Tokyo-jissha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 30 mars 2013 à 09:40 et modifiée en dernier par Addbot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Tokyo-jissha 東京十社), les « dix sanctuaires de Tokyo », sont dix sanctuaires shinto de Tokio, choisis par l'empereur Meiji le 8 novembre 1868 et élevés au rang (社格, de shakaku). Ils se trouvent autour du palais impérial de Tokio. Les sanctuaires sont des envoyés de Tenno qui prient là pour le salut de la nouvelle capitale du Japon et la prospérité du peuple.

Au cours de l'ère Meiji les Tokyo-jissha sont nommés les sanctuaires jissha-meguri (十社巡り), pèlerinage populaires effectués en un aller-retour pour tous les sanctuaires, mais au fil du temps sont tombés dans l'oubli, entre autres parce que la destruction la plus complète de la plupart des sanctuaires par le bombardement de Tokyo. Depuis 1975, le pèlerinage vers ces sanctuaires est redevenu populaire. Les sanctuaires délivrent à chaque pèlerin un petit ema avec son image, attaché sur un plus grand ema afin de montrer que le propriétaire a effectué le pèlerinage.

Liste des Tokyo-jissha

Nom Emplacement
Rōmaji Kanji Quartier
Nezu-jinja 根津神社 Nezu, Bunkyō
Shiba-daijin-gū 芝大神宮 Shiba, Minato
Kanda-myōjin 神田明神 Sotokanda, Chiyoda
Hie-jinja 日枝神社 Nagata-chō, Chiyoda
Kameido-ten-jjinja 亀戸天神社 Kameido, Kōtō
Hakusan-jinja 白山神社 Hakusan, Bunkyō
Shinagawa-jinja 品川神社 Kita-shinagawa, Shinagawa
Tomioka Hachiman-gū 富岡八幡宮 Tomioka, Kōtō
Ōji-jinja 王子神社 Ōji-honchō, Kita
Hikawa-jinja 氷川神社 Akasaka, Minato

Liens externes

Référence