Tom Taylor (rugby à XV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tom Taylor

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Thomas James Taylor
Naissance (28 ans)
à Christchurch (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,83 m (6 0)
Position Demi d'ouverture, centre, arrière
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2011-2015
2012-2015
2015-2016
2015-2016
2016-
Canterbury
Crusaders
Aviron bayonnais
RC Toulon
Section paloise
22 (284)[1]
25 (201)[1]
0 (0)
16 (26)[1]
29 (288)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2009
2013
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande -20
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
4 (0)[1]
3 (14)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 23 octobre 2013.

Thomas James Taylor dit Tom Taylor, né le à Christchurch, est un joueur néo-zélandais de rugby à XV qui évolue au poste de demi d'ouverture ainsi qu'au poste de centre. Il joue avec la Section paloise en Top 14 depuis 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tom Taylor est issu d'une famille où le rugby a une grande importance. Celle-ci compte notamment dans ses rangs la présence de son père Warwick Taylor, qui joue au centre de l'attaque de Canterbury de 1982 à 1990 et des All Blacks de 1983 à 1988, ainsi que son oncle Murray Taylor qui est également international All Blacks au poste de demi d'ouverture de 1979 à 1980[2]. Il fait partie de l'équipe des All Blacks des moins de 20 ans qui remporte le Championnat du monde junior en 2009, aux côtés de Zac Guildford et d'Aaron Cruden[3]. Il fait ses débuts pour Canterbury en 2011 contre North Otago. Il s'entraîne déjà dans le groupe des Crusaders à ce moment-là, et fait donc partie de l'équipe qui remporte le NPC en 2011. Il intègre le groupe des Crusaders dès 2012 et dispute son premier match face aux Cheetahs, suppléant notamment Dan Carter dans le rôle de buteur pendant son absence pour blessure. Il débute au sein des All Blacks le à l'occasion d'un match contre l'Australie. Il dispute deux autres matchs durant cette année 2013, en octobre face à l'Australie, puis en novembre face au Japon.

En , il signe un contrat de trois ans en faveur du club français de l'Aviron bayonnais[4]. Avec la rétrogadation du club basque en Pro D2, il rejoint finalement un autre club du championnat de France, le Rugby club toulonnais, sous la forme d'un prêt d'une saison[5]. Selon Mourad Boudjellal, le président toulonnais, Son arrivée est prévue pour la fin de la coupe du monde[6].

A la fin de son prêt dans le Var, il décide de ne pas honorer son contrat avec l'Aviron bayonnais qui, entre-temps, est de retour en Top 14. Il reste en France et s'engage le 15 juin 2016 avec la Section paloise [7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Taylor Tom », sur www.itsrugby.fr (consulté le 23 octobre 2013)
  2. (en) « Tom Taylor », sur crusaders.co.nz, Crusaders (consulté le 21 juillet 2013)
  3. (en) « New Zealand u20's beat England u20's to win the Junior World Championship », sur www.rugbydump.com, (consulté le 21 juillet 2013).
  4. Maxime Klein, « Rugby - Top14 : le All Black Tom Taylor arrive à l'Aviron Bayonnais », sur sudouest.fr, .
  5. Pierre Mailharin, « Aviron Bayonnais : Tom Taylor rejoint le RC Toulon », sur sudouest.fr, .
  6. Clément Mazella, « Transfert - Toulon engage l'ouvreur néo-zélandais Tom Taylor », sur rugbyrama.fr, .
  7. M.R., « Top 14: Tom Taylor file à Pau », L'Equipe.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]