Tokugawa Munetake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tokugawa Munetake est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Tokugawa, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Tokugawa Munetake
Tokugawa munetake.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
徳川宗武Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Fratrie
Tokugawa Ieshige
Tokugawa Tsunanori (d)
Tokugawa Munetada
Tokugawa Yorimoto (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Tokugawa Munetake (徳川 宗武?), - , est un samouraï du milieu de l'époque d'Edo, aussi connu sous le nom Tayasu Munetake (田安 宗武). Premier chef de la branche Tayasu du clan Tokugawa, ses revenus sont comparables à celui d'un daimyo bien qu'il ne soit pas daimyo lui-même, mais sa résidence se trouve à l'intérieur de la porte Tayasu (Tayasu-mon 田安門) du château d'Edo.

Deuxième fils du 8e shogun Tokugawa Yoshimune, Munetake est considéré par certains comme le choix logique pour héritier car il est à la fois en bonne santé et aussi bien éduqué. Cependant, Yoshimune préfère la voie de primogéniture, en choisissant plutôt son fils Ieshige comme héritier. Munetake tourne ensuite son attention vers l'écriture et l'érudition et met la maison Tayasu à part des deux autres maisons gosankyō en leur conservant un caractère austère. Il a plusieurs fils qui grandissent dans cet environnement austère, dont l'un est le célèbre réformateur Matsudaira Sadanobu.

En tant qu'érudit, Munetake est élève du kokugaku. Il étudie auprès de Kada Arimaro et Kamō Mabuchi et rédige finalement les textes kokugaku, Kokka hachiron yogen (国歌八論余言) et Tenkō-gon (天降言). Il est également un poète accompli.

En tant que chef de la prestigieuse maison Tayasu-Tokugawa, Munetake porte le titre de cour gon-chūnagon (権中納言) et le titre de 3e (jusanmi 従三).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]