Tom Tryon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tom Tryon
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Thomas Tryon
Naissance
Hartford, Connecticut
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 65 ans)
Los Angeles, Californie
États-Unis
Profession Acteur, scénariste, écrivain
Films notables Le Jour le plus long
Le Cardinal
Première Victoire

Tom Tryon, ou Thomas Tryon, est un acteur, scénariste et écrivain américain, né le , à Hartford, Connecticut, et mort le à Los Angeles, Californie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Thomas Tryon est né le 14 janvier 1926 à Hartford, dans le Connecticut. Son père, Arthur Lane Tryon, était drapier et propriétaire de Stackpole, Moore & Tryon. (Il est souvent identifié à tort comme étant le fils de l'acteur de cinéma muet Glenn Tryon).

Engagé dans la marine américaine à l'âge de 17 ans, il passe trois ans en tant que spécialiste de la radio dans le Pacifique Sud au cours de la Seconde Guerre mondiale. En quittant l'armée, il suit des études à l'Université de Yale et ressort diplômé.

Carrière d'écrivain[modifier | modifier le code]

Déçu par le milieu du cinéma, Tryon renonce au métier d'acteur en 1969 et commence à écrire des romans d'horreur et de mystère. Il réussit, surmontant le scepticisme autour d'une star de cinéma devenant soudainement romancier. Son roman le plus connu est The Other (1971), l'histoire d'un garçon dont le frère jumeau maléfique serait responsable d'une série de morts dans une petite communauté rurale dans les années 1930. Son roman a été adapté au cinéma l'année suivante, avec en vedette Diana Muldaur, Uta Hagen et John Ritter. Tryon s'est inspiré du roman d'Ira Levin Rosemary's Baby pour écrire son roman.

Harvest Home (1973), sur les rituels païens pratiqués dans une petite ville de Nouvelle-Angleterre, a été adapté sous le titre The Dark Secret de Harvest Home (1978) en une mini-série télévisée mettant en vedette Bette Davis. Une analyse critique approfondie des romans d'horreur de Tryon peut être lue dans le livre de S. T. Joshi The Modern Weird Tale (2001).

Ses autres livres incluent Crowned Heads, un recueil de nouvelles inspirée par les légendes d'Hollywood. La première de ces nouvelles, Fedora parle d'une ancienne actrice recluse dont la relation avec son chirurgien plasticien est similaire à celle entre un toxicomane et un dealer, a été plus tard adaptée en un film réalisé par Billy Wilder. Bien que le film n'ait été que modérément réussi, il est considéré comme un classique du genre thriller. Donovan est reconnu pour avoir aidé Tryon à terminer son recueil Crowned Heads dans un délai extrêmement serré en apportant les corrections et en proposant des suggestions.

D'autres nouvelles du recueil sont basées sur le meurtre de l'ancienne star de l'écran muet Ramón Novarro, et la relation quasi œdipienne entre l'acteur Clifton Webb et sa mère. Lady (1974) parle de l'amitié entre un garçon de huit ans et une veuve dans les années 1930 en Nouvelle-Angleterre et le secret qu'il découvre à son sujet. Beaucoup considère que c'est le meilleur travail de Tryon. Son roman The Night of the Moonbow (1989) raconte l'histoire d'un garçon qui en arrive à des extrémités suite au harcèlement dont il est victime en colonie de vacances. Night Magic, écrit en 1991, a été publié à titre posthume en 1995.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tryon épouse en 1955, Ann L. Noyes (née Lilienthal), fille du financier Joseph Leo Lilienthal et de sa femme, née Edna Arnstein. Ann était l'ex-épouse de Thomas Ewing Noyes (1922-1997) et travaillait dans l'univers du théâtre[1],[2]. Le couple divorce en 1958 et Ann reprend le nom de son premier mariage. Elle meurt en 1966[3].

Dans les années 1970, Tryon a une liaison amoureuse avec Clive Clerk, un des membres de la première équipe de la distribution de A Chorus Line, et avec un décorateur d'intérieur qui a décoré l'appartement de Tryon de Central Park West à New York. Les photographies de son appartement sont parues à l'époque dans Architectural Digest. Tom Tryon a eu aussi une relation avec Calvin Culver, une star du porno gay connue sous son nom d'acteur de Casey Donovan[4].

