Toleman TG183

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Toleman TG183
Toleman TG183B
Toleman TG183
Toleman TG183B exposée au Autosport International 2012
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Toleman Group Motorsport
Constructeur Toleman
Année du modèle 1982, 1983, 1984
Concepteurs Rory Byrne
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Suspension avant Ressort/fourche/triangle/basculeur/amortisseurs Koni
Suspension arrière Ressort/fourche/triangle/basculeur/amortisseurs Koni
Nom du moteur Hart 415 T
Cylindrée 1 496 cm3
600 ch à 10 750 tr/min
Configuration 4 cylindres en ligne turbocompressé
Orientation du moteur longitudinal
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Hewland FGB
Nombre de rapports 5
Système de carburant Réservoir 220 litres
Système de freinage Freins à disque Brembo
Poids 540 kg
Dimensions Empattement : 2 692 mm
Voie avant : 1 765 mm
Voie arrière : 1 684 mm
Carburant Agip
BP
Pneumatiques Pirelli
Partenaires Candy, Segafredo, Sergio Tacchini, Magirus
Histoire en compétition
Pilotes 19. Drapeau du Brésil Ayrton Senna
20. Drapeau du Venezuela Johnny Cecotto
35. Drapeau du Royaume-Uni Derek Warwick
36. Drapeau de l'Italie Bruno Giacomelli
Début Grand Prix automobile d'Italie 1982
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
21000
Championnat constructeur Non classé en 1982
9e en 1983
7e en 1984

Chronologie des modèles (1982, 1983, 1984)

La Toleman TG183 et son évolution Toleman TG183B est une monoplace de Formule 1 engagée lors des championnat du monde de Formule 1 1982, 1983 et 1984 par l'écurie Toleman. Elle est pilotée par Derek Warwick en 1982 et 1983, Bruno Giacomelli en 1983 puis Johnny Cecotto et Ayrton Senna en 1984.

Historique[modifier | modifier le code]

Une TG183B à Goodwood en 2010
La TG183B d'Ayrton Senna

La Toleman TG183 fait son apparition au Grand Prix d'Italie 1982, avant-dernière manche de la saison, où Derek Warwick obtient le seizième temps qualificatif tandis que son coéquipier Teo Fabi, sur une Toleman TG181C, est vingt-deuxième à 1,3 seconde du Britannique. En course, Warwick abandonne dès le premier tour à la suite d'un accrochage avec la Tyrrell de Brian Henton[1],[2]. Lors de l'épreuve suivante, à Las Vegas, Warwick se qualifie en dixième position alors que Fabi, plus lent de 3,6 secondes, n'est pas qualifié. Le Britannique ne profite pas de cette performance : relégué en fond de peloton, il abandonne au bout de trente-deux tours en raison d'un problème de bougies[3],[4].

En 1983, une version B est confiée à Warwick et à l'Italien Bruno Giacomelli. Lors du premier Grand Prix de la saison, au Brésil, Warwick se qualifie en cinquième position, à 680 millièmes de la Williams FW08C de Keke Rosberg tandis que Giacomelli n'obtient que le quinzième temps. En course, alors que l'Italien abandonne sur un tête-à-queue au quinzième tour, Warwick termine huitième, à un tour de Nelson Piquet[5],[6]. La TG183B s'avère ensuite moins performante et très peu fiable puisqu'elle ne rallie pas l'arrivée lors des trois manches suivantes. À Monaco, alors que Warwick se qualifie en dixième position, Giacomelli échoue à se qualifier, pour 22 centièmes de secondes, avec le vingt-et-unième temps[7]. Le deuxième tiers de la saison est catastrophique pour Toleman qui souffre de la fiabilité de son turbocompresseur durant tout l'été, entre les Grands Prix du Canada et d'Autriche. La fin de la saison s'avère néanmoins plus fructueuse, les quatre dernières manches permettant aux deux pilotes de marquer des points. À l'issue du championnat, Warwick est quatorzième du championnat avec neuf points tandis que Giacomelli est dix-neuvième avec un point[8]. Au championnat des constructeurs, Toleman est neuvième avec dix points, l'écurie obtenant ses premiers points depuis son arrivée en Formule 1 en 1981[9].

