Tom Verlaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tom Verlaine
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Thomas Miller
Pseudonyme
Tom VerlaineVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Sanford School (en)
Thomas McKean High School (en)
Erskine College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Instrument
Labels
I.R.S. Records, Elektra Records, Warner Bros. Records (d), Fontana RecordsVoir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Discographie
Discographie de Tom Verlaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Thomas Miller, alias Tom Verlaine est un chanteur et guitariste de rock américain né le à Morristown dans l'État du New Jersey.

Il est considéré comme l'un des meilleurs guitaristes pré-punks[réf. nécessaire] au travers de son groupe Television. Après la dissolution de celui-ci en 1978, il mène une carrière solo discrète mais prolifique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tom est né dans le New Jersey. Il rejoint Wilmington (Delaware) à l'âge de six ans. Il rencontre Richard Meyers - le futur Richard Hell - à la Sanford School, une école privée de Hockessin. Tous deux passionnés de musique et de poésie, ils fuguent ensemble à l'âge de seize ans et sont arrêtés en Alabama pour vandalisme. Tom retourne au lycée tandis que Richard rallie New York. Tom le rejoint à la fin des années 1960 et ils forment ensemble The Neon Boys. Il se choisit un nom de scène en référence au poète français Paul Verlaine. Le groupe devient Television, groupe culte de la scène new-yorkaise en 1973.

Television se sépare cinq ans plus tard, et Tom Verlaine entame une carrière solo dans les années 1980.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums en solo[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Il participe avec Patti Smith en tant que guitariste aux albums Horses (1975) et Gone Again (1996)

Il produit une partie de l'album posthume de Jeff Buckley Sketches for My Sweetheart the Drunk en 1998.

Références[modifier | modifier le code]

  • Les Inrocks, The Miller’s tale: a Tom Verlaine anthology, [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]