Tom Tryon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tom Tryon

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Diana Dors dans La Femme et le Rôdeur (1957)

Nom de naissance Thomas Tryon
Naissance 14 janvier 1926
Hartford, Connecticut
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 4 septembre 1991 (à 65 ans)
Los Angeles, Californie
États-Unis
Profession Acteur, scénariste, écrivain
Films notables Le Jour le plus long
Le Cardinal
Première Victoire

Tom Tryon, ou Thomas Tryon, est un acteur, scénariste et écrivain américain, né le 14 janvier 1926, à Hartford, Connecticut, et mort le 4 septembre 1991 à Los Angeles, Californie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tryon épouse en 1955, Ann L. Noyes (née Lilienthal), fille du financier Joseph Leo Lilienthal et de sa femme, née Edna Arnstein. Ann était l'ex-épouse de Thomas Ewing Noyes (1922-1997) et travaillait dans l'univers du théâtre[1][2]. Le couple divorce en 1958 et Ann reprend le nom de son premier mariage. Elle meurt en 1966[3].

Dans les années 1970, Tryon a une liaison amoureuse avec Clive Clerk, un des membres de la première équipe de la distribution de A Chorus Line, et avec un décorateur d'intérieur qui a décoré l'appartement de Tryon de Central Park West à New York. Les photographies de son appartement sont parues à l'époque dans Architectural Digest. Tom Tryon a eu aussi une relation avec Calvin Culver, connu sous son nom d'acteur de Casey Donovan[4].

Tryon a évoqué aussi un amour du nom de Patrick Norton, mais c'était plus un amour imaginaire dont il se servait pour son inspiration et pour ses personnages de romans, notamment ceux qui meurent de façon horrible.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision
Scénariste

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Ewing Noyes, est le fils d'un journaliste américain, Newbold Noyes, et le petit-fils de Frank Brett Noyes, président de l'Associated Press. Il devint ensuite commentateur à la National Public Radio.
  2. (en) Everett Aaker, Television Western Players of the Fifties, McFarland, 1997, page 506
  3. "Noyes, Ann L.", The New York Times, 24 November 1966
  4. (en) (en) Roger Edmonson, Boy in the Sand — Casey Donovan, All-American Sex Star, Los Angeles, California, Alyson Books,‎ 1998 (ISBN 978-1-555-83457-9), p. 144

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas Tryon (trad. de l'anglais par Colette-Marie Huet), Fedora [« Crowned Heads »], Paris, éditions Albin Michel (recueil de 4 nouvelles : Fedora, Lorna, Bobbitt, Willie),‎ 1978 (1re éd. 1976), 470 p.
  • (en) Thomas Tryon, All that Glitters, New York, Alfred A. Knopf (recueil de 5 nouvelles : Babe, Belinda, April, Maude, Claire),‎ 1986.
  • Thomas Tryon (trad. de l'anglais par Iawa Tate Giuliani), La Nuit de l'arc de lune [« The Night of the Moonbow »], Paris, éditions J'ai lu (roman no 3100),‎ 1991 (1re éd. 1989), 442 p. (ISBN 2277231002).
  • Tom Tryon (trad. de l'anglais par Élisabeth Vonaburg, ill. P. O. Templier), Noire Magie [« Night Magic »], Paris, Pocket (roman), coll. « Terreur » (no 9172),‎ 1997 (1re éd. 1995), broché, 322 p. (ISBN 9782266074063)Document utilisé pour la rédaction de l’articleÉdition posthume.

Liens externes[modifier | modifier le code]