Pour 1984, le duo de pilotes est revu, l'écurie engageant le Brésilien Ayrton Senna, champion de Formule 3 britannique 1983, et le Vénézuélien Johnny Cecotto, en provenance de Theodore Racing. La première course de la saison, au Brésil, voit les deux pilotes abandonner sur un problème de turbocompresseur, Senna au huitième tour, Cecotto dix boucles plus loin, alors qu'ils s'étaient qualifiés seizième et dix-septième[10],[11]. En Afrique du Sud, Senna obtient le premier point de sa carrière en Formule 1 alors qu'il était parti treizième tandis que son coéquipier abandonne après vingt-six tours en raison d'un problème de suspension[12],[13]. Le novice brésilien se classe septième en Belgique (la disqualification de la Tyrrell de Stefan Bellof, quelques mois plus tard, lui vaudra la sixième place), mais réalise le dernier temps des qualifications à Saint-Marin (le moteur Hart explose lors de la séance de qualifications du samedi alors que la piste commençait seulement à s'assécher[14]), l'obligeant à ne pas participer à la course tandis que Cecotto abandonne en raison de problèmes d'embrayage puis d'alimentation lors de ces deux courses[15],[16],[17].

Pour le Grand Prix suivant, disputé à Dijon, la TG183B est remplacée par la Toleman TG184[18].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Toleman TG183 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1982 Toleman Group Motorsport Hart L4 415 T Pirelli AFS BRÉ EUO SMR BEL MON EUE CAN P-B GBR FRA ALL AUT SUI ITA LVE 0 Non classé
Derek Warwick Abd Abd
1983 Candy Toleman Motorsport Hart L4 415 T Pirelli BRÉ EUO FRA SMR MON BEL EUE CAN GBR ALL AUT P-B ITA EUR AFS 10 9e
Derek Warwick 8e Abd Abd Abd Abd 7e Abd Abd Abd Abd Abd 4e 6e 5e 4e
Bruno Giacomelli Abd Abd 13e Abd Nq 8e 9e Abd Abd Abd Abd 13e 7e 6e Abd
1984 Toleman Group Motorsport Hart L4 415 T Pirelli BRÉ AFS BEL SMR FRA MON* CAN DET DAL GBR ALL AUT P-B ITA EUR POR 16 7e**
Ayrton Senna Abd 6e 6e Nq
Johnny Cecotto Abd Abd Abd Nc

Légende : ici

* En raison des conditions météorologiques, le Grand Prix de Monaco a été interrompu après 32 tours sur les 77 prévus (le classement officiel étant établi à la fin du tour précédant l'arrêt), ainsi seule la moitié des points a été attribuée.
** 14 points marqués avec la Toleman TG184.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qualifications du Grand Prix d'Italie 1982 », sur statsf1.com (consulté le 27 avril 2014)
  2. « Classement du Grand Prix d'Italie 1982 », sur statsf1.com (consulté le 27 avril 2014)
  3. « Qualifications du Grand Prix de Las Vegas 1982 », sur statsf1.com (consulté le 27 avril 2014)
  4. « Classement du Grand Prix de Las Vegas 1982 », sur statsf1.com (consulté le 27 avril 2014)
  5. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1983 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  6. « Classement du Grand Prix du Brésil 1983 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  7. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 1983 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  8. (en) « Championnat des pilotes 1983 », sur formula1.com (consulté le 28 avril 2014)
  9. (en) « Championnat des constructeurs 1983 », sur formula1.com (consulté le 28 avril 2014)
  10. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  11. « Classement du Grand Prix du Brésil 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  12. « Qualifications du Grand Prix d'Afrique du Sud 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  13. « Classement du Grand Prix d'Afrique du Sud 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  14. Revue Auto hebdo n°419 - 10 mai 1984
  15. « Classement du Grand Prix de Belgique 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  16. « Qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  17. « Classement du Grand Prix de Saint-Marin 1984 », sur statsf1.com (consulté le 28 avril 2014)
  18. Revue Auto hebdo n°421 - 24 mai 1984

Sur les autres projets Wikimedia :