Tryon a évoqué aussi un amour du nom de Patrick Norton, mais c'était plus un amour imaginaire dont il se servait pour son inspiration et pour ses personnages de romans, notamment ceux qui meurent de façon horrible.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

En qualité d'acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

En qualité d'auteur adapté[modifier | modifier le code]

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Romans
  • The Other (Knopf, 1971)
    Trad. sous le titre Le Visage de l'autre / trad. Colette-Marie Huet. Paris : Albin Michel, 1973, 331 p. Rééd. Paris : le Livre de poche n° 7009, 1977, 348 p. (ISBN 2-253-01636-5) ; Larbey : Gaïa éd., coll. « Polar », 2003, 281 p. (ISBN 2-84720-015-0) ; sous le titre L'Autre, Paris : Presses Pocket, coll. « terreur » n° 9065, 1992, 283 p. (ISBN 2-266-04662-4)
  • Harvest Home (Knopf, 1973)
    Trad. sous le titre La Fête du maïs / trad. Mireille Davidovici. Paris : Albin Michel, coll. « Les Grandes traductions », 1974, 349 p. (ISBN 2-226-00073-9). Rééd. Le Club français du livre. Le Grand livre du mois, 1974, 349 p. ; Paris : le Livre de poche n° 7035, 1978, 411 p. (ISBN 2-253-02049-4) ; Paris : Presses Pocket, coll. « terreur » n° 9062, 1991, 413 p. (ISBN 2-266-04573-3)
  • Lady (Knopf, 1974)
    Trad. sous le titre Lady : roman / trad. Colette-Marie Huet. Paris : Albin Michel, 1976, 363 p. (ISBN 2-226-00290-1). Rééd. Paris : Club français du livre, coll. « Le Club français du livre », 1976, 363 p.
  • The Night of The Moonbow (Knopf, 1989)
    Trad. sous le titre La Nuit de l'arc de lune / trad. Iawa Tate. Paris : Éd. J'ai lu n° 3100, 1991, 441 p. (ISBN 2-277-23100-2)
  • The Wings of the Morning (Knopf, 1990)
    Inédit en français
  • In the Fire of Spring (Knopf, 1992)
    Édition posthume. Inédit en français
  • Night Magic (Simon & Schuster, 1995)
    Édition posthume. Trad. sous le titre Noire magie / Tom Tryon ; trad. Élisabeth Vonarburg. Paris : Pocket, coll. « Terreur » n° 9172, 1997, 317 p. (ISBN 2-266-07406-7)
Recueils de nouvelles
  • Crowned Heads (Knopf, 1976) (recueil de 4 nouvelles autour du star system : Fedora, Lorna, Bobbitt, Willie)
    Trad. sous le titre Fedora / trad. Colette-Marie Huet. Paris : Albin Michel, 1978, 465 p. (ISBN 2-226-00640-0). Rééd. Montréal : Presses Sélect, cop. 1978, 465 p.
  • All That Glitters (Knopf, 1986) (recueil de 5 nouvelles : Babe, Belinda, April, Maude, Claire).
    Inédit en français
Roman jeunesse
  • The Adventures of Opal and Cupid (Viking Press, coll. "Juvenile", 1992)
    Édition posthume. Inédit en français

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fedora : Film. Découpage et dialogue in extenso / Réal. : Billy Wilder ; Scénario : Billy Wilder et I. A. L. Diamond ; d'après la nouvelle de Thomas Tryon. Paris : l'Avant-scène-Cinéma n° 216, 15 novembre 1978, 58 p.
  • S. T. Joshi, « Thomas Tryon : Rural Horror », in The Modern Weird Tale. Jefferson (Caroline du Nord) : McFarland & Company, 2001, p. 189-201. (ISBN 0-7864-0986-X)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Ewing Noyes, est le fils d'un journaliste américain, Newbold Noyes, et le petit-fils de Frank Brett Noyes, président de l'Associated Press. Il devint ensuite commentateur à la National Public Radio.
  2. (en) Everett Aaker, Television Western Players of the Fifties, McFarland, 1997, page 506
  3. "Ann L. Noyes", The New York Times, 24 November 1966
  4. (en) (en) Roger Edmonson, Boy in the Sand — Casey Donovan, All-American Sex Star, Los Angeles, Californie, Alyson Books, (ISBN 978-1-555-83457-9), p. 144
  5. Références du livre

Liens externes[modifier | modifier le code]