13].

Retour et Oddfellows (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En juillet 2011, Mike Patton annonce un quatrième album de Tomahawk[14]. Au début de 2012, Tomahawk annonce la venue de Trevor Dunn (Mr. Bungle, Fantômas, John Zorn, MadLove, Trevor Dunn's Trio-Convulsant) à la basse. Le 21 avril 2012, le groupe publie Eponymous to Anonymous, un coffret qui comprend les trois premiers albums du groupe en version vinyle[15].

En fin 2012, le groupe joue en live pour la première fois depuis 2003[16],[17]. Le 3 décembre 2012, une vidéo du single Stone Letter est publiée en ligne[18]. Oddfellows est publié le 29 janvier 2013[19]. Le groupe annonce jouer au Mexique pour la première fois le 23 mars 2014, mais annule pour cause de maladie[20]. Le 9 avril 2014, le groupe annonce la publication de deux chansons inédites issues des sessions de Oddfellows[21]. Le single, intitulé M.E.A.T., est publié le 23 mai 2014 en vinyle[22].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Le style musical du groupe est décrit par la presse spécialisée comme metal alternatif[14],[23],[24],[25],[26], rock alternatif[23],[27], et rock expérimental[23]. D'autres labels liés au groupe les qualifient de rock progressif[28], post-rock[29], hard rock[23], et heavy metal[23]. Butch Lazorchak du Boston Herald compare le style musical du groupe à des groupes de hard rock des années 1970 comme Blue Öyster Cult[30].

Le premier album éponyme du groupe mêle rock avec des éléments de musique expérimentale, country, et punk hardcore[31], et leur second album, Mit Gas, comprend des éléments de heavy metal et de punk rock[6],[32].

Discographie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « defyUnlearn.com::Online Music Magazine », Sefyunlearn.com (consulté le 23 novembre 2014).
  2. (en) « The Venom Tooth of Tomahawk », Web.archive.org (consulté le 23 novembre 2014).
  3. (en) « Faith No More Biography », Faith No More Official Site (consulté le 2 décembre 2012).
  4. (inscription nécessaire) (en) Jim DeRogatis, « Super Models: New Bands Show That Supergroups Can Get It Right », (consulté le 27 novembre 2001).
  5. a et b (en) « Tomahawk », sur AllMusic (consulté le 7 septembre 2016).
  6. a et b (en) « Tomahawk », Pitchfork (consulté le 23 novembre 2014)
  7. (en) « Star Tribune Archives », Nl.newsbank.com, (consulté le 2 décembre 2012).
  8. (en) « Big Day Out 2002 Line Up », Big Day Out Official Website (consulté le 10 juillet 2007).
  9. (en) « Tomahawk, The Melvins, FantÔmas To Team Up For Australian Tour - Blabbermouth.net », Blabbermouth.netT (consulté le 23 novembre 2014).
  10. (en) « cc - Tomahawk : Mike Patton [ Interview ] » Faith No More, Fantômas, Mr Bungle, Lovage, Duane Denison, Kevin Rutmanis, John Stanier, Mit Gas, You Can't Win, When The Stars Begin To Fall, King For A Day Fool For A Lifetime, Rape This Day, The Director's Cut, Peeping Tom », Counterculture.co.uk (consulté le 23 novembre 2014).
  11. Annonce officielle de l'album
  12. (en) « Tomahawk Biography », Ipecac.com (consulté le 6 juin 2007).
  13. (en) « Tomahawk Returns From Hiatus With 'Oddfellows' - Blabbermouth.net », Blabbermouth.net (consulté le 23 novembre 2014).
  14. a et b (en) Nagy, Evie, "Mike Patton on Voicing a Video Game, Faith No More Reunion", Rolling Stone.
  15. (en) « Tomahawk To Release "From Eponymous To Anonymous" Vinyl Set On "Record Store Day" | Theprp.com – Metal, Hardcore And Rock News, Reviews And More », Theprp.com, (consulté le 30 novembre 2012).
  16. (en) « Tomahawk back on tour for the first time in nearly a decade », FasterLouder, (consulté le 23 novembre 2014).
  17. (en) « Tomahawk: New Single Available For Streaming - Blabbermouth.net », Blabbermouth.net (consulté le 23 novembre 2014).
  18. (en) « Tomahawk! Patton and Co release new Video: Stone Letter », Trebuchet Magazine (consulté le 3 décembre 2012)
  19. (en) Christopher R. Weingarten, « Hear the Gnashing First Taste of Tomahawk's First LP in Six Years | SPIN | SPIN Mix | Premieres », SPIN, (consulté le 30 novembre 2012).
  20. (en) « Tomahawk », Facebook (consulté le 23 novembre 2014).
  21. (en) Andy Couch, « Ipecac Recordings », Ipecac.com (consulté le 23 novembre 2014).
  22. (en) « Tomahawk To Release 'M.E.A.T.' Seven Inch Single - Blabbermouth.net », BLABBERMOUTH.NET (consulté le 23 novembre 2014).
  23. a, b, c, d et e (en) Greg Prato, « Tomahawk - Music Biography, Credits and Discography », AllMusic (consulté le 30 novembre 2012).
  24. (en) Chris Martins, « See Tomahawk Carve Out 'Stone Letter' in Raw New Video | SPIN | SPIN Mix | Videos », SPIN (consulté le 2 décembre 2012).
  25. (en) Pattonhawk, « Mike Patton on new Tomahawk: "It's a rock record" », Fasterlouder.com.au, (consulté le 30 novembre 2012)
  26. (en) Craig Mathieson, « The leap from Faith | Mike Patton's Mondo Cane », Theage.com.au (consulté le 30 novembre 2012).
  27. (en) Marah Eakin, « After a long hiatus, alt-rock supergroup Tomahawk reunites, readies new album | Music | Newswire », The A.V. Club, (consulté le 30 novembre 2012).
  28. (en) « Tomahawk ‘Oddfellows’ - Ipecac Recordings - Sound Colour Vibration », Sound Colour Vibration (consulté le 23 novembre 2014)
  29. (en) « Tomahawk's Trevor Dunn on Why There Won't Be a Mr. Bungle Reunion », SF Weekly (consulté le 23 novembre 2014)
  30. (inscription nécessaire) (en) Butch Lazorchak, « Lynne's Latest Softens Edges », (consulté le 30 novembre 2012).
  31. (en) « Tomahawk », Pitchfork (consulté le 23 novembre 2014).
  32. (en) « Tomahawk - Mit Gas - Ipecac », The Daily Nexus (consulté le 23 novembